Tu veux devenir nomade digital ? Tu rêves d’être libre géographiquement et temporellement ? De voyager sans limite ? De faire de nouvelles rencontres inspirantes ? D’avoir un revenu régulier en ligne qui te permets ce choix de vie ? Cet article va répondre à toutes les questions que tu te poses et bien plus encore !

J’écris cet article dans la jolie ville de Portimao, dans le sud du Portugal où nous séjournons depuis quelques mois.

Tu vois, même au cœur d’une situation aussi atypique que cette crise Covid que nous vivons depuis un an, nous poursuivons notre vie nomade. Certes, cela se fait plus lentement et avec pas mal de restrictions. Mais notre style de vie hors normes nous apprend à nous adapter à toutes les situations. Nous profitons du moment présent.(Pour en savoir plus, lire notre bilan 2020.)

Cela peut surprendre les personnes qui ne sont pas familières avec ce mode de vie et qui ne maîtrisent pas les nouvelles technologies. Elles ne comprennent pas “comment les nomades digitaux font pour vivre ainsi”.

Et c’est tellement compréhensible.

Le nomadisme digital est une approche très différente du travail classique, et même du quotidien auquel le société nous a habitués. Cela reste, pour beaucoup de gens encore, quelque chose de « marginal ».

Devenir nomade digital, c’est découvrir que l’on n’est pas forcément obligé d’exercer son activité professionnelle coincé toujours entre les mêmes quatre murs. C’est profiter RÉELLEMENT d’une vie personnelle riche et épanouissante. Le but étant, bien sûr, de mixer les deux avec équilibre. Ceci afin de profiter pleinement de la liberté de déplacement que nous offre ce mode de vie nomade.

Il faut savoir maîtriser plusieurs facteurs pour que ton travail à distance se déroule dans de bonnes conditions. Ainsi, ton quotidien de digital nomad sera des plus agréables. Et c’est ce que je te partage tout au long de ce guide que j’ai souhaité le plus complet possible.

 

Je vais commencer par donner ma définition de cet incroyable style de vie que tu rêves peut-être de vivre prochainement. (Ou que tu pratiques déjà ?)

Définition Nomade Digital : C’est quoi un Digital Nomad ?

C’est une personne qui décide d’utiliser les nouvelles technologies pour travailler avec un ordinateur, de n’importe où dans le monde tout en voyageant. On l’appelle “Digital nomad” (terme anglophone) ou bien “nomade numérique” (terme francophone)”.

Dans le fond, ce qui compte le plus, ce n’est pas de voyager forcément beaucoup. Le plus important c’est de POUVOIR voyager. D’avoir une activité en ligne et une façon de penser ta vie de la façon la plus libre possible. Même si tu restes dans ta région d’origine, rien ne t’y attache. Rien ne t’y oblige. Si tu es en capacité, sur un coup de tête, de partir 6 mois à l’autre bout du monde et de continuer à gagner ta vie, tu as déjà l’esprit libre d’un nomade digital.

Les impératifs ? Avoir donc une activité en ligne. Mais aussi :

  • Un ordinateur portable (voire même un iPad pro !) ;
  • Une connexion internet (plus ou moins rapide selon le type d’activité pratiquée);
  • Et ton passeport !

Le monde peut devenir ton bureau et ta maison.

Si je regarde dans le Larousse la définition de nomade, voici ce que je lis :

Se dit des peuples, des sociétés, dont le mode de vie comporte des déplacements continuels : Tribu nomade (par opposition à sédentaire).
Par extension. Qui n’a pas de domicile fixe et qui se déplace fréquemment.

J’ai fais quelques recherches afin d’en savoir plus, moi aussi, sur la naissance de ce mode de vie nomade et digitale. Oui, parce que, avant de m’y intéresser en 2012, je n’y connaissais rien du tout.

Pourtant, cela faisait déjà 7 ans que nous avions monté une entreprise en ligne. Que l’on bossait déjà sur Internet de notre logement. Mais voilà, nous étions tellement le nez dans le guidon que l’on imaginait même pas qu’une autre façon de vivre était possible.

Il aura fallu vivre et traverser certaines épreuves pour que nous commencions à réfléchir à une solution pour améliorer notre vie. On n’avait aucune idée précise, on savait juste qu’il fallait absolument que cela change.

Et puis, il y  a eu une sorte de déclic dont je parle dans cet article : Devenir nomade en famille – Le déclic pour changer de vie. Petit à petit, l’idée d’un changement total de mode de vie s’est imposé à nous.

Et c’est en devenant une famille nomade autour du monde que nous avons découvert, peu à peu, tous les aspects bénéfiques de vivre ainsi sur du long terme.

