Select Page

Changer de Vie : Vendre des produits numériques

Changer de Vie : Vendre des produits numériques

Trouver un job sur un paquebot de croisière

Après Olivier Roland la semaine dernière, nous interviewons un autre blogueur pro (et un autre Olivier !) : Olivier Clémence , qui est passé de développeur indépendant, intervenant sur commande sur les sites de ses clients, à développeur de modules pour Prestashop qu’il peut vendre en automatique.

Peux-tu te présenter ? Qui es-tu ? Quel âge as-tu ? Où vis-tu ? Quelle est ta profession ?

Bonjour,
alors je suis Olivier CLEMENCE, j’ai 36 ans et je vis en Normandie à quelques kilomètres de Rouen.

Ma profession ?
Pas facile à définir, je dirais qu’au départ je suis développeur indépendant, mais que depuis peu je suis devenu blogueur professionnel.

Olivier Clémence

PrestaShop est une application Web open source permettant de créer une boutique en ligne dans le but de réaliser du commerce électronique. L’application est publiée selon les termes de la licence Open Software 3.0.

PrestaShop est aussi le nom de la société éditrice de cette solution.

PrestaShopSource : Wikipedia

Raconte-nous ta vie avant ?

Je suppose que tu veux parler de ma vie avant d’être blogueur professionnel ?

Personnellement, j’aime bien lorsque je contrôle les choses, et m’installer en tant que webmaster freelance m’a semblé être une bonne idée plutôt que d’être salarié.

J’ai donc commencé par créer des sites web sur mesure. Ça marchait plutôt pas mal car j’avais plus de demandes que je ne pouvais en prendre.

J’ai même envisagé d’embaucher quelqu’un pour me soulager de certaines tâches, mais c’était sans compter sur Google qui, du jour au lendemain, a supprimé mon site de ses résultats.

J’ai alors perdu la majorité de mon trafic et donc de mes prospects. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de me spécialiser sur Prestashop (j’avais déjà plusieurs clients sur ce CMS et le forum officiel de Prestashop pouvait me servir pour en trouver de nouveaux).

À cette époque je m’occupais de boutiques déjà existantes mais je proposais toujours d’en créer pour les e-commerçants qui se lançaient.

Là encore, ça a plutôt bien marché. J’avais de nouveau plus de commandes que je ne pouvais en gérer. J’avais aussi de gros clients qui possédaient beaucoup de boutiques (le plus gros en avait 22) et pour qui je travaillais très régulièrement.

Cette fois, plutôt que d’embaucher, j’ai préféré me spécialiser encore plus. J’ai donc stoppé la création de boutiques pour ne faire que du développement sur des sites e-commerces déjà en place.

Ça me permettait de me concentrer sur ce que je préférais, c’est-à-dire le développement pur et dur.

Ça m’a aussi permis de créer quelques modules. Lorsqu’un client me faisait une demande que je trouvais pertinente, je créais alors un plugin que je mettais en vente sur ma boutique de modules.

Pourquoi avoir changé de vie ?

Pour les conditions de vie !
Travailler de chez moi est un vrai plaisir et c’est un luxe que peu de gens ont.

Par exemple, quelque chose que j’apprécie vraiment, c’est de voir mes enfants le mercredi lorsqu’ils sont à la maison (ma femme ne travaille pas ce jour-là).

Je sais pertinemment que je suis moins productif le mercredi que les autres jours de la semaine, mais ce n’est pas grave et il m’arrive souvent de faire une pause pour aller jouer à la « dînette » avec ma fille ou taper dans le ballon avec mon fils.

Mais avec le nombre de clients que j’avais, les réponses aux mails, les coups de téléphone, les devis, les factures, etc. Je faisais rarement des journées de moins de 10 heures et il m’arrivait souvent de retravailler le soir.

C’est usant !

Et pour ne pas arranger les choses, j’ai commencé à avoir des douleurs dans le dos qui rendaient les journées particulièrement difficiles (pour moi et mon entourage).

À partir de ce moment-là, mon travail a commencé à moins me plaire et il fallait que je trouve une solution pour travailler moins et supprimer ces douleurs.

Le bureau d'olivier clémence : Face A
Mon espace de travail, Face A...

Les modules Prestashop

Si vous connaissez mieux WordPress que Prestashop, pour les modules c’est la même chose que les extensions WordPress. Ces plugins ajoutent des fonctionnalités presqu’infinies au CMS original.

Comme pour WordPress, l’environnement de base est gratuit, et vous trouvez des extensions gratuites ou payantes pour combler et ajouter des fonctionnalités nécessaires à votre activité.

Qu’est-ce qui t’a décidé à franchir le cap ?

Comme je le disais juste avant, l’idée de changer les choses est venue progressivement avec la surcharge de travail et les douleurs au dos.

Mais, je pense que, comme énormément de gens, c’est le livre de Tim Ferris « la semaine de 4 heures » qui m’a décidé à me bouger.

