Vous êtes peut-être au courant : j’ai arrêté ma scolarité depuis février 2016.

Après presqu’un an, il est temps de faire un premier point sur les résultats de ce choix.

arrêter scolarité avant le Bac-2017-02-11-Var Matin Couverture (Ed La Seyne)

A la une du Var Matin, cool !

Déjà, pourquoi l’avoir arrêtée ? C’est assez simple en fait. En première S, j’ai réalisé que ce que j’apprenais ne m’était plus utile. Plus précisément, il s’agissait de connaissances tellement spécifiques, qu’elles ne me serviraient à rien. A moins que je décide de faire un métier spécialisé dans cette matière (par exemple, les maths pour une carrière de scientifique ou ingénieur). Or, je sais ce que je veux faire : programmeur. J’avais d’ailleurs déjà sorti mon premier jeu Tiny Marb’.
J’ai donc commencé à me poser la question : ne serait-il pas mieux que j’arrête d’apprendre des choses qui ne servent qu’à avoir le bac, et que je me concentre à m’améliorer dans le domaine qui m’importe, à savoir la programmation ? Et ce, le plus tôt possible ? J’ai donc pesé le pour et le contre de chaque option :

  • D’un côté, continuer la scolarité jusqu’au bac. Une fois ceci fait, je serais alors à quelques mois de la majorité avec un diplôme qui aide – peut-être un brin – à trouver un travail mais qui, sans les années d’études qui suivent, ne permet pas d’obtenir un poste de programmeur à moins d’avoir de l’expérience (que je n’aurais pas du fait que je devrais me concentrer sur l’école).
  • De l’autre, arrêter ma scolarité et me consacrer à mes projets. J’aurais alors 1 an et demi restant avant d’avoir 18 ans. Ce temps me permettrait de m’améliorer en programmation et les autres matières utiles pour créer mon entreprise (marketing, gestion…). J’aurais aussi le temps pour d’autres choses qui peuvent m’aider dans la création de jeux et d’applications comme les graphismes ou la musique…. Ceci me permettrait d’avoir les connaissances et l’expérience nécessaires pour, selon la situation, créer mon business ou intéresser une boîte de développement sans avoir besoin du bac.

J’ai expliqué mon raisonnement à mes parents qui l’ont compris et ont soutenu mon choix, m’ont aidé dans mes projets. J’ai décidé que si je n’avais pas réussi à amorcer un revenu stable d’ici la rentrée 2017, je reprendrais les cours classiques.

Une fois mon deuxième trimestre de classe de première fini, mes sujets d’apprentissage ont donc changé.
J’ai décidé d’apprendre de multiples langages de programmation : Swift, HTML, CSS, de suivre des cours de MBA (Maîtrise en Administration des Affaires) en ligne, d’étudier la musique, de reprendre le dessin auquel je n’avais pu me consacrer depuis des années, de continuer à apprendre l’anglais, l’espagnol et le japonais, et enfin, régulièrement étudier des sujets « classiques » qui m’intéressent et améliorent ma culture générale (histoire, physique, chimie…).

Romance sur iPhoneEn cette année écoulée, mon planning a changé à plusieurs reprises. Quand j’ai fini d’apprendre le HTML et le CSS, j’ai commencé à apprendre le PHP et le JavaScript. Je me suis concentré sur la mise en place de mes projets, et ainsi, j’ai pu me tester et tester le marché avec des apps en tous genres. Tout d’abord, j’ai commencé à vendre des jeux vidéo personnalisés sur 5euros.com et Fiverr : la « demande en mariage », le « cadeau », le « message », le « quiz solo » et le « quiz duo ».
J’ai entièrement refait les anciennes apps de mon père qui n’avaient plus été mises à jour depuis des années : Pro Calcul, Happy Sun et tout récemment Romance.
J’ai même sorti un plugin WordPress d’aide aux entreprises : Woo-KPI Dashboard.
En ce moment même, je travaille sur mon projet le plus important : LEE, une application d’aide aux malvoyants et illettrés.

arrêter scolarité avant le Bac-Logan avec Tim Cook

Rencontre avec Tim Cook

J’ai eu l’occasion d’être invité à Paris le 6 février par Apple afin de présenter Romance et LEE, et pas à n’importe qui : Tim Cook en personne !
Présenter ses apps au CEO d’Apple lorsqu’on est un petit développeur, ça met quand même la pression !
Romance lui a bien plu, et lorsque je lui ai présenté LEE, il a carrément dit être très impressionné !
Apple m’a aussi donné pas mal de bons conseils que je suis en train de mettre en pratique. 🙂

Pour résumer, depuis presqu’un an, je travaille sur des choses que j’aime, tout en préparant mon avenir. Je sais que je suis près du but, et j’ai espoir que LEE soit un succès et puisse aider des centaines de milliers de personnes en France (et peut-être même le monde !).

Je suis confiant d’avoir fait le bon choix. Celui-ci me permettra d’accomplir mon rêve : inventer des apps innovantes, créer des jeux vidéo qui puissent apporter aux joueurs autant d’amusement que les créer m’en a procuré… Ceci tout en continuant de vivre là où j’ai envie de vivre et voyager…

(J’ai vraiment écrit tout ça sans faire de blague ? Et puis, c’est quoi cette conclusion mièvre ? Purée)