Depuis notre départ en 2013, ce style de vie s’est popularisé. Mais, peu de blogs francophones parlaient de ce sujet au début des années 2010 ! Les premiers nomades digitaux partageaient leurs voyages avec sac à dos dans un blog voyage. Ils étaient majoritairement freelances et certains exerçaient comme blogueurs voyage.

Mais il n’y avait, à ma connaissance, aucune famille francophone qui partageait ce mode de vie. D’ailleurs, le terme Famille Nomade Digitale n’était pas utilisé avant qu’on ne nomme notre blog ainsi !

Aujourd’hui – et c’est génial ! – plusieurs familles ont décidé aussi de vivre ainsi. 🤗

Ce mouvement ne fait que grandir : Levelsio prévoit même qu’il y aura 1 milliard de nomades digitaux en 2035 ! 😳

Et puis, l’apparition de nombreux outils cloud ont permis cette évolution, cette liberté de pouvoir gérer son entreprise à distance. Tant de choses sont devenues possible en utilisant certaines applications ou logiciels adaptés au quotidien d’un entrepreneur web. Comme, par exemple, le fait de pouvoir travailler en équipe sans être obligé d’être tous présent dans un seul et unique espace de travail.

Depuis quelques années, des entreprises ont fait le choix du travail à distance. Comme c’est le cas de Buffer qui n’a aucun bureau physique et dont les employés sont à 100 % en télétravail un peu partout dans le monde.

Mais juste avant de te dévoiler les principales facettes de ce mode de vie 2.0, voici un peu d’histoire. Parce que je trouve intéressant de comprendre comment est né ce phénomène, ce quotidien qui rend nos vies extraordinaires. Et ainsi te faire entrevoir, au fil de cet article, l’éclosion de tout un monde de libertés.

histoire du nomadisme digital

Nomade Digital : Les Origines

Si, pendant des siècles, certains peuples nomades ont vécu en se déplaçant perpétuellement, c’était principalement motivé par la quête de nourriture. D’ailleurs quand on pense nomade, on imagine des mongols et des steppes à perte de vue.

Ça, c’est un fait assez facile à assimiler et qui permet de comprendre le terme « nomade ».

Mais à quel moment le terme « digital » s’y est-il associé ? Petit retour dans le passé.

On en parle très peu, mais le digital nomadisme a débuté il y a pas mal d’années ! Pas dans les mêmes conditions que celles que nous connaissons tous.

Le premier digital nomad est américain et se nomme Steve Roberts. En tout cas, c’est le premier qui soit historiquement connu. Je ne vais pas jusqu’à dire qu’il est à l’origine de la genèse du nomadisme digital, mais il a contribué à faire éclore un mode de vie technonomade.

C’est à l’automne 1983, que son aventure débute. Pendant 18 mois, Steve Roberts parcourt plus de 22 000 kilomètres sur son vélo couché à travers les USA tout en écrivant des articles !

Cet écrivain indépendant a installé un système assez perfectionné qui comprend :

  • une radio CB intégrée,
  • des panneaux solaires,
  • la stéréo,
  • un ordinateur portable
  • et un système de sécurité (pour protéger son vélo contre le vol).

En 1986, il réitère l’expérience mais avec un nouveau vélo sur lequel il a ajouté de nouvelles technologies.

Si l’histoire de ce pionnier techno-nomad t’intéresse, n’hésite pas à regarder la vidéo et à lire cet article en anglais. Il date un peu (2011), mais il présente bien son aventure et ses motivations.

C’est en 1997 que le terme de digital nomad (nomade numérique en français) fait sa première apparition en tant que titre d’un ouvrage avant-gardiste. Il est écrit par le Dr Tsugio Makimoto et l’écrivain David Manners. (Tu peux le trouver sur Amazon.)

Les auteurs prédisaient que, grâce aux futures évolutions technologiques et de communication, une nouvelle communauté de travailleurs itinérants verra le jour. Ils ne pensaient pas si bien dire !

C’est aux USA que cette nouvelle façon de travailler se déploie timidement au début des années 2000.

En 2007, le livre de Tim Ferriss « La semaine de 4 heures » révolutionne le monde du web. C’est devenue LA bible du digital nomad ! 😀

Au fil des pages, une nouvelle vision de la vie, du travail à distance, s’offre au lecteur. On y adhère ou pas. Certains ne comprennent d’ailleurs pas du tout le sens de l’ouvrage et s’arrêtent à son titre volontairement raccoleur.

Il faut parfois des années et de nombreuses piqûres de rappel pour prendre réellement conscience des libertés qui se présentent à nous. Timothée Ferris développe de nouvelles façons de travailler, auxquelles on ne pense pas forcément lorsque l’on lance son activité en ligne.

