Quand on décide de changer de vie, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, de nombreux chemins se présentent à nous. Ce n’est jamais évident de savoir si l’on va faire le bon choix. Si nous prenons la bonne direction.

Il y a des routes longues et courtes, des routes lisses et rocailleuses, des chemins tortueux et droits.

Il y a des routes qui mènent au célibat, d’autres à une vie de couple et de famille.

Il y a aussi des chemins qui mènent à la réussite et à la fortune d’un côté, ou à l’isolement et à la pauvreté de l’autre.

Il y a des routes vers le bonheur, comme il y a des routes vers la tristesse, des routes vers la victoire et l’enthousiasme et des routes menant à la défaite et à la déception.

Comme toute route, la vie comporte des angles, des détours et des carrefours.

Le carrefour est peut-être la route la plus déroutante que l’on puisse rencontrer. Avec plusieurs choix et une connaissance limitée de leurs destinations, nous sommes souvent pleins de questionnements au moment de faire un choix.

  •  « Quelle route vais-je prendre ? «
  •  « Comment me garantir de sélectionner la bonne voie ? «

Changer de vie - doutesChanger de vie  : entre doutes et opportunités

Dans la vie, nous devrons faire de nombreux choix d’ordre amoureux, familial, professionnel. Certains seront faciles, d’autres bien moins.

Nous aurons des moments de grosses hésitations. Alors nous repousserons ces décisions de changement de vie à plus tard, pour quand ça sera « le bon moment ». Préférant ainsi rester dans notre cocon actuel, même s’il devient de plus en plus étouffant. Il y a deux points importants qu’il faut garder à l’esprit.

1) Nous n’avons aucune garantie de réussite

Quand on veut changer de vie, personne ne sait vraiment où une route va nous mener tant que l’on ne l’a pas empruntée.  C’est la chose la plus importante et la plus douloureuse que l’on doit comprendre. Et c’est ce qui cause autant de doutes en nous.

Tu t’es peut-être déjà dit :

  • «  Si seulement j’avais fait un autre choix d’étude (ou de carrière) !»
  • «  Si seulement j’avais écouté mon cœur ! »
  • « Si seulement j’avais accepté cette proposition… »

Personne n’a dit que choisir de suivre la “bonne chose à faire” tout le temps nous mènera forcément au bonheur.

  • Aimer quelqu’un de tout son cœur ne garantit pas qu’il nous le rendra ou que notre couple durera toute une vie.
  • Réussir sa vie professionnelle ne garantit pas que cela nous rende heureux.

Il y a trop d’issues possibles : on ne peut pas tout maitriser.

La seule chose que l’on peut contrôler ? Les décisions que l’on prend et la façon dont nous agissons et réagissons dans différentes situations.

Les mauvaises décisions sont toujours prises a priori

Il est tellement facile de dire après coup : «  J’ai fait une erreur… »  D’ailleurs, tu dois – comme tous – en avoir beaucoup, de ces personnes qui te disent : «  Tu vois, tu n’aurais pas dû… »

Il est tellement inutile de se flageller alors que, au moment de faire un choix, on n’avait pas toutes les cartes en main pour s’assurer de la justesse de celui-ci.

Cela ne veut pas dire que l’on peut se tromper à répétition et ne pas en tirer les leçons ! Mais c’est ce dernier point qui importe et qu’il faut souligner : en tirer les leçons.

2) Prendre des risques fait partie du “jeu” de la vie

Puisque la vie n’offre aucune garantie et que nous ne saurons jamais que notre décision est mauvaise avant de l’avoir prise, autant prendre le risque. Qu’en penses-tu ?

C’est certainement mieux que de rester dans l’incertitude, non ?

S’il est vrai qu’un mauvais virage peut te perdre, il est certain que tu n’iras nulle part si tu n’avances pas ! Et il se peut aussi qu’un tel virage soit l’occasion d’une aventure, voire qu’il ouvre d’autres routes, d’autres opportunités.

Tout est une question de perspective. Bien sûr, il n’est pas question de prendre des décisions au hasard.

Prendre des risques ne signifie pas être négligent et inconscient. Il faut toujours bien réfléchir au moment de prendre une décision, se donner un temps de réflexion avant d’agir.

Tu connais cet adage : « La nuit porte conseil. »

Il ne faut JAMAIS prendre une décision sur le vif. Nos émotions ne sont pas toujours nos meilleures alliées dans ces moments-là.

Changer de vie- faire le bon choix

5 conseils à suivre avant de changer de vie

1) Obtenir autant d’informations que possible

Nous ne pouvons pas trouver la confiance nécessaire pour décider lorsque nous en savons si peu sur ce à quoi nous sommes confrontés.

Il faut se poser les 5 questions suivantes : quoi, qui, quand, où et pourquoi.

  • Quelle est la situation ?
  • Qui sont les personnes concernées ?
  • Quand cela s’est-il produit ?
  • Où cela mène-t-il ?
  • Pourquoi se trouve-t-on dans cette situation ?

Ce ne sont là que quelques-unes des questions que nous devons nous poser pour en savoir plus sur la situation. C’est important.

Souvent, la raison de l’indécision est le manque d’informations sur une situation. Savoir où nous allons « mettre les pieds » en faisant ce choix de changer de vie nous permet aussi de cerner son potentiel et les risques encourus.

2) Identifier et créer des options

Quelles options la situation offre-t-elle ?

