La Hongrie n’était pas prévue dans notre itinéraire… Et c’est là tout le charme de voyager comme nous le faisons depuis 2013 ! Avoir la chance d’aller où bon nous semble, une liberté de mouvements dont nous autres, occidentaux, n’évaluons pas toujours qu’il s’agit d’un privilège. Il n’y a pas si longtemps, venir séjourner dans des pays de l’Europe centrale comme la Hongrie paraissait inconcevable. Aujourd’hui, Budapest fait partie des capitales européennes en plein essor touristique. Si vous vous demandez que visiter à Budapest voici nos bonnes adresses après un mois sur place.

Notre logement se trouve dans le 6ème arrondissement de Budapest. Ce n’est pas au plus proche des principales attractions touristiques, mais très fonctionnel et bien décoré. Tout comme cela le fut lors de notre séjour en Croatienous devons nous habituer à une nouvelle monnaie, le Forint, et une langue plutôt compliquée à comprendre.

Découvrir Budapest avec un guide

Je ne vous parle pas d’un guide papier comme celui du Petit Futé ou du Routard. Vous pouvez glisser un de ces guides dans votre valise si vous le souhaitez. Vous pourrez ainsi le feuilleter pendant votre vol. Non, moi, je vous parle d’une personne, d’un habitant de la ville qui va vous la faire découvrir avec ses mots, avec ses yeux.

Une ville ne se résume pas à son nombre de monuments. Connaître son histoire, comprendre son évolution et celle de ses habitants c’est très enrichissant. Cela permet de l’aborder sous un angle différent, moins touristique.

Budapest a un lourd passé : son soutient à l’Allemagne nazie, mais surtout le génocide des Juifs à Budapest est une plaie ouverte qui ne cicatrice pas. Certains lieux gardent une empreinte indélébile de l’horreur qui y fut commise, des choix politiques passés et présents. Bref, un ensemble d’événements qui façonne la ville et les habitants. Mettre ses pas dans ceux d’un guide local non officiel, c’est entendre la version du peuple sur tout ce qui fait et défait un pays, une ville, sans langue de bois. C’est aussi ce que nous aimons dans ce type d’activité.

Notre choix s’est porté sur le Free Budapest Tours.

Le concept d’un Walking Free Tour est assez simple: un(e) étudiant(e) sera le (la) guide de votre petit groupe (en général 15-20 personnes, parfois moins). La visite – qui dure en général 2H30 – est proposée soit en Anglais, soit en Espagnol. Si cela vous a plu, à la fin de la visite, vous donnez un pourboire. Rien ne vous y oblige, mais cela me semble inconcevable de ne pas le faire. En principe on donne au moins 5 à 10 euros par personne.

En ce qui concerne la visite, je vous préviens ça trotte et ça grimpe fort !

C’était notre première fois et on a adoré ! Notre guide était super sympathique, très dynamique et pleine de bonnes anedoctes.

L’avantage de ce type d’activité, c’est qu’en la faisant à votre arrivée :

  • Vous voyez les principaux monuments
  • Le guide vous donne quelques conseils de”survie” dans la ville en tant que touriste : vous apprendrez ainsi que les taxis sont surnommés des “hyènes” par les habitants…
  • Si vous voyagez seul(e) ce type d’activité sera peut-être l’occasion de rencontrer d’autres voyageurs solos.

Une jolie mine d’infos qui vous sera très utile pour le reste de votre séjour. Prévoir un chapeau, la crème solaire, une paire de baskets et surtout une bouteille d’eau.

Petite explication sur Budapest

Budapest est séparée en 2 quartiers : Buda et Pest, qui sont construits sur les rives du Danube et reliés par 7 ponts.