Cet extrait par exemple est assez révélateur du message que délivre ce livre :

Prendre une année sabbatique, créer votre entreprise, réinventer votre vie de salarié ou partir à la conquête de rêves que vous aviez remis à plus tard : jamais époque n’aura été plus propice pour expérimenter l’inhabituel.
Au pire, que pourrait-il arriver ?

C’est ce que nous nous sommes dit en refermant son bouquin et en prenant la décision de voyager à plein temps : que pourrait-il arriver de plus grave que de passer à côté de sa vie ?

Travailler moins, gagner plus et vivre mieux : mythe ou réalité ?

Clairement, nous sommes loins de l’objectif de travailler 4 heures pas semaine tel que Tim Ferris le prône dans son livre.😃 Mais l’auteur joue sur les mots, car il est lui-même un gros bosseur ! Mais il faut savoir faire la différence entre le travail douleur et le travail plaisir. D’ailleurs, si on y prend plaisir, est-ce vraiment du travail ?

Et puis, on trouve en parcourant ce livre, une nouvelle philosophie pour améliorer son quotidien de travailleur indépendant. Ainsi que la nécessité d’automatiser certaines tâches et d’apprendre à déléguer.

Bref : une autre façon de penser son activité professionnelle.

Nous sommes tellement enfermés dans des modèles définis par la société que nous n’arrivons pas à imaginer qu’il puisse être possible de vivre et de travailler autrement. En adoptant un mindset différent et en réorganisant son temps de travail, ses journées, on parvient à une meilleure qualité de vie.

N’est-ce pas ce que nous recherchons tous ?

Bien sûr, cela ne se fait pas par magie : il faut mettre en place les bonnes actions et avoir (ou te construire) un job qui te le permet. C’est alors un nouveau monde qui s’ouvre à toi.

La liberté du digital nomad

devenir nomade digital

Le nomade digital n’a aucune contrainte de lieu, que ce soit pour travailler ou pour habiter. C’est cette facilité à se déplacer et s’installer provisoirement dans un pays qui sont les fondements de ce mode de vie hors normes.

N’ayant plus ou peu d’attaches dans son pays d’origine, le nomad digital est ainsi LIBRE de ses choix de destinations. Il peut décider de changer de région tous les mois dans son pays d’origine. Ou choisir de traverser l’Asie en avion, car et train… ou l’Amérique du Sud en van !

Il peut vivre toute une année sur un même continent ou décider d’en changer tous les 3 mois.

En fait, chacun construit son modèle selon ses besoins et ses envies. Le point commun : avoir un ordinateur dans son sac à dos !

La COVID, avec ses répercussions désastreuses sur le tourisme et l’économie de certains pays, nous a beaucoup freiné. Mais elle nous donne de nouvelles opportunités !

De nombreux pays lancent des visas adaptés au nomades digitaux et ça, c’est une bonne nouvelle !

Si tu veux en savoir plus sur ce sujet, jette un œil à mon article : Quels sont les pays qui proposent un visa nomade digital (en 2021) ?

Mais pour que tout cela soit réalisable, l’idéal est d’adopter à 100 % ce mode de vie et de travail.

Tu peux me croire sur parole, ne plus avoir à se soucier de son logement en France (ou ailleurs), des taxes qui s’y rattachent, des appels téléphoniques, des démarches administratives et des factures qui s’accumulent pendant tes absences… Cela te change la vie !

Vivre dans des Airbnb à l’année est une solution qui peut être économique, mais aussi reposante.

La machine à laver qui tombe en panne ? Le robinet du lavabo dans la salle de bain qui fuit un dimanche matin ? Ce n’est plus ton problème.

Sans parler du stress au travail et le temps perdu dans les trajets bureau-maison quotidiens.

Cela ne fait plus partie de ta vie quand tu deviens nomade digital.

Tu t’enlèves une énorme charge mentale et un potentiel burn-out. En 2019, 34 % des français interrogés au cours d’une étude, reconnaissent pouvoir être confrontés à ce fameux burn-out un jour.  Et 17% affirment l’avoir déjà vécu.(Source)

Faut-il attendre de vivre cela pour changer ce qui ne va plus dans notre vie ? Ou pire ! Attendre l’âge de la retraite pour vivre ses rêves de voyages et de liberté ?

5 idées fausses sur le nomade digital

Impossible pour moi de ne pas aborder certains clichés qui ont la vie dure.

Premièrement, nomade digital n’est pas un métier, MAIS un style de vie. Tout comme être sédentaire est un stye de vie, pas un métier. Tu n’es pas digital nomad parce que tu as un téléphone et que tu sais utiliser les réseaux sociaux !

