C’est sous des trombes d’eau que nous avons, pour la première fois, fait connaissance avec Lisbonne. Depuis notre entrée sur le sol portugais, il n’a pas cessé de pleuvoir.

Comment vous décrire mes impressions lorsque j’ai découvert le quartier, situé en périphérie de Lisbonne, où nous allions séjourner pendant tout un mois ? Les yeux encore emplis des images de l’Andalousie, de la quiétude de l’appartement à Chipiona, ses maisons aux façades immaculées… J’avais oublié ce qu’était une grande ville.

La périphérie de Lisbonne compte 2,9 millions d’habitants… Je regardais le bâtiment dans lequel nous allions séjourner tout un mois, haut et triste, dans cette rue sans grand attrait et je me sentais affreusement mélancolique de l’Espagne. Et surtout de son soleil.

Avril 2014,La famille nomade sr'installe dans la périphérie de Lisbonne    La famille noamde arrive à Lisbonne sous la pluie

La pluie ne cessait toujours pas. Sortir tant bien que mal nos valises du coffre de la voiture, monter au 2ème étage et découvrir enfin l’intérieur de l’appartement loué comme d’habitude par Airbnb (Profitez-en : 19 € offerts en cliquant sur ce lien de parrainage pour vous inscrire sur AirBNB !).

Je fus rassurée, le logement est très bien équipé. Du faux parquet au sol, une décoration faites de petits objets et de tableaux aux couleurs du Portugal. Logan à même un canapé et un bureau dans sa chambre. Une loggia côté salon et une autre côté chambres. Des placards dans le couloir.  Bref, très bien agencé et avec tout le confort souhaité. Après quelques petits réaménagements-comme récupérer la table de la cuisine pour la mettre dans le salon- et l’installation  de nos postes de travail, nous nous y sentons à l’aise pour travailler. Et en plus, ici, le débit internet est de 20 et quelques mégas… le top pour des travailleurs nomades !

La chambre plutôt sympa de Logan à Lisbonne     Notre installation de la famille nomade digitalepour le mois d'avril à Lisbonne

Et finalement, au fil des jours, mon regard sur le quartier qui nous entoure s’adoucit peu à peu. Bien sûr, la vue du balcon n’a rien à voir avec celle que nous avions à Cubelles. Pas de palmiers, pas de plage au sable fin à admirer en buvant mon café du matin… Juste des immeubles.

Mais finalement, chaque lieu, chaque destination est différente, apportant son lot de particularités. Le petit plus qui fera que nous en garderons un bon souvenir. Tout ne peut pas être parfait dès notre arrivée mais il faut trouver le côté positif du lieu.

L’environnement ne m’emballe pas, c’est un fait,  mais l’appartement est très agréable à vivre et cela est très important.

Quelques visites de Lisbonne sont au programmes ainsi que des ballades dans les environs, la plage n’est pas loin… Et puis, ici, se trouve le plus grand centre commercial d’Europe… de quoi s’emplir la tête des meilleurs côtés de cette grande ville. Bref, nous allons faire de notre mieux, avec le temps disponible, pour bien profiter du Portugal !