La carte Européenne d’assurance maladie est peu connue. Pourtant, lorsque l’on souhaite partir en vacances (même pour un weekend) ou voyager plusieurs mois en Europe cela peut s’avérer bien pratique.

20120405_CEAMQue vous soyez en mode nomadisme digital  ou que vous décidiez de voyager avec vos enfants, autant ne pas négliger cette formalité gratuite.

Vous pourrez ainsi séjourner dans les pays Européens de votre choix pendant plusieurs semaines sans trop de souci en cas d’un problème médical inopportun sur place.

Et avec des enfants c’est malheureusement un risque multiplié. Nos chers bambins ont le chic pour se retrouver le menton en sang après une grosse chute ou plusieurs dents  cassées alors que les vacances débutent à peine.

Comment l’obtenir ?

  • Faire la demande via le site internet améli.fr ou par courrier ou en vous déplaçant jusqu’aux guichets.
  • Au minimum 15 jours avant le départ
  •  Aucun justificatif n’est à fournir
  • Elle est gratuite
  • La carte est individuelle et nominative  il faut donc faire une demande pour chaque membre de la famille (même pour les moins de 16 ans ).
  • Sa validité est de 2 ans  mais vos droits doivent être à jour !
  • Vous pouvez télécharger un certificat provisoire ( valable 3 mois) lors de la commande de votre carte en ligne.Ce certificat peut vous être utile si vous ne recevez pas votre carte avant votre départ. Commander Votre Carte

Où et comment l’utiliser?

Dans tous les pays de l’UE. Elle atteste de vos droits à l’assurance maladie et vos soins sur place seront pris en charge en fonction des lois du pays dans lequel vous séjourner.Si certains soins sont gratuits pour les résidents ils le seront aussi pour vous. Si vous devez faire l’avance des frais il faudra conserver les factures et justificatifs de paiements et les envoyer à votre caisse d’assurance maladie à votre retour en France accompagné d’un formulaire spécifique à télécharger sur le site d’ ameli.fr

Que couvre-t-elle?

nurse-587924_1280Les soins imprévus tels que la consultation d’un médecin, une hospitalisation suite à un accident. Du coup, il n’est pas nécessaire de rentrer en catastrophe en France et la poursuite du séjour peut se faire avec un peu plus de sérénité.

Par précaution, sauvegardez ce document sur votre téléphone portable et faites-en une photocopie que vous glisserez dans votre valise. On n’est jamais trop prudent, même en vacances. Attention elle ne couvre pas les frais lors d’un sauvetage ou pour un rapatriement. Et, bien sûr, elle ne remplace pas votre carte vitale en France.

En savoir plus :

Le site ameli.fr

Les remboursements et conventions selon le pays d’origine: soins médicaux imprévus en Europe

Bon séjour !