Cette tournée couvre les 2 parties de la ville :

  • Basilique Saint-Etienne de Pest
  • Promenade du Danube
  • Pont en chaîne
  • La colline du château de Buda
  • Vue panoramique sur  la ville
  • Les statues d’Hongrois célèbres
  • Palais présidentiel
  • Origine des Magyars
  • Palais de Budavar ou palais du château de Buda
  • Eglise Matthias
  • Bastion des Pêcheurs

Voici  quelques extraits du  tour que nous avons fait ce jour-là (juin)

 

Petit bémol : difficile de s’arrêter un peu pour prendre des photos pendant la visite. Le groupe ne peut pas vous attendre… Du coup, j’ai gâché certains clichés (troubles) ou j’ai du faire l’impasse sur d’autres.

Que visiter à Budapest :

Nous avons poursuivi notre découverte de Budapest lors des semaines qui ont suivies, toujours à pied et à notre rythme. Cette ville est dotée de nombreux monuments, mais surtout de statues représentant, en grande partie, des héros ou des poètes, mais pas seulement. Et, finalement, je me rends compte que nous n’avons pas tout vu.

Le parlement Hongrois :

La place des héros  :

Le château de Vajdahunyad :

La statue d’Anonymus :

Elle se trouve dans le parc du château de Vajdahunyad. Il s’agit d’un auteur du XII ème siècle qui écrivit une chronique de l’histoire Hongroise primitive et qui resta anonyme signant seulement du nom de Magister P.

la statue anonymus dans le parc du chateau Vajdahunyad -famille nomade digitale

Une petite galerie de différentes statues en bronze que l’on peut admirer au fil de ses balades à Budapest. Et il y en a encore des tas d’autres .

Nos conseils pratiques à Budapest

Où manger à Budapest ?

Envie d’une pizza?

“Local Korner”

 Szondi u. 19, 1067 Budapest Hongrie

Pizzeria Local Korner-famille nomade digitale

Nous y avons pris des pizzas à emporter, plutôt bonnes et à un prix très correct :  à partir de 1590 HUF (5€) OU 2690 HUF (8,60€)

Envie de découvrir la cuisine Hongroise ?

“Kisharang Etkedze ” :

Október 6. u. 17, 1051 Budapest Hongrie

Un petit restaurant où nous avons mangé en terrasse. Parfait pour découvrir la cuisine locale.Beaucoup d’attente pour avoir une table car peu de tables en extérieur. Mais l’assiette est copieuse et le repas très bon.  Au dessert, j’ai opté pour une crêpe recouverte d’un coulis au chocolat… Je n’aurais pas dû. La pâte était lourde et un peu difficile à digérer (rien à voir avec “notre “pâte à crêpes”).

Où faire du shopping à Budapest ?

WestEnd City Center 

Budapest, Váci út 3, 1062 Hongrie

Il s’agit de l’un des plus grands centres commerciaux de la ville. Il y a un food court : idéal pour satisfaire toutes vos envies de nourriture. Ce centre commercial ne se trouvant pas très loin de notre logement, c’est là que nous faisions le gros de nos courses alimentaires. Il y a  même un stand (intérieur et extérieur) ambulant proposant des mojitos, avec ou sans alcool, boisson très à la mode ici aussi. Et, bien évidemment, il y a un grand choix de boutiques.

Pour info le prix d’un ticket de bus est de 300 forints soit environ 0,97 euros

En conclusion : L’accueil des Budapestois que nous avons rencontrés fut assez froid. Difficile de leur décrocher un sourire. Mais après avoir vécu 2 mois en Croatie, nous comprenons que cela fasse partie de leur identité, des us et coutumes de bon nombre d’habitants. Et puis, Budapest est une ville très prisée, le tourisme de masse n’est peut-être pas toujours bien vécu par les habitants. Enfin, nous n’avons peut-être pas eu l’occasion de briser la glace, ou n’avons pas été assez au contact des gens.

Dans tous les cas, l’absence de convivialité ne nous a pas empêchés d’apprécier notre séjour d’un mois. C’est une ville que je vous conseille, pour quelques jours, sans aucune hésitation.

Que pensez-vous de ce concept de Free Tour ? Avez-vous déjà testé ?