Je l’avais déjà lu 2 fois et je ne l’avais pas vraiment apprécié mais il m’avait quand même interpellé. Puis je l’ai lu une 3e fois et là, certaines parties du livre m’ont pratiquement sauté au visage tellement elles étaient pertinentes pour moi.

Notamment l’idée de créer sa boite pour finalement en être prisonnier ou le fait de sacrifier son temps et sa santé au travail.

Dans son livre, Tim Ferris donne pas mal d’exemples de personnes qui ont mis en place des business automatisés à partir de rien.

Moi, j’avais déjà quelques modules créés précédemment qui se vendaient de temps en temps sans que je ne fasse rien. Ça voulait donc dire que c’était déjà en partie automatisé et qu’il ne restait plus qu’à « booster » tout ça.

Tim Ferris, explique aussi qu’il faut comparer ce que l’on risque de perdre en se lançant dans une nouvelle aventure et ce que l’on va perdre si on ne se lance jamais.

Dans mon cas c’était très simple : si je continuais ainsi, mes douleurs allaient s’accentuer et si je me lançais je ne risquais au final que de perdre de l’argent.

Qu’en pensent tes proches ?

Je suis le seul « entrepreneur » de la famille et je suis entouré par des instituteurs. Donc l’entrepreneuriat, la rentabilité, etc. sont des domaines que j’ai un peu découverts tout seul.

Lorsqu’on veut avancer (surtout en tant qu’entrepreneur) la prise de risque est une nécessité et je sais que mes parents sont plutôt adeptes de la sécurité.

Mais pour autant, quels que soient mes choix j’ai toujours été soutenu par ma famille même si, dans certains cas, mes décisions peuvent leur paraître un peu excessives.

Comment est ta nouvelle vie jusqu’à présent ?

Lorsque j’ai décidé d’arrêter la prestation de services je me suis également imposé de ne pas dépasser 35 heures par semaine. Au début c’était un peu dur de m’y tenir, mais ça m’a aussi obligé à être plus productif.

Le résultat c’est que, désormais, je n’ai pratiquement plus de douleurs dans le dos et rien que ça, ça change tout !

Ensuite, comme sur mon blog je parle assez peu de programmation, ça m’oblige à me perfectionner dans certains domaines que je maîtrise moins comme la vente par exemple ou la psychologie humaine.

Ce sont des domaines particulièrement intéressants et j’apprends de nouvelles choses tous les jours, ce qui n’était plus le cas avant lorsque je ne faisais que de la programmation.

Qu’attends-tu de l’avenir ?

J’ai pu travailler avec énormément d’e-commerçants et j’ai pu me rendre compte qu’il y avait un véritable besoin de formation.

J’ai donc commencé à sonder mes lecteurs à ce niveau. Les résultats que j’ai obtenus m’ont conforté dans mon idée et je devrais donc, d’ici quelque temps, proposer des formations sur mon blog.

Pour l’avenir, j’espère donc juste que mes lecteurs apprécieront autant mes futures formations que mes modules.

Livres conseillés par Olivier Clémence

la semaine de 4 heures

Personal MBA

getting things done

Combien faut-il, au minimum, pour se lancer comme toi, dans la vente de produits numériques ?

0 € !

Un blog ça ne coûte rien, la programmation ça peut s’apprendre gratuitement sur internet avec des sites comme l’excellent openclassrooms (anciennement site du zéro).

Mais, ça ne se fait pas tout seul non plus.

C’est vrai que je n’ai mis que 6 mois à gagner ma vie avec mon blog et mes modules mais ça ne signifie pas pour autant que c’est facile !

J’avais un gros bagage technique derrière moi et une grosse expérience du e-commerce.

Mon blog existait déjà et, même s’il n’était pas mis à jour et peu fréquenté, ça aide déjà un peu.

J’avais aussi une grosse présence sur le forum de Prestashop ce qui m’a bien aidé (et m’aide toujours).

Donc pour répondre à ta question : le travail et la patience importent bien plus que l’argent que tu peux investir.

Combien gagnes-tu avec ce changement de vie ?

Avec mes modules, je génère 4000 € HT de CA par mois, à cela s’ajoute quelques centaines d’euros via des partenariats et de l’affiliation.

Logiquement, les revenus d’affiliations et de partenariats devraient croître en même temps que le blog progresse.

Et comme je le disais juste avant, j’ai prévu de proposer des formations ce qui devrait encore augmenter mes revenus.

Que regrettes-tu dans cette nouvelle vie, qui te déplaît dans cette activité ?

C’est encore tout nouveau pour moi donc j’ai un peu de mal à y voir des points négatifs :).
Je suppose que je pourrai mieux répondre à cette question dans 1 an.

Qu’est-ce qui te manque de l’ancienne vie, de l’activité de prestation de services ?

Les « petits moments de gloire », du moins c’est comme ça que je les appelle.

Tu sais, c’est lorsque ton client t’appelle complètement paniqué parce que le ciel lui est tombé sur la tête (en gros il a un bug) et que tu résous son problème de manière super efficace.