J’insiste ! Être un nomade numérique ne se résume pas, non plus, à prendre des photos instagrammables sur des plages paradisiaques, un mojito à la main. 🍸

Travailler sur ton ordinateur en plein soleil et les pieds dans le sable, ça aussi, au fond, tu peux l’oublier ! Les petits processeurs de ton Mac sont allergiques aux grains de sable. Et ce même s’ils s’agit du sable de Playa Del Carmen au Mexique. 😉

Mais rien ne t’empêche de t’installer à une table, ou un bureau avec une jolie vue face à toi.

Un nomade digital est rarement payé pour voyager ! (Sauf s’il est blogueur voyage.) Il a un travail, une activité en ligne qui lui permet d’être mobile et donc de voyager selon ses envies. Ce sont ses revenus qui payent ses frais de déplacements et de logements.

Il y a une autre généralité que je lis souvent : c’est que les digitals nomads vivent uniquement dans des pays sous-développés, où le coût de la vie est moins cher. Qu’ils « profitent » de la misère des habitants…

Je ne suis pas d’accord. Là encore, comme il ne te viendrait pas à l’idée de mettre dans la même petite case tous les profils de travailleurs sédentaires, il y a bien des caractères et des différences parmi les nomades digitaux.

C’est vrai que de nombreuses personnes choisissent de s’installer pour quelques mois à Bali ou en Thaïlande parce que la vie sur place est attractive et douce.

Certains sont aussi des backpackers en tour du monde. Mais ce type de nomadisme digital est généralement une parenthèse dans leur vie. Et certains sont plus dans l’aventure que dans l’installation d’un mode de vie fait pour durer, en cherchant à avoir des revenus sérieux et sur le long terme.

Tous les nomades digitaux ne font pas ces choix-là. Beaucoup d’entre nous consomment et font vivre l’économie locale pendant plusieurs semaines ou mois. En ce qui nous concerne, nous faisons des activités payantes (parcs d’attractions, visites guidées, massages, etc.) et allons souvent au restaurant. Et cela, que nous soyons en Espagne, en Bulgarie, en Malaisie ou en Thaïlande. Et je pense que nous sommes nombreux a avoir ce type de comportement.

Un autre cliché bien tenace : Il faut être riche pour voyager sur du long terme.

C’est (malheureusement) faux. Nous n’avons pas gagné au loto, ni vendu notre maison. Nous ne venons pas de familles bourgeoises. Bien au contraire. Ce sont nos revenus en ligne qui nous permettent de vivre ainsi. Nous gagnons tous les trois notre vie uniquement par Internet et nous sommes libres de nous installer où bon nous semble. Simplement parce que nos activités en ligne génèrent suffisamment de revenus pour nous faire vivre tous les trois.

D’ailleurs, c’est la première notion importante dans ce style de vie que tu ne dois jamais perdre de vue : Avoir une activité pérenne.

C’est la base de ce style de vie si tu veux le connaitre l’esprit tranquille. L’argent est au centre de toute ton organisation et des tensions que cela peut générer (seul ou en couple).

J’y reviens un peu plus loin, car je sais que c’est souvent le point noir pour beaucoup de personnes qui veulent se lancer en mode digital nomad !

Maintenant, que j’ai fait un peu le ménage dans toutes les bêtises que l’on peut lire ou voir sur ce mode de vie, entrons dans le vif du sujet.

Comment devenir digital nomad

Comment devenir nomade digital

Tu connais peut-être des personnes ayant tenté ce style de vie et qui ont échoué. Certaines ne sont pas parvenues à identifier d’où provient leur échec. Beaucoup bottent en touche et cherchent des raisons extérieures. Et puis, il est difficile de reconnaître que l’on est passé à côté de principes fondamentaux pour y arriver.

Beaucoup zappent certaines données importantes par précipitation ou par ignorance. Ou parce qu’elles pensent qu’elles trouveront la solution en cours de route. Elles partent sans revenus, en comptant sur les rencontres qu’elles vont faire pour trouver enfin leur voie professionnelle.

Elles quittent un job salarié et vont les mains dans les poches. Persuadées que l’idée de leur futur business va leur venir toute prête en débarquant dans un coworking à Bali ou au Vietnam.

Je ne prétends pas que ce “miracle” ne peut pas être arrivé à quelques rares. Ni que, après tout, l’aventure pouvait être intense en étant précipitée. (De préférence en étant jeune et en ayant un foyer familial dans lequel retourner si l’on se plante !)

Mais, de notre point de vue, devenir un entrepreneur nomade, ça se prépare.

Ou alors tu fais ça en « touriste » et sans but réel de changer ta vie professionnelle et personnelle. Parce que, quand tu réfléchis à devenir un entrepreneur nomade digital, tu te poses forcément certaines questions, non ?

