Cela faisait un moment déjà que nous  avions  envie de tester un repas  chez l’habitant en étant à l’étranger. Nous avions, en effet, découvert le site Vizeat qui est au repas ce que Airbnb est pour le logement ! C’est au cours de notre séjour d’un mois à Zagreb que  nous avons enfin testé cette solution originale. Ce qui confirme le fait que nous sommes fans de ces concepts collaboratifs, puisque nous avons testé ce repas chez l’habitant le soir-même de notre visite de Zagreb avec un local, en passant par le site Showaround !

Chacun de nous trois a ses propres goûts et ses préférences alimentaires. Comme souvent (et là je pense au sketch de Foresti !), les 2 hommes de la famille sont des carnivores. De mon coté je préfère le poisson et ne suis pas contre un repas entièrement végétarien.

Lorsque nous avons choisi l’hôte qui allait nous recevoir, et surtout le repas que nous souhaitions déguster, nous  étions déjà d’accord sur un point : le menu serait typiquement local. Nous ne souhaitions pas déguster italien ou grec alors que nous étions en Croatie ! Les hôtes inscrits sur ce site peuvent vous proposer des plats, des cours de cuisine, un brunch ou même un goûter, évidemment parfois originaire d’autres pays que celui dans lequel ils vivent.

Nous étions dans la capitale croate depuis plusieurs  semaines et notre séjour touchait à sa fin. Nous souhaitions nous imprégner encore plus de la culture de ce pays que nous venions  de découvrir, et dont nous avions encore du mal à cerner toutes les subtilités, notamment sur le plan alimentaire. Notre vie nomade en famille se poursuivant à Split, ce que nous allions découvrir lors de ce repas nous serait sans doute utile pour la continuité de notre séjour en Croatie.

L’idée de partager un repas fait maison  avec un habitant de Zagreb, découvrir sa ville, son pays son histoire personnelle autour d’un bon dîner nous enchantait. Ce concept collaboratif permet un rapport autre avec les gens, bien plus personnel que de manger dans un restaurant.

L’offre sur Zagreb est encore faible comparé à d’autres villes comme Barcelone ou Amsterdam par exemple, mais qu’importe : le principal étant de trouver un menu qui convienne à tous et à un prix correct.

Notre choix s’est porté sur la proposition de Juan José : un repas végétarien croate… après tout, pourquoi pas ?

Nous étions prêts à tester de nouvelles saveurs. Même Logan, réticent au départ à cette idée, appréhendait cette soirée avec bonhomie.

C’est un peu bizarre au début, lorsque vous débarquez ainsi le soir chez un parfait inconnu. Vous entrez chez lui un peu intimidé et puis, très vite, le courant passe et l’on se sent plus à l’aise.

On fait connaissance autour d’un petit apéritif, on échange en anglais, chacun sur ses  activités respectives. Alors que défilent  sous nos yeux et nos papilles les différents plats, l’ambiance se fait plus conviviale.

Et la  découverte gustative  fut totale.

En apéritif, nous avons mangé un “rakija”, une tartine avec du fromage fermier fumé recouverte d’un poivron rouge mariné.

famille-nomade-en-croatie-vizeat-repas-chez-l-habitant

Puis ce sera le tour d’une petite soupe, “maneštra”  qui ressemble  à du minestrone et qui est une spécialité de la région d’Istrie.  Cette région formée d’une péninsule se trouve dans le sud de la Croatie et a été beaucoup influencée par la gastronomie italienne, ce qui explique cette similitude.

repas-chez-lhabitant-Zagreb-avec-vizeat-soupe-manestraNotre hôte – un architecte originaire du Mexique – avait réussi le pari original de préparer un plat de viande typique de Dalmatie “pašticada s njokima” en version végétarienne !

C’est ce qui nous a le plus surpris car, effectivement, cela ressemblait à une daube en sauce accompagnée de gnocchi, sauf que la viande était en fait du seitan de fleurs, cuit au vin, très goûtu.

repas-chez-l-habitant-avec-vizeat-famille-nomade-digitaleEt pour clôturer le repas la spécialité de Zagreb “strukli s borovnicama” Nous avions déjà goûté la version salée -en gratin- pendant notre séjour et la version sucrée se mange assez facilement. On dirait une sorte de pudding.repas chez l habitanta-zagreb-croatie-famille-nomade-digitale

Une soirée fort agréable et pour un premier repas chez l’habitant, une experience qui fut originale.

Une façon inédite pour nous de clore notre séjour à Zagreb.

Si vous ne connaissez pas encore ce concept Vizeat, j’espère que ce billet vous aura donné envie de le découvrir ou pourquoi pas de tenter l’expérience en devenant vous même un(e) hôte : ça permet, non seulement, de rencontrer des gens, faire partager ses passions culinaires, mais aussi d’arrondir ses fins de mois !

Et si cet article vous a plu, faites nous le savoir en le commentant et en le partageant auprès de vos amis.