Notre vie nomade en France continue et le lieu de séjour, pour ce mois de septembre, est donc au nord-ouest de Lyon, juste en dessous. On appelle cette partie de France le Pays des Pierres Dorées. Il porte bien son nom avec toutes ces maisons en pierres de calcaire à entroques, teintées d’oxydes de fer qui leur donne cette couleur si particulière, avec des reflets brillants. Un rendu joli et typique.
Notre propre logis est fait de cette même matière noble qui nous a tout de suite marqué lorsque nous sommes arrivés.

Famille Nomade en Beaujolais

C’est un endroit très calme, sauf le matin où plusieurs voitures défilent pour se rendre à la ville : pas de quoi se plaindre, de toute façon, nous nous levons tôt ! Et oui, n’oublions pas que, malgré nos voyages, nous ne sommes pas en vacances. Après un footing en famille (3 jours par semaine – j’y reviendrai lors d’un prochain billet car, avant ce voyage, nous étions sédentaires aussi sur nos fauteuils et le sport nous était étranger !) et un petit déjeuner, nous nous attablons et attaquons notre journée de boulot. La différence ? Nous travaillons à domicile, d’une part, et ce domicile change tout le temps ! Du coup, après le travail, dont les horaires sont modulables selon les besoins, nous avons toujours de nouvelles choses à découvrir.

famille nomade au travail

Ce que nous avons notamment fait vendredi dernier en allant découvrir deux très jolis villages tout proches : le Bois d’Oingt et Oingt. Peu de choses à dire, plutôt des images à voir. C’est pourquoi j’ai mis un peu plus de photos que d’habitude dans ce billet, par le diaporama dans le détail du billet, ci-dessus. D’ailleurs, si vous aimez la présence de plus de photos, n’hésitez pas à nous le dire !

Ah si, une chose à dire sur le Bois d’Oingt : j’ai été surpris d’y voir la maison qui a vu les derniers jours de John McGrew, un célèbre dessinateur-animateur de l’âge d’or de la Warner Bros, ami de Chuck Jones et Tex Avery. Il fut aussi scénariste, peintre, concertiste, décorateur, pianiste. Dans une de ses lettres, Chuck Jones lui écrit :

“J’ai toujours été conscient du fait que c’est vous qui avez ôté de mes jeunes yeux les nictitantes paupières ! Je vous serai toujours reconnaissant pour cela “. ” J’affirme vraiment, John, que c’est vous, et vous presque seul, qui avez provoqué cette renaissance, renaissance qui, dans ce secteur-là, est égale à l’arrivée de l’impressionnisme dans le secteur de la peinture de chevalet”

Il est aussi connu pour avoir fait partie des “10 d’Hollywood“, 10 talents qui furent accusés de communisme à l’époque du MacCarthisme. Malgré que sa période “d’activiste” remontait à bien loin, la dénonciation d’un de ses collègues ruina totalement sa carrière aux Etats-Unis, qu’il dut fuir avec sa femme. Leurs initiales sont inscrites sur les volets de la maison, sur le fronton de laquelle est inscrit en anglais  “John Mc Grew – Peintre, 1910-1999 –  ici habitait celui dont il fut dit qu’il était mort mais John est quelque part et bien occupé”.

Voilà, la semaine fut tranquille, ponctuée de quelques petites balades, notamment à Chessy-Les-Mines où nous sommes allés chercher notre painier Bio de l’Amap, et à Villefranche-sur-Saône qui ne nous a pas laissé, par contre, un souvenir impérissable… Ce week-end, s’il fait beau, nous visiterons Lyon et / ou le Parc de la Tête d’Or…