Certains espèrent une bonne nouvelle… Une rentrée d’argent inattendue… Une augmentation miracle… Un gain au loto, pourquoi pas !

D’autres cherchent des solutions pour avoir des rentrées d’argent supplémentaires… et n’en démordent pas jusqu’à trouver une solution qui corresponde à leurs besoins, mais aussi à leurs envies.

C’est le cas de Lan, qui a pu avoir plus de revenus grâce à la rédaction web. 💰

Elle ne veut pas “changer de vie”, mais simplement être plus sereine pour l’avenir et améliorer son quotidien. C’est pourquoi elle est rédactrice web, en plus de son travail. C’est que l’on appelle aujourd’hui du side hustle.

Je vous laisse découvrir son interview ci-dessous !

Le choix de Lan : plus de revenus grâce à la rédaction web

Bonjour Lan, peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Bonjour tout le monde. Je suis donc Lan, 58 ans, divorcée et maman de deux grands garçons. Je mène une double vie depuis un an : consultante en informatique dans la journée et rédactrice web le soir, le weekend et une partie de mes vacances. Et j’aime ça ! ❤️

Tu as décidé de devenir rédactrice web tout en conservant ton emploi actuel. Pourquoi ce choix d’activité en complément ?

C’est très simple. Un jour, j’ai découvert que je gagnerai la moitié de mon salaire actuel à la retraite. Mieux, je dois travailler jusqu’à 67 ans si je veux atteindre ce montant. Et mieux encore, le remboursement de mon appartement se terminera vers mes 70 ans. 😱

Voilà, le décor est planté. Suite à ce premier électrochoc, l’idée d’un revenu complémentaire commençait à germer dans mon esprit.

Après un bilan peu convaincant sur mes talents cachés, je fais des recherches compulsives sur Internet dans l’espoir de trouver l’Idée. Je découvre une série de récits de blogueurs qui parviennent à générer des revenus plus que corrects.

Eurêka ! Il y a quelques années, j’ai tenu deux blogs pendant mes loisirs. Cette activité m’a beaucoup plu. Je compile alors toutes les méthodes pour « bien vivre de son blog », mais elles commencent invariablement par : quel est votre talent caché. Me voilà revenue au point de départ. 🤔

La procrastination a pris le relai jusqu’en août 2018. Au retour de mes vacances à Montréal, une panique m’envahit au moment de faire le compte de mes dépenses ! Elles ne sont pas pharaoniques, loin de là, mais suffisamment significatives pour me renvoyer à la question : comment vais-je faire, dans quelques années, lorsque je gagnerai la moitié de bla bla bla…

Je recommence mes recherches sur Internet. Cette fois-ci, je trouve des articles sur la rédaction web. Hmmm… j’adore écrire. Dans mon travail, rédiger de façon claire et précise est une obligation. Banco ! Comment fait-on maintenant ? Je tombe alors sur la formation dispensée par Patrice sur la rédaction web.

Comment organises-tu ta journée, ta semaine ?

J’ai un planning au cordeau. Je fais des recherches pour mes articles pendant mon heure de déjeuner. Le soir, j’écris pendant au moins 3 heures. Le weekend, je passe environ 8 heures sur mes articles. Et pendant les vacances, c’est la fête ! Je prends encore plus de commandes.

Mais attention, ce n’est nullement le bagne pour moi. Je m’amuse beaucoup.

Comment t’es-tu formée ? Comment t’es-tu lancée ?

J’ai suivi la formation sur la rédaction web de Famille Nomade Digitale en octobre 2018. Le programme est complet, simple et efficace. L’élève apprend le métier, mais aussi comment lancer rapidement son activité sur 5 euros (entre autres).

J’ai créé mon profil sur la plateforme pendant le pont du 1er novembre. Deux jours après, j’ai reçu ma 1re commande. Je me souviens, c’était sur les différents types de skis. J’étais terrifiée ! Encouragée par Patrice, et après trois jours d’angoisse, j’ai livré mon premier article et récolté ma première étoile. Quel soulagement et quel bonheur !

À partir de ce moment, les commandes se sont enchaînées. Inutile de vous dire que j’ai travaillé comme une damnée pendant les mois de novembre et décembre 2018 pour 200 euros environ. En contrepartie, j’ai obtenu la certitude que c’est exactement ce que je veux faire.

Comment est ta nouvelle vie de rédactrice web ? Qu’est-ce qui a changé dans ton quotidien ?

Mon quotidien est rythmé par la rédaction web, mais aussi par les activités à accomplir dans mon principal job. Ce travail intense m’oblige parfois à ralentir ou arrêter la production d’articles. Cela me rend malheureuse. 

Selon les dates butoirs, je planifie mes actions sur un agenda pour rendre les textes dans les délais. En un coup d’œil, je pourrais également savoir si je peux prendre d’autres commandes et donner une date de livraison raisonnable aux clients.

Combien de temps a-t-il fallu pour que tu gagnes des revenus comme rédacteur web ?

Même s’ils étaient plus que modestes, je percevais des revenus dès la première semaine d’inscription sur 5euros. Je gagne aujourd’hui entre 300 et 600 euros par mois selon mes disponibilités. Je me projette beaucoup mieux dans un futur où je vais gagner la moitié de bla bla bla… Et je me sens plus sereine.

Quelles furent tes pires galères depuis que tu es rédactrice web ?

Mon 3e article sur 5euro concernait les endoscopes industriels. Je ne savais même pas ce que c’était ! Récemment, j’ai accepté la rédaction d’un article de 5000 mots sur les appareils de photo. Délai de livraison : 5 jours. Je croyais que j’allais mourir d’épuisement !

La plupart de mes galères proviennent d’une mauvaise estimation du temps de rédaction pour certains articles. J’ai fait des progrès depuis, mais je dois encore apprendre à intégrer des imprévus : maladie, demandes de corrections des textes précédentes, etc.

Quelles sont les plus belles choses survenues depuis que tu es rédactrice web ?

Tellement de choses. La dernière en date : un client m’a contacté via LinkedIn pour me proposer du travail ! Les rencontres avec d’autres rédacteurs me nourrissent également. Il y a une entraide assez surprenante au départ, mais tellement réconfortante.

Si tu devais résumer en un seul mot ton état d’esprit depuis que tu es rédactrice web, quel serait-il ?

Je me sens accomplie, libre et fière. OK, cela fait 3 mots !

Plus sérieusement, je sais maintenant que j’ai des ressources cachées et je fais ce que j’aime. Que demander de plus ?

Besoin de textes optimisés SEO de qualité ? Visitez le profil de Lan sur 5euros.com

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui veulent faire comme toi et devenir rédactrice web à mi-temps ?

Soyez curieux, formez-vous, travaillez dur, améliorez vos points faibles et visez l’excellence.

Ne soyez pas découragé par les bas tarifs de départ. Persévérez et le reste suivra. Certains thèmes sont plaisants à écrire. D’autres beaucoup moins. Ce n’est pas pour autant qu’il faut les éliminer. Voyez cela comme un challenge. La polyvalence fait partie de vos atouts pour trouver plus facilement des missions.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Pour les solitaires, ne restez pas seuls derrière votre écran. Connectez-vous à d’autres rédacteurs. Ces liens vous font du bien et vous apportent un jour ou l’autre des commandes !

Ce travail me rend heureuse. J’espère qu’il vous procurera autant de bonheur.

Un grand merci Lan (Lanalise sur les plateformes de freelancing) pour ton témoignage. Bravo pour ta détermination et ta gentillesse. 🙂