Quelles sont les plus belles choses survenues avec ce changement de vie ?

Il y a plein de choses vraiment géniales qui arrivent lorsque tu passes de prestataire de services à blogueur professionnel.

C’est un peu comme passer du métier d’éclairagiste à celui d’acteur.

Avant tu faisais une grosse partie du boulot mais personne ne le savait ou te félicitait (après tout c’est ton boulot) et maintenant les gens te remercient et t’apprécient pour l’aide que tu leur apportes avec ton blog.

J’avoue que c’est une chose à laquelle je ne m’attendais pas, mais c’est vraiment génial de recevoir des remerciements tous les jours par mail.

J’ai aussi rencontré des lecteurs de mon blog, lors du Prestashop Day. Là aussi c’était vraiment super de pouvoir discuter en direct avec les gens qui me suivent.

Bien sûr, en tant que prestataire de services tu peux toujours rencontrer tes clients mais ça n’a rien à voir. Lorsque tu discutes avec un lecteur tu n’as rien à lui vendre, tu échanges juste sur ses problématiques et comment tu peux diriger tes publications pour mieux l’aider, c’est très instructif.

Ton regard sur la vie, sur le monde, a-t-il changé depuis ?

Je pense que oui !

Lorsque j’ai décidé de stopper la prestation de services c’était après avoir relu pour la 3e fois « la semaine de 4 heures » et je me suis dit que j’avais été vraiment borné pour ne pas croire en ce bouquin lors de mes 2 premières lectures.

Du coup j’ai commencé à me remettre beaucoup plus en question et désormais, je lis beaucoup de livres sur le développement personnel, la psychologie humaine, etc. Je regarde aussi pas mal de chaînes Youtube traitant de sujets similaires et qui sont super inspirantes.

Par exemple j’adore la série des Wake up call de David Laroche. Ce sont des vidéos inspirantes et motivantes à regarder tous les jours.

Il y a quelque temps, je n’aurais jamais imaginé que regarder des vidéos de ce genre pourrait me booster et encore moins m’apprendre des choses et maintenant je n’attends qu’une chose « recevoir mon wake up call dans ma boite mail ».

Le bureau d'olivier clémence : Face B !
Mon espace de travail Face B !

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui voudraient changer de vie en général ?

De faire l’exercice conseillé par Tim Ferris dans son livre :

Prenez une feuille de papier et notez dessus les pires problèmes qui pourraient vous arriver si vous décidiez aujourd’hui de changer de vie.

Ensuite, regardez votre liste et voyez si vous ne pouvez pas déjà facilement résoudre certains de ces problèmes.

Puis, pour ceux qui ne peuvent pas être résolus simplement, demandez-vous si votre vie serait foutue si jamais ils se produisaient.

Enfin, évaluez la probabilité pour qu’ils se produisent vraiment.

Vous serez surpris de voir combien les risques sont faibles !

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui voudraient vendre des produits numériques sur leur blog, sur une place de marché ?

Il y a beaucoup de produits numériques différents donc je vais parler de ceux que je connais le mieux, c’est-à-dire les modules.

Si vous voulez vendre ce type de produit, il faut accorder une très grande importance au SAV.

C’est le point faible des modules.

Si vous avez trop de SAV vous allez devoir intervenir sur le site de vos clients dès que vous ferez une vente ce qui, finalement, reviendra à faire de la prestation de services (retour à la case départ).

Et, en plus, si vous gérez mal votre SAV, vous ne parviendrez pas à fidéliser vos clients et vous aurez mauvaise réputation.

Un dernier mot ?

Et bien déjà, merci à toi de m’avoir proposé cette interview et merci à tous ceux qui l’ont lue jusqu’au bout !

Si vous avez envie de « tout plaquer », ou si vous avez un rêve que vous ne réalisez pas par peur, faites l’exercice dont j’ai parlé plus haut.

Et si au final vous prenez la décision de vous lancer dans l’aventure, allez-y à fond c’est du travail mais c’est aussi passionnant et enrichissant !

Au sujet de l'auteur

Patrice

Le Père dans la Famille Nomade Digitale. Auteur du roman jeunesse Onimundo et de nombreuses poésies. Fan de création sous toutes ses formes : Ecriture, infographie, dessin, programmation, conception.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Etre plutôt qu’Avoir

... voici notre credo.

Depuis 2013, nous avons changé de vie : voyage et travail à distance sont notre quotidien, en famille.

Pour découvrir qui nous sommes, ce que nous faisons, où et pourquoi, n'hésitez pas à lire notre présentation de la Famille Nomade Digitale

Accompagne-nous dans des vidéos à 360° !

Loading...
Tu veux changer de vie ?
Reçois nos conseils exclusifs et infos en mettant ton email dans le champ ci-dessous et clique "Oui !".
Oui !
Pas de spam (beurk), désinscription en 2 clics.
Fermer

Restons connectés !

Entrez votre adresse email et cliquez sur "M'inscrire" pour être dans nos contacts et ne rien louper de notre vie nomade !
close-link