Lors de notre séjour à Zagreb, nous avons  décidé, un peu au dernier moment, de ne pas nous rendre en Bulgarie mais plutôt de rester encore 1 mois en Croatie  et de venir à Split. Nous avions l’impression de ne pas avoir assez découvert de faces de ce beau pays.

Dans l’article précédent je vous ai raconté notre arrivée dans le logement occupé pendant tout un mois à Podstrana.

Notre mode de vie de famille nomade nous permet, comme vous le savez, de séjourner plusieurs semaines au même endroit.

Nous pouvons  ainsi visiter les environs à notre rythme.

Dans ce nouveau billet je partage avec vous notre découverte de Split.

Située sur la côte adriatique dans la région de la Dalmatie, Split est connue pour la beauté de ses îles.

Mais aussi pour son centre historique.

Notre  hôte Airbnb à Podstrana , Dana, ancienne guide nous a transmis, dès notre arrivée, un flot d’éléments historiques sur cette ville. Pour être honnête j’ai eu beaucoup de mal à mémoriser tout ce que Dana a pu partager car il y a tant à dire sur Split; et elle y mettait une telle ferveur que cela en devenait contagieux. J’étais impatiente de me plonger dans la cité aux vestiges romains.

Que voir à Split ?

famille-nomade-digitale-a-split-en-croatie-centre-historique

Palias de Diocletien-Famille qui voyage tout en travaillant par internet- nomade digital nomad en CroatieC’est par son centre ancien et le Palais de Dioclétien que l’on débute la découverte de Split.

C’est sans nul doute l’atout majeur de la ville.  Il  est superbement bien conservé. Et la foule en ce samedi de septembre se presse un peu partout autour de nous.

famille-nomade-digitale-a-split-en-croatie-vestiges-romains

C’est un empereur romain d’origine dalmate qui le fit construire pour profiter de sa retraite sur ses terres natales. Le palais aux allures de forteresse est  entouré de remparts traversés par  4 portes  : la porte d’or, la porte d’argent, la porte de fer et la porte de bronze par lesquelles, de nos jours encore, on circule d’une partie à une autre du palais. Chacune de ses portes avait une importance stratégique de surveillance et de défense.

C’est au cours du moyen âge que le palais se transforme peu à peu en ville, avec de luxueux appartements privés. Une ville à l’intérieur de la ville. De l’emprise vénitienne à la gouvernance par la France sous Napoléon, en passant par son intégration dans  l’empire d’Autriche, puis dans celui de l’Autriche-Hongrie, Split est un savant mélange de cultures vénitienne et Slave. Du linge étendu aux fenêtres, des tas de pizzerias, on se croirait presque en Italie.

famille-qui-voyage-tout-en-travaillant-par-internet-nomade-digital-en-croatie

split-et-ses-ruelles-etroites-et-voutees-famille-nomade-digitale-en-croatieSes ruelles si étroites et pavées dans lesquelles nous nous sommes volontairement égarés plusieurs fois, son temple de Jupiter, les salles souteraines du palais Dioclétien,  il y à tant à apprendre de la vieille ville.

Temple de jupiter- split en Croatie-famille nomade qui voyage tout en travaillant par internetJ’ai souvent cette sensation de vertige lorsque j’observe, vu d’en bas, les reliefs de ces monuments qui ont traversés les siècles. Comment ne pas être émerveillée face à un tel talent architectural ?

Combien de souffrances, de vies ont été sacrifiées pour parvenir  à de telles réalisations ?

La cathédrale St Domnius

Sa grande rue avec toutes ces enseignes commerçantes très semblables à celles que nous avons en France.

Le quai Riva et ses nombreux bars et restaurants. un lieu vraiment agréable où se balader.

quai-riva-split-en-croatie-famille-nomade-digitale

Son port est très joli aussi, mais tous ces yachts alignés le long de la jetée ont un côté “bling bling” très similaire à celui que l’on retrouve sur la Côte d’Azur.

On les admire. On observe la vie à bord et on envie sans doute ces privilèges luxueux.

C’est ce que nous avons fait avant de longer le port et de suivre notre route à pied en direction des plages.

famille-nomade-digitale-city-trip-a-split-en-croatie

Un soleil magnifique réchauffait nos bras nus, la météo avait décidé d’être enfin clémente avec nous ce jour-là. Au cours de notre trajet, notre carte à la main, un monsieur s’est arrêté, sans qu’on lui demande notre chemin, pour nous conseiller une petite plage.

Un long escalier de pierres qui descend un peu abruptement au milieu des pins et nous voilà presque en Provence. Le chant des cigales, l’odeur de la mer… mais pas de maillot sur nous pour profiter d’un premier bain dans la mer Adriatique. Tant pis, nous reviendrons le lendemain.

Un peu avant midi, la voiture garée à quelques mètres nous refaisons le même chemin que la veille vers la petite plage.

plage-de-split-famille-nomade-digitale-en-croatie

Mais pas de sable… des galets ? Non, sous nos pieds il s’agit bien de cailloux bien pointus. Et il y en a aussi dans l’eau. C’est à ce moment-là que l’on regrette de ne pas avoir acheté une  paire de sandales en caoutchouc comme celles vendues sur le port et un peu partout à Split !

Patrice et Logan ont eu le courage d’aller se baigner en se dandinant tant bien que mal jusque dans l’eau.petite-plage--split-famille-nomade-digitale-en-croatie

Moi, je suis restée assise sur mes cailloux à admirer le bleu de l’eau. A quelques mètres de nous un bateau était amarré, ondulant sous de petites vagues.

Une belle journée de septembre, le bonheur de découvrir une ville, un pays : un weekend un peu comme des vacances…