C’est par une belle journée ensoleillée que nous sommes partis à la découverte d’Alicante.

Sur une montagne haute de 169 mètres, surplombant la ville: le château de Santa Barbara, véritable symbole pour les habitants. Malheureusement, m’étant foulée la cheville, nous n’avons pas pu grimper jusqu’en haut…  mais de là où nous étions, nous avions une vue magnifique sur certains quartiers pittoresques de la ville.

Vue sur certains petits quartiers d'Alicante  La famille nomade :vue sur Alicante

Une vue sur Alicante  Une vue imprenable sur Alicante

Là, c’est le côté sale de la ville: une multitude de tags moches et obscènes, des tas de cadavres de bouteilles d’alcool que vous découvrez  au cours de la montée en pierre vers le château. Ces tas de détritus proches d’un monument historique n’aide pas à apprécier la visite !

Vilain tag enlaidissant la montée vers le château de Santa Barbara à Alicante

Esplanade d’Espagne  : connue populairement comme « L’Esplanada » , c’est certainement l’une  des plus belles promenades de la ville, Bordés de palmiers et  par la mer. Très touristique, elle est peuplée de nombreux  bars et restaurants. Le sol de cette esplanade est recouvert par de belles mosaïques ondulées de couleurs rouge, noir et blanc.

La famille nomade et l'esplanade d'espagna et ses palmiers  La famille nomade et l'esplanade d'espagna

Evidement comme beaucoup de villes au bord de la méditerranée,  son principal attrait est son port, principalement axé sur le commerce, la navigation de plaisance et de croisières.
Il est très agréable de s’y balader pour y admirer les magnifiques yachts. Un arrêt au Mac Do pour y prendre un petit frappé à déguster en marchant et on se croirait en vacances ! Ca fait rêver non ?

Le port d'Alicante  Logan sur le port d'Alicante

Puis s’asseoir sur un banc face à la mer pour admirer ce magnifique 3 mats que l’on peut visiter et qui fait office de restaurant.

La famille nomade sur le port d'Alicante Famille nomade à Alicante

Quelques pas encore sur la place qui borde le port, à proximité du Casino, à la façade très “kitch”.

Je ne dirai pas que je suis tombée sous le charme de cette ville. Elle à certains attraits qui valent le détour. Mais dés que l’on commence à suivre les ruelles du centre ville, on est vite déçu par la grisaille des façades, les jeunes avec des bouteilles de bières à la main à 3H de l’après midi et qui sont déjà bien “chauds”, les mendiants aux abords des terrasses de restaurants… Y passer quelques heures m’aura suffi.

Les seuls endroits agréables auront été le port et l’esplanada d’España. Malgré ses 22 degrés et son soleil hivernal, Alicante ne m’a pas totalement séduite, c’est bien dommage.