  • « Est-ce que je suis fait(e) pour être digital nomad ? »
  • « Par où commencer ? »
  • « Quel job en ligne puis-je faire pour travailler en voyageant ? »
  • « Comment me mettre à mon compte ? Quelle entreprise créer ? »
  • « Comment trouver des offres de missions ? »
  • « Vais-je gagner assez d’argent pour vivre et voyager sans limite ? »
  • « Est-ce que je vais parvenir à gérer la logistique de déplacement ? Mes clients potentiels ? Ma vie de couple ou familiale ? » Etc.

Se poser des questions, hésiter avant de se lancer est normal. Je trouve même cela très sain. Parce qu’ainsi, quand tu décides de prendre enfin ton destin à bras-le-corps et de porter ton projet de vie le plus loin possible, c’est que le moment est venu de le faire.

Si tu ne supportes plus ta vie actuelle, que tout ton être réclame ce changement, il faut te lancer. Mais il faut le faire avec sagesse, en prenant même ton temps. Si tu pars trop vite, tu risques de revenir encore plus rapidement ! Il faut tout mettre en œuvre pour que ce projet se concrétise dans de bonnes conditions.

Devenir nomade digital est un bouleversement dans ta vie. Comme il l’a fait pour moi, il peut totalement, profondément, irrémédiablement, te transformer.

C’est une remise en question totale de ton quotidien. Que tu adoptes ce style de vie pour six mois, un an, cinq ans ou plus, tu vivras forcément quelque chose de fort et d’unique. Je suis certaine que, bien préparée, cette expérience ne pourra t’être que bénéfique.

Elle te fera « grandir » professionnellement et humainement. Mais pour mettre toutes les chances de ton côté et réussir ton changement de vie, il te faut donc avoir les bonnes cartes en mains.

1) Structurer et planifier ton projet de digital nomad

Nous avons réussi à trouver le bon équilibre personnel et la bonne gestion de notre temps pour que vivre en voyage permanent, tout en travaillant, n’apporte que des avantages.

Si nous y sommes parvenus en démarrant ce mode de vie avec un jeune ado de 13 ans et la quarantaine bien entamée, pourquoi ne pourrais-tu pas y arriver toi aussi ? Qu’est-ce qui t’en empêche ?

Il y a quelques mois, j’ai tourné une vidéo dans laquelle je partage les 5 étapes à suivre pour faire la transition entre vie sédentaire et nomadisme digital. (À voir ici)

Si tu mets tout à plat et que tu suis ses étapes, tout sera déjà plus simple.

J’insiste, une fois encore, mais le plus important est d’avoir une activité numérique (digitale) qui puisse s’exercer à distance.

2) Quel statut pour un nomade digital ?

Il n’existe pas de “statut” digital nomad. Quand tu crées ton entreprise, aucune case à cocher avec la mention « nomade digital » ne te sera proposée. Il te faut choisir une forme juridique. En France, c’est celle de l’Entreprise Individuelle (EI) avec le régime de microentreprise qui est majoritairement choisie par les freelances.

Il y a 3 catégories de nomade digital

  • Le freelance

Il s’agit d’une personne qui a une compétence et qui la loue à un client contre rémunération.

  • L’entrepreneur web

Il vend un service ou un produit à un particulier ou à une entreprise.

  • Le salarié ou télétravailleur

Il est possible, avec l’accord de son employeur, de travailler à distance. Les avantages (et les défauts) du télétravail se sont largement révélés avec la crise sanitaire. Et si tes premiers mois en tant qu’employé remote se passent bien, ton employeur peut accepter que tu bosses depuis l’étranger. Souvent, c’est l’argument d’une meilleure productivité qui fait mouche, associé à moins de frais lié aux locaux.

Mais le nomade digital salarié est plutôt rare. La grosse majorité est à son compte.

3) Avoir des revenus pour voyager tout en travaillant

Avant même d’enclencher les préparatifs de ton nouveau style de vie, tu dois avoir une activité que tu peux exercer à distance et qui te rapporte un revenu plus que suffisant pour vivre chaque mois.

Tu peux transformer ton travail actuel de manière à l’exercer en ligne. Ou bien te reconvertir dans un nouveau job !

Mais attention. Je sais très bien que lorsque l’on a un CDI, on croule sous les questionnements et les incertitudes avant de se lancer comme freelance ou entrepreneur du web. Et c’est pour cette raison que je te conseille de débuter ton activité en ligne en parallèle de ton emploi en tant que salarié.

De ne SURTOUT PAS, tout lâcher du jour au lendemain, avant de générer assez de revenus en ligne pour le faire !

Tu peux même ne pas créer ton entreprise dès tes premières missions ou tes premières ventes. La plateforme 5euros.com accepte les inscriptions même sans avoir son entreprise. Tu peux donc tester en créant un service dans lequel tu proposes une de tes compétences (rédaction de contenus, création de sites web, etc.) et voir si cela évolue dans le bon sens.

