C’est un peu au dernier moment que nous avons décidés, en quittant Zagreb, de poursuivre notre découverte de la Croatie en nous rendant dans un petit village côtier du nom de Podstrana à 6 km de Split.

En ce qui concerne le logement, nous avons trouvé – comme d’habitude – notre bonheur sur le site Airbnb  avec un bel appartement de 3 chambres et plusieurs balcons.

C’est certainement parce que j’ai toujours vécu prés de la mer et que du sang Corse et Breton ( sacré mélange ) coule dans mes veines que je me réjouissais comme une gamine à l’idée de retrouver, après 4 mois d’éloignement, l’odeur des embruns et le doux clapotis des vagues sur les rochers.

Je trépignais assise à mon ordinateur en regardant les beaux endroits que nous allions pouvoir découvrir tout au long du mois de septembre.

Et lorsqu’à notre arrivée à Podstrana, tandis que Jani, notre hôte Airbnb,  versait dans nos verres un  alcool croate très fort issu de la vigne, Dana, son épouse, alignait un par un sur la table de la cuisine tout un tas de dépliants touristiques, je savais déjà que nous n’aurions jamais assez de temps libre pour tout voir.

Ancienne  guide et parlant très bien français, cette gentille dame d’une soixantaine d’années, un stylo à la main traçait pour nous un incontournable itinéraire sur la carte de Split tout en nous contant l’histoire de sa ville. Entre quelques gorgées du breuvage de Jani et le flot de paroles de Dana, nous placions négligemment que nous n’étions pas en vacances et que nous devions assurer la gestion quotidienne de notre entreprise à distance.. nous n’étions pas en mode touriste mais plutôt en digital nomade. En vain :).

coucher-de-soleil-decouverte-de-la-croatie-famille-nomade-digitale-a-splitCe jour là, le temps était superbe. La vue du balcon côté salon et celui de notre chambre nous offrait un magnifique coucher de soleil, présage de bien d’autres encore à venir. Aucun doute, l’été était toujours bien installé. Le soleil serait certainement de la partie pour nos balades le long des plages. C’est au bout de 2 jours que le climat croate nous montra  son véritable visage.

Enfin, nous en avions eu un bel aperçu à Zagreb, mais naïvement, je pensais qu’en étant dans le sud de la Croatie nous aurions de magnifiques journées ensoleillées.

La varoise d’adoption que je suis frôla plus d’une fois la crise de nerfs en remontant le volet roulant de la chambre et en contemplant, dépitée, par la baie vitrée, de gros cumulus envahir un ciel qui aurait pu avoir la décence d’être azuré, puisque nous avions prévu un city trip ou une balade au coeur du Parc National de Krka en famille !

Nous voulions également faire une excursion à la journée en bateau en partant de Trogir, en direction des petites îles avoisinantes mais il fallait réserver la veille pour y participer et toujours le temps se montrait changeant.

Tout au long des dernières semaines nous avons eu bien plus souvent droit à la colère de Zeus qu’au chariot d’Appolon.

En choisissant de descendre vers la côte Croate plutôt que de partir vers la Hongrie, comme nous l’avions envisagé un moment, c’est la fuite du frimas automnal qui a guidé notre choix de destination.
Et puis, alterner travail et détente en étant proche de la mer cela aurait pu être agréable. Un semblant de vacances, un peu comme lorsque nous étions en Espagne à la même période.

Oui mais voilà, la Croatie en septembre cela n’a rien à voir avec l’Andalousie, cette région d’Espagne au climat si agréable quelle que soit la saison. Cette belle région andalouse que nous aimons tant et que nous envisageons de retrouver en 2017.

Au fond, me direz-vous, l’important n’est pas tant le temps qu’il fait mais plutôt le dépaysement au quotidien et le bonheur de voyager ainsi tout en travaillant.

Sauf que niveau productivité nous rencontrons quelques soucis.

La maison est composée de 4 appartements, celui que nous  occupons est au premier, celui de nos propriétaires au second. Il y a une box internet au RDC, dans un appartement inoccupé, et une autre box chez Jani et Dana… Hummm le genre d’installation dont nous ne sommes pas friands.

Et la mauvaise connexion internet que nous craignions se concrétisa dés le lendemain de notre installation. C’est ainsi que nous allons passer tout le reste du mois à jongler d’une connexion à l’autre, le débit trop bas nous ralentit au quotidien pour travailler à cent pour cent de notre efficacité.

Un aspect négatif pour une famille nomade digitale. Car nous avons chacun un ordinateur sur lequel nous travaillons chaque jour. Nous gérons notre entreprise, envoyons de gros fichiers graphiques, avons des réunions sur Skype… Logan, malgré ses 16 ans, expérimente déjà le travail à distance tout en continuant à se former dans des domaines spécifiques à son futur métier.

Bref, nous faisons avec mais la connexion internet que nous avions lors de notre séjour à Zagreb (120 mb/s) nous manque cruellement.

Heureusement, l’appartement est confortable et nos propriétaires sont des personnes adorables.

PODSTRANA en images et en quelques mots :

Quelques minutes de marche – surtout une petite route étroite et très pentue à descendre – et nous voilà sur une petite plage faite de galets et de rochers.

decouverte de la croatie-Split-Podstrana-Famille nomade digitale

Quasi déserte en ce weekend de septembre.

Assis au bord de l’eau, à l’ombre des pins, nous nous repaissons du chant des cigales croates. En fermant les yeux, je me croirais presque en Provence, je dis bien presque car il leur manque quand même notre accent chantant. 🙂

famille-nomade-digitale-decouverte-de-la-croatiePodstrana n’est pas un coup de coeur pour moi, juste une étape dans notre vie nomade en famille, le village ne laissera pas une empreinte indélébile comme cela a pu être le cas pour certaines villes dans lesquelles nous avons  vécues depuis  notre  changement de vie en 2013.

Le mois de septembre qui tire sur sa fin annonce déjà un prochain départ vers un autre pays, en attendant de boucler de nouveau nos valises je vous ferai découvrir d’autres petits bouts de la Croatie car, heureusement, nous avons tout de même pu profiter de beaux endroits entre temps !