Parfois, les options sont peu nombreuses, mais une seule peut suffire. Mais que faire lorsque nous pensons que la situation ne nous offre aucune option ?

C’est à ce moment-là que nous devons créer nos propres solutions. Il faut faire travailler ton esprit créatif. De la plus simpliste à la plus compliquée, il faut être prêt(e) à accueillir toutes les idées qui nous viennent. N’en rejeter aucune, même celles qui nous semblent farfelues ou incongrues. Parfois, l’idée qui peut sembler la plus catastrophique s’avère être la bonne au bout du compte.

C’est ce que nous avons pu constater lorsqu’avec Patrice nous avons décidé de monter le dossier pour le dépôt de bilan de notre entreprise en octobre 2016. Deux mois plus tard, le 19 décembre, nous déposions notre dossier la peur au ventre. Nous allions tout perdre.Nous avons passé un horrible et angoissant Noël et la nouvelle année s’annonçait bien sombre pour notre famille.

Ce fut pourtant l’une des meilleures décisions de notre vie, mais nous ne le savions pas encore, bien sûr ! Ce n’est que quelques mois plus tard que nous avons pris la pleine conscience de notre capacité à rebondir, pour le mieux.

3) Peser le pour et le contre de chaque option

Il faut évaluer chaque option en examinant les avantages et les inconvénients qu’elle offre. Mettre noir sur blanc tout ce qui nous passe par la tête peut aider à faire du tri.

De cette façon, tu as une meilleure idée des conséquences de telle ou telle option. Je sais. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire. Quand on se trouve au pied du mur, que nous devons faire un choix, nos idées ne sont pas toujours claires. La peur de commettre une erreur de jugement brouille notre esprit.

La solution ? Se sécuriser. Un exemple : tu veux quitter ton job actuel pour devenir entrepreneur ?  Ne renonce pas à cet emploi, mais lance ton activité en parallèle. Et lorsque tu commenceras a avoir des revenus récurrents, il sera temps de quitter ton emploi salarié.

4) Se faire confiance et agir

Maintenant que l’on a évalué sur papier les différentes options qui se présentent à nous, il est temps de se faire confiance. Il ne faut pas oublier qu’il n’y a aucune garantie !

Il faut choisir… décider… croire que nous choisissons la meilleure option à ce moment précis. Et ce n’est vraiment pas simple. Il y a souvent ce doute qui nous tord le ventre. Il arrive un moment où, de toute façon, il n’est plus possible de faire autrement.

Quelle que soit cette décision que nous devons prendre, nous ne pouvons plus faire l’autruche. Nous cacher au fond d’un trou de souris et attendre que cela passe tout seul ou que quelqu’un d’autre prenne cette fichue décision à notre place. C’est aussi ça être adulte.

Quand nous avons dû repartir de zéro, à plus de 45 ans, Patrice s’est lancé dans la rédaction web. Moi, j’étais perdue. Sans but précis.

Mais j’ai fini par trouver ma voie après pas mal de questionnements et de craintes. C’est ce que j’explique en détail dans cet article : Changer de vie à 45 ans.

5) Assumer les conséquences et apprendre de ses échecs

Maintenant que cette décision est prise, il faut être prêt à en affronter les conséquences : bonnes ou mauvaises.

Cette décision, elle peut conduire vers une terre de promesses ou vers une montagne de problèmes.

L’important c’est de choisir de vivre notre vie au lieu d’en rester un spectateur passif. Que ce soit la bonne décision ou non, seul le temps peut le dire. Mais il ne faut pas avoir de regrets, quelle que soit l’issue.

Au contraire, il faut en tirer les leçons et se rappeler que nous aurons toujours la possibilité de prendre de meilleures décisions à l’avenir. Dans sa formation Esprit Libre, Patrice a des termes imagés pour cela. Il y explique que les échecs ont de la valeur : ils nous apprennent à devenir meilleur et pavent la voie de la réussite.

Mais pour qu’ils ne te mènent pas à la ruine, il est important d’éviter :

  • L’échec en bois : ne pas avoir analysé précisément la cause de cet échec, au risque de le réitérer pour les mêmes raisons. Faire des erreurs fait partie du processus d’évolution. Faire deux fois exactement la même, c’est ne pas avoir su profiter de cet apprentissage.
  • L’échec en blanc : ne pas noter précisément, noir sur blanc, ce qui a conduit à ce bilan négatif. Pas avec de vagues notions, mais noter dans le détail ce qui a mené vers le précipice. Particulièrement, identifier les signaux d’alarme à repérer la prochaine fois.

En conclusion

Il m’arrive de temps en temps de me remémorer certains choix que nous avons faits avec Patrice au cours de notre vie commune. Sur le coup, mon premier réflexe est de me dire que si c’était à refaire, ce serait de façon différente. Mais, très vite, je réalise que ce sont AUSSI ces mauvaises décisions (qui sur le coup nous paraissaient sensées et sûres) qui nous ont mené à la vie que nous menons aujourd’hui.

Peut-être que d’autres choix nous auraient fait prendre une mauvaise direction. Peut-être même qu’à un carrefour, nous aurions pris chacun une route différente.Nous n’en savons rien. Une rencontre peut tout changer dans une vie. Une décision aussi. La vie nous réserve aussi de belles surprises quand on ose s’écouter et croire en soi.

Qu’en penses-tu ? Y a-t-il des choix qui ont tout changé ou que tu regrettes ? Ou bien es-tu en pleine hésitation face à une décision ?