Après ce mois passé à Bologne, et pour finir ce séjour bien agréable, nous avons une envie d’air pur et de nature. Direction le “lago di Suviana” à près de 75 kilomètres de la ville italienne où nous avons élu domicile en août. Situé dans un parc régional, très apprécié des randonneurs, il présente un grand intérêt sur le plan environnemental. Un véritable poumon vert pour les populations citadines.

Lac pres de Bologne  riviere pres du lac de Suviana-famille nomade digitale

Nous choisissons de suivre la nationale, le trajet est beaucoup plus long mais bien plus agréable. L’occasion pour nous de traverser l’arrière-pays. Malgré quelques nuages de ci de là, la journée est ensoleillée et agréable. La route est calme et les petits villages traversés invitent à la flânerie.

La famille nomade digitale en balade  famille nomade digitale -le lac de Suviana

Arrivés sur le versant du lac au moment du déjeuner, nous mangeons dans un petit snack au gérant très sympathique et a la terrasse plutôt bien remplie d’italiens qui profitent d’un des derniers soleils d’août que quelques nuages commençaient à venir grignoter pendant notre repas.

Après nous être bien agréablement sustentés, nous nous dirigeons – suivant les directives chantantes du tenancier italien – sur l’autre versant du lac pour y atteindre une petite plage caillouteuse. Il y a un parking gratuit et des transats à louer disséminés près d’un bungalow d’une plage privée sans grand charme. Nous préférons longer le bord de l’eau à travers l’orée de la pinède. Quelques familles y partagent un pique-nique estival dans la bonne humeur.

 

Nous posons nos serviettes sur une petite anse de plage grise. Pas de plage de sable blanc et fin et la température de l’eau n’incite pas vraiment à y glisser un orteil mais, allongés devant cette étendue d’eau nous apprécions ces dernières heures sous un ciel un peu nuageux mais encore clément.

Les rayons  de soleil sont chauds et caressants. Et  incitent à la détente. Logan s’empare de mon petit  carnet, compagnon fidèle depuis l’Espagne, et esquisse quelques croquis à coté de nous. Un vrai moment de farniente en famille. Les nuages se font de  plus en plus menaçants au-dessus de nos têtes. Nous nous hâtons de ranger nos serviettes pour rejoindre le parking . Il n’est pas rare en cette saison et dans cette région d’être surpris  par de brusques  orages.

C’est effectivement sous une belle averse que nous suivrons la route qui nous ramène à Bologne. Demain, nous reprenons la voiture  mais pas dans la direction que nous avions projetée. Le devoir nous rappelle une nouvelle fois vers la cité phocéenne. Nous allons faire une halte de quelques semaines à Marseille pour bien préparer Noël, pour notre boutique en ligne de cadeaux personnalisés. Nous avons des idées de création et d’évolutions qui nécessitent notre présence : travailler la matière (bois, céramique, plexi) pour créer ne peut se faire à distance. De plus, le succès est là mais nécessite un travail complet de préparation et de mise en place pour être sûrs d’être fins prêts pour ces fêtes de fin d’année. Promis, on vous réservera quelques surprises pendant cette période où nous essaierons de planifier une superbe suite à nos aventures !