Quand le test de ton activité est concluant et que les feux sont au vert, tu peux alors créer ton entreprise. Et si, au bout de quelques mois, tu génères un revenu régulier, fais tes valises !

Quand je parle d’un revenu suffisant, il s’agit de gagner assez d’argent pour couvrir tes besoins primaires : logement, nourriture, transport, assurance, loisirs. Mais aussi te permettre d’avoir une “cagnotte prévoyance” en cas d’imprévus (retour urgent au pays) ou lors d’une baisse de ton activité en tant que freelance nomade.

La peur de manquer d’argent pendant ses voyages est assez fréquente. C’est pour cela qu’il faut anticiper.

Pour contrer cette instabilité financière propre au travailleur indépendant, il faut être capable d’épargner pendant les périodes fastes de ton activité.

Si tu as déjà une activité en ligne qui génère un revenu que tu considères comme suffisant, Banco ! C’était notre cas et cela a facilité nos débuts.

Dans le cas contraire, il va te falloir déterminer quel travail tu peux exercer et combien de temps il va te falloir pour être totalement indépendant.

Cela peut prendre 6 mois, peut-être un an ? Ou décoller en 3 mois comme ce fut notre cas lorsque Patrice s’est reconverti dans la rédaction web en 2017.

4) Les  métiers pour digital nomad

Je te donne à présent des pistes afin que tu puisses créer ton business en ligne dans un domaine qui, si possible, t’intéresse réellement. Prendre plaisir à un travail qui nous permet, en plus, d’être libre et de voyager, c’est l’ananas sur le gâteau !

Mais tu n’as peut-être, pour le moment, aucune idée de ce que tu peux ou veux faire comme activité online ? Peut-être que tu es fonctionnaire, étudiant, chômeur, parent au foyer ou retraité et que le monde du numérique t’est totalement inconnu ?

Un conseil : fais un bilan de ce que tu sais faire (tes acquis, tes compétences) et de ce que tu aimerais faire. Quand je parle d’acquis, j’inclus dedans tes passions, tes hobbies, ce pour quoi tu as un talent, un don. Cela va t’éviter de partir dans tous les sens et de t’éparpiller inutilement.

Si j’insiste sur le fait de faire un bilan, c’est que cela permet de faire un premier tri et d’éclaircir tes idées. Tu auras ainsi une première approche du métier ou de la catégorie de métier qui pourrait te convenir. Tu seras même peut-être surpris(e) par le domaine vers lequel tu vas finalement t’orienter.

Pour t’aider dans tes recherches, je liste, ci-dessous, 68 activités qui permettent de travailler à distance. Tous ces métiers se font avec un ordinateur et peuvent se gérer de n’importe où dans le monde dès lors que tu as une connexion internet.

Certains réclament un certain niveau de compétences (diplômes), d’autres pas. C’est parti !

  • Développeur web ;
  • Expert en publicité (Facebook, Youtube, Google) ;
  • Dropshipping (vendre sans stock) ;
  • Infopreneur (vente de produits numériques) ;
  • Coach esthétique ;
  • Coach bien-être ;
  • Coach sportif (fitness, yoga, etc.) ;
  • Conseiller en image ;
  • Coach en séduction ;
  • Coach en vie de couple ;
  • Coach en parentalité bienveillante ;
  • Coach en immobilier ;
  • Conseiller en économie sociale et familiale ;
  • Praticien à distance (psychologue, sophrologue, naturopathe, diététicien…) ;
  • Rédacteur web ;
  • Journaliste ;
  • Copywriter ;
  • Traducteur ;
  • Relecteur-Correcteur ;
  • Blogueur professionnel ;
  • Influenceur voyage ;
  • Chargé des relations presse ;
  • Scénariste ou dialoguiste ;
  • Voix off ;
  • Développeur d’applications pour mobiles ;
  • Service clientèle à distance ;
  • Cameraman / Droner ;
  • Montage vidéo ;
  • Mixage et montage audio ;
  • Photographe ;
  • Transcripteur audio et vidéo ;
  • Infographiste ;
  • Illustrateur ;
  • Auteur de livres papier et numériques ;
  • Biographe pour les particuliers ;
  • Ghostwriter ;
  • Vente de produits sur Amazon ;
  • Affiliation ;
  • Trader ou opérateur de marché ;
  • Coach en développement personnel ;
  • Prof de langue étrangère ou de FLE ;
  • Organisateur de conférence en ligne ;
  • Expert-comptable ou conseiller juridique ;
  • Assistant(e) virtuel(le) ;
  • Gestionnaire de clients ;
  • Community manager ;
  • Agence de voyage en ligne ;
  • Joueur de poker en ligne ;
  • Intégrateur web ;
  • Chef de projet e-formation ;
  • Webdesigner ;
  • Commercial en ligne ;
  • Spécialiste big data / ingénieur data scientist ;
  • Administrateur de base de données ;
  • Architecte réseau ;
  • Chef de projet informatique ;
  • Expert en sécurité informatique ;
  • Game design ou level designer (jeux vidéo) ;
  • Développeur de jeux vidéo ;
  • Graphiste 2D ou 3D ;
  • YouTube / Streamer ;
  • Concept-artist ;
  • Dessinateur-projeteur ;
  • Consultant ERP ;
  • Consultant e-réputation ;
  • Webmarketer ;
  • Référenceur web ;
  • Brand Manager ;

