L’avis du père, Patrice :

Nous sommes installés, depuis le premier novembre et jusqu’au 29, à Marrakech où nous passons un superbe séjour. Mais nous ne pouvions clôre le chapitre breton sans aborder les délicieux moments de dégustations de crêpes ou de Kouign-Amann.

Ce dernier est une spécialité bretonne tellement pleine de beurre et de sucre qu’on a l’impression de prendre un kilo à chaque bouchée. Et ce n’est pas pour rien : avec ses quatre cents grammes de farine pour trois cents grammes de beurre et trois cents grammes de sucre, il fait partie des 10% d’aliments les plus caloriques avec ses 468 kCal pour 100 grammes !

Néanmoins, nous ne pouvions pas séjourner en Bretagne et éviter cette tradition gourmande. Pour limiter la casse, nous avons opté pour des petites parts : des kouignettes, mais que nous n’avons pas choisi n’importe où mais dans un haut-lieu des plaisirs sucrés, au coeur de la ville close : la pâtiserie-chocolaterie Larnicol, l’un des meilleurs ouvriers de France qui y expose certaines de ses magnifiques sculptures de sucre ou de chocolat. Ici, un lion majestueux qu’on aurait peine à croquer, une Marianne, quelques nymphes et un bébé né du Monde très créatif. Les photos sont exposées dans la galerie de l’article.

Pour en revenir à la pâtisserie : Personnellement, j’ai trouvé ça bon mais, bien évidemment pour mes papilles sudistes, bien trop gras. Une portion, c’est sympa mais je n’en aurais pas mangé plus sous peine d’en être vite écoeuré.

Par contre, je suis un GRAND fan de crêpes et autres galettes, comme Logan qui est encore plus gourmand que moi, et nous n’allions pas passer à côté des délicieux repas que cette magnifique région nous promettait !

Nous avons testé 3 crêperies aux tarifs très abordables à Concarneau et vous dévoilons ici notre top. Attention, roulements de tambour…

En dernière position de ce mini-top : Le chat botté, au 18 rue Dumont dUrville. L’accueil de cette crêperie familiale y a été sympathique et le service très rapide, mais nous avons trouvé les galettes de sarrazin, tant que les crêpes au froment un brin trop cuite ou bien trop grasses. Rien de scandaleux, c’était plutôt bon, mais nous en sommes ressortis moyennement convaincus.

En deuxième position, un autre personnage de conte : Le chaperon rouge. Vues les notes sur internet pour ce restaurant, situé sur la corniche près de la ville close, la meilleure crêperie selon les utilisateurs de TripAdvisor, nous aurions pensé toucher l’extase de la crêpe, le Nirvana de la complète, le summum de la galette au caramel beurre-salé. Certains commentaires sur les sites d’avis titrent “Divin”, nous dirions “très bien”. Franchement, rien à reprocher à cette crêperie et les gens le savent : toujours pleine, pensez à réserver la veille pour y diner. Les crêpes étaient bien garnies et bonnes. Mais nous n’avons pas ressenti le petit plus de notre perle, la crêperie numéro 1 pour nous à Concarneau…

La gagnante de notre sélection est : Fleur de blé noir. Elle est située au 38 de la rue Dumont d’Urville, un peu plus bas que Le Chat Botté. Moins connue que ses concurrente, les crêpes y sont un délice. Pour moins de neuf euros, vous aurez droit à une complète au choix, avec une petite sélection de crêpes au froment et une boisson. Pour la crêpe au froment, nous vous conseillons, sans contexte, celle au caramel préparé maison. Une merveille. Les crêpes ne sont nigrasses, ni sèches, elles fondent dans la bouche et n’ont qu’un défaut : elles se mangent trop vite ! Le service est rapide et très sympathique et tout est frais et fait maison. Tiens, je retournerais à Concarneau ne serait-ce que pour ça ! Nous y avons d’ailleurs mangé 4 fois lors de notre séjour d’un mois pour s’emplir les papilles de remémorance !
la famille nomade déguste de délicieuses  crêpes au caramel

 

Dernière petite note sur les gourmandises bretonnes : à Fouesnant, la crêperie Le Masson propose de sympathiques crêpes à emporter, nature, aux pommes ou au chocolat, ainsi qu’un far breton aux pruneaux qui ne démérite pas. Cette crêperie a également des succursales dans différentes villes du Finistère, dont Quimper, et ces patisseries, avec leur conservation sous vide, ont un goût fait maison plutôt sympa lorsqu’on promène. A emporter pour le goûter afin d’être sûr de parfaire son embonpoint !
Allez, plus qu’à apprendre à cuisiner breton pour prolonger le plaisir de partout dans le monde !