Il est encore très agréable en ce début octobre de profiter des derniers rayons de soleil. C’est d’ailleurs hors saison que le bord de mer est le plus appréciable. En cette belle journée, nous décidons de nous rendre en famille à la plage de la pointe rouge. Située juste après les plages du Prado, sur la route qui mène aux calanques.

Les bras nus, tongs aux pieds nous avons ce jour-là posé nos serviettes sur le sable à quelques pas de l’eau.

Des sandwiches faits maisons, un paquet de chips, une bouteille d’eau et nous voici tranquillement installés pour un repas à la bonne franquette. Nous sommes surpris de voir autant de monde sur la plage. L’été a tiré sa révérence depuis plusieurs jours mais le soleil dore toujours notre peau avec malice.

A quelques mètres de nous les tables des bars et des restaurants se remplissent à l’heure du déjeuner. Les uns apprécient un steak frites, alors que d’autres se laisseront tenter par des sardines grillées. Les odeurs de nourriture se mêlent aux effluves de crème solaire parfum noix de coco.

Photo marseille 4 la pointe rouge-famille nomade digitale

C’est l’une des rares plages de sable fin autant en profiter. Certains se baignent encore. Nous resterons spectateurs de leurs jeux aquatiques, nous contentant de marcher les pieds dans l’eau le long de la plage ou de nous prélasser au soleil. Essayant de vider nos esprits pour profiter de ces quelques heures de farniente bien méritées après une longue semaine de travail.

Autour de nous, des familles et des personnes âgées ont plantées leurs parasols. Les cris et les rires joyeux des enfants perturbent un peu l’hypothétique calme reposant de la mer que nous étions venus chercher. Tant pis pour nous. La météo plus que clémente a attiré plus de monde que nous aurions pu imaginer. Nous ne sommes pas les seuls à aimer la plage quand elle se vide de touristes et que les marseillais se l’approprient à nouveau.

Du fait de la faible pente du rivage, Il faut aller loin pour ne plus avoir pieds, c’est sans doute pour cette raison que la plage de la pointe rouge est si appréciée par les familles. Les jeunes enfants peuvent patauger sans crainte dans l’eau, fabriquer des châteaux de sable et les baigneurs craintifs peuvent tout de même profiter des bienfaits de l’eau de mer.

Ce jour-là de nombreux véliplanchistes se sont donné rendez-vous. Offrant comme un ballet de voiles multicolores qui scintillent sur l’eau bleutée.

Marseille-famille nomade digitale

Avant de partir, nous nous arrêtons à l’un des restaurants sur  la plage. Les tables sont encore encombrées par des assiettes à moitié pleine. Le dernier service du déjeuner semble avoir épuisé la jeune serveuse qui peine à prendre notre commande. A coté de nous, certains, s’impatientant après une carafe d’eau qui se fait trop attendre, se font proposer par une table voisine de partager cette eau fraîche salvatrice. Les boissons font leurs apparitions, nous réglons l’addition craignant de voir disparaître pour un long moment notre serveuse débordée au milieu de ses piles d’assiettes sales et de ses tables à nettoyer.
Installés à l’ombre sur la terrasse, les yeux perdus sur la crête des vagues, nous savourons simplement les beaux jours finissant.