Cette liste n’est pas exhaustive, mais je pense que cela peut déjà te donner quelques idées. Car, comme tu le vois, il y a du choix ! Il faut surtout être conscient de ce que l’on est capable de faire.

N’hésite pas à te former si besoin pour acquérir de nouvelles compétences. Mets ainsi toutes les chances de ton côté pour réussir ton activité en ligne.

guide nomade digital - devenir nomade digital en famille

Là, c’est nous en août 2013, lors de notre premier mois de vie nomade.

5) Les préparatifs pour devenir nomade digital

C’est fin 2012 que nous avons pris la décision de devenir nomades digitaux en famille. Je te l’ai dit : nous n’avions aucun modèle. Nous nous sommes retrouvés devant une page totalement blanche. À nous de nous réinventer !

Nous avons donc suivi notre instinct. Nous avons appréhendé nos préparatifs comme on le fait lors d’un déménagement. Et c’est ce que je te conseille de faire afin d’y voir plus clair.

Nous avions décidé d’une date de départ : le 31 juillet 2013. Puis j’ai fait un planning avec tout ce que nous devions faire avant cette date. Cela n’a pas été de tout repos !

Il y a tant à faire :

  • Résilier les contrats dont on aura plus l’utilité ;
  • Numériser tous les papiers ;
  • Quitter, louer, prêter ou vendre son logement ;
  • Donner ou vendre ses affaires pour ne conserver que ce dont on a besoin ;
  • Avoir une domiciliation pour les impôts ;
  • En tant qu’entrepreneur nomade, il te faudra aussi une adresse de domiciliation pour ton entreprise ;
  • Se tourner vers une banque (et même plusieurs) en ligne, oui, mais lesquelles ?

Mais ce n’est pas tout ! 

  • Le matériel à privilégier ;
  • La protection santé ;
  • L’assurance voyage ;
  • La scolarité des enfants (quand on est une famille nomade) ;
  • Les visas ;
  • La sécurité de ses biens et de sa personne ;
  • Les pays où vivre ;
  • Que faire des meubles ? Faut-il les vendre ? Les entasser dans un garde-meuble ?

Ces différents éléments sont assez particuliers et demandent une attention différente en fonction de ta propre situation.

As-tu l’intention de revenir dans quelques mois et de reprendre une vie classique ? Souhaites-tu, par “sécurité”, conserver tes biens ?

C’est à toi de voir ce qui te correspond.

6) Organiser son temps de travail d’entrepreneur nomade

Être capable de bien gérer et de planifier son temps de travail indépendant est un autre point sur lequel tu dois te pencher.

Si tu es freelance et que tu ne trouves pas la bonne organisation pour la gestion de tes clients ou de tes contrats, tu cours à la cata’. Tu vas t’épuiser nerveusement et, peut-être, refuser des clients. Non pas par choix, mais par nécessité.

Tu n’arrives pas à tout faire en une journée. Tu as envie de sortir visiter ton nouvel environnement. Peut-être assister à cet event organisé par d’autres nomades digitaux ? Oui, mais voilà… tu ne peux pas te dédoubler ! Il te faut faire des choix. Et tu es obligé de rattraper ton retard en bossant le weekend.

Wow ! C’est à ça que ressemble la vie d’un freelance nomade digital ?

Clairement, ça ne fais pas rêver ! ☺️

Je te rassure tout est une question de dosage.

Il faut prendre le temps de se poser et réfléchir. Comment organiser sa journée ? Trouver le bon ratio entre travail et loisirs. Faire des tests jusqu’à trouver l’organisation qui te convient.

Je t’explique rapidement de quelle façon nous planifions notre semaine de travail.

Il était jusqu’à présent assez classique : on travaillait du lundi au vendredi. Il nous arrivait de prendre une journée en semaine lorsqu’une sortie ou activité était prévue.

Et puis, en décembre 2019, nous avons tenté un nouveau planning.

Nous avons décidé de changer de rythme… pour ne travailler que du lundi au mercredi. Et c’est tout !

Ce qui est drôle, c’est que nous pensions que ce serait difficile à mettre en place. Que nous n’arriverions pas à tout faire en 3 jours. En fait, c’est tout le contraire ! Nous sommes d’ailleurs plus productifs et plus efficaces en ayant contracté notre temps de travail.

Début janvier, nous avons modifié une nouvelle fois ce planning. Actuellement, il se déroule ainsi : lundi, mardi et vendredi sont des journées de travail. Du coup, à peine la semaine commencée, le lendemain soir nous sommes déjà en “week-end” ! 😝 Et nous avons comme 2 “week-ends” par semaine.

Mais même si mercredi, jeudi, samedi et dimanche sont nos jours « off », nous ne sommes pas forcément oisifs. Ces jours-là, nous nous penchons sur nos projets perso. Comme la création d’un blog voyage pour moi. Le dessin et l’écriture d’un roman pour Logan. Le travail, à tête reposée, sur des stratégies et des futurs projets pour Patrice.

Nous suivons aussi des formations. Nous bouquinons. Nous prenons du temps pour nous. Sortir. Manger dehors (hors confinement !). Jouer aux jeux vidéos en famille ou des expériences en réalité virtuelle. Faire des rencontres.

Bref, on ne s’ennuie jamais ! Le temps passe tellement vite.

Tu vois, être nomade digital, c’est aussi parvenir à se créer une autre façon de travailler. Sans forcément suivre les mêmes règles que tout le monde suit. Parce que notre force, c’est justement cette liberté de nous créer une vie sur mesure.

Notre logistique de famille nomade digitale

À présent, je vais te partager un peu de notre organisation.

Comment se loger ?

Nous avons fait le choix de vivre en Airbnb. Dés le départ, nous avons décidé de rester un mois dans la même ville et de travailler depuis notre logement. Je sélectionne toujours un logement entier avec suffisamment d’espaces de travail.

Mais rien ne t’empêche de tester d’autres moyens de te loger. Si tu voyages seul(e), tu auras peut-être envie de rejoindre des communautés de nomades. Si c’est le cas, le coliving est une solution occasionnelle à tenter. Il s’agit de louer une chambre dans une maison partagée. Ça coûte, bizarrement, souvent un peu plus cher que de louer un logement entier. Mais le fait de se retrouver à vivre des activités avec des gens qui ont le même mode de vie que toi est une expérience enrichissante.

Je parle des différentes solutions pour se loger dans cet article : Logements pour nomade digital : 5 solutions pour se loger en voyageant.

En ce qui nous concerne, nous sommes restés sur notre choix initial : louer un logement entier sur Airbnb. Nous avons juste adopté un slow travel plus prononcé !

À présent (hors Covid), nous restons 2 ou 3 mois dans la même ville. Voyager lentement est économique et moins fatiguant. Si tu veux savoir comment nous faisons pour trouver un logement sur Airbnb, il te suffit de visionner cette vidéo.

Comment trouver des billets pas cher ?

De 2013 à 2017, notre moyen de transport était notre voiture.

Depuis 2017, nous utilisons l’avion pour les longues distances. Quand c’est possible, nous privilégions le train ou l’autocar.

Je me sers d’un comparateur de vol pour trouver des billets à des tarifs intéressants. Mais je réserve toujours sur le site de la compagnie aérienne. Je trouve cela plus sûr en cas de souci avant ou après le trajet en avion (annulation de vol, perte des bagages).

Comment recevoir son courrier ?

J’explique comment faire pour son courrier personnel et professionnel dans cet article : Devenir nomade : comment recevoir son courrier quand on est en voyage longue durée ?

Que faire de son logement ?

C’est un sujet que j’ai abordé en vidéo, mais aussi dans un article assez détaillé : Que Faire De Son Logement Quand On Part En Voyage (Tour Du Monde ou Digital Nomad) ?

Quel matériel privilégier ?

J’ai listé dans cet article le matériel que nous utilisons. Cela va te donner des idées sur ce que tu dois choisir (ou pas) au moment de faire ta valise.

J’ai tourné plusieurs vidéos et écrit de très nombreux articles ces 8 dernières années. Il y a donc, sur ce blog et sur notre chaine Youtube Famille Nomade Digitale, tout un tas de ressources que tu peux consulter gratuitement.

Reste informé !






    Conclusion

    Chaque parcours est différent, mais une chose est sûre : lorsque l’on tient réellement à quelque chose, on se bat pour l’obtenir. 💪

    Dans notre cas, c’est de poursuivre le plus longtemps possible notre vie de voyageurs permanents. Dans le tien : peut-être de devenir nomade digital ?

    À toi, maintenant, de mettre toutes les chances de ton côté pour atteindre ton objectif en 2021.

    N’hésite pas à partager tes idées et tes pensées en commentaire et à me poser des questions. Et si tu aimes cet article, tu peux le partager sur les réseaux sociaux (en cliquant sur l’une des icônes marquées “Partager” en bas de cet article). 🥰