Il y a presque 4 mois, nous quittions l’Espagne pour nous envoler vers la Bulgarie avec un nouveau projet en tête : nous y installer pour un an.

Début juillet, nous posons nos valises à Sofia, la capitale bulgare que nous avions déjà découverte quatre ans plus tôt.

Cela fait plusieurs mois que nous réfléchissons à ouvrir une nouvelle parenthèse dans notre vie nomade en famille.

2021 : l’année du changement

Nous entamons notre neuvième année de voyage permanent. Nous ressentons le besoin de ralentir un peu plus nos déplacements.

Mais surtout, nous voulons avoir une « base », un lieu où revenir entre nos voyages. Un lieu où nous pourrions laisser quelques affaires et ainsi voyager encore plus léger. Ne plus transporter toute notre vie dans nos valises d’un continent à un autre.
C’est quelque chose de naturel : la majorité des nomades digitaux a un pied-à-terre quelque part, ou chez des parents.

Et puis, on ne va pas se mentir : ce qui se passe depuis mars 2020 nous incite à chercher des solutions. Circuler librement d’un pays à un autre n’est plus aussi simple : test PCR, quarantaine, obligation vaccinale…
Comme nous n’avons aucun domicile fixe depuis juillet 2013, s’il se passe un souci dans un pays, nous n’avons aucun point de chute.

Nous avions envisagé de nous installer sur du long terme en Asie en 2020… Mais tu connais la suite.

Bref, nous avons 50 ans et avoir un « chez nous » est peut-être plus prudent.

Cela dit, nous n’arrêtons pas notre vie nomade ! Nous voulons voyager le plus longtemps possible, mais différemment.

Vie nomade en Bulgarie : Pourquoi ce choix ?

Petit retour sur ce qui a motivé cette décision d’avoir une résidence fixe ici.
Nous sommes fin 2020.

Après pas mal de discussions, de décisions volatiles (nous changions d’avis toutes les semaines ^^) sur le choix du pays, nous optons pour la Roumanie. C’est un pays qui attire de plus en plus d’entrepreneurs du web, qui est intéressant sur le plan fiscal et qui a un coût de la vie assez bas.

L’objectif était déjà de poursuivre nos voyages, mais en ayant une base.

Forcément, en faisant ce choix, nous nous retrouvons avec des frais fixes : logement, électricité, eau, internet. D’où l’obligation de devenir résidents dans un pays qui ne ferait pas exploser notre budget !
Nous avons donc commencé à nous renseigner sur la Roumanie.

Si nous souhaitions y résider sur du long terme, nous devions passer par un juriste pour y demander la résidence personnelle… Et étions obligés d’y vivre au moins 6 mois avant de pouvoir sortir du pays et reprendre nos voyages.

Et puis, nous n’avions jamais séjourné en Roumanie : est-ce que nous allions nous y plaire ? Cela a commencé à cogiter dans nos têtes.

  • Et si notre demande prenait plus de temps que prévu ?
  • Ou que l’on nous la refuse pour X raison ?
  • Que nous n’aimions pas la ville dans laquelle nous voulions nous installer ?

C’est là, que nos recherches se sont tournées vers un pays limitrophe à la Roumanie : la Bulgarie. Nous y avons déjà fait un séjour et nous avions apprécié la vie à Sofia.

On peut demander sa résidence personnelle au bout de 3 mois sur place et c’est assez « facile » pour s’y installer.
Un cabinet d’avocats sur place peut aider pour la demande de résidence ou pour ouvrir un compte bancaire, mais les frais pour ces procédures sont bas.

C’est assez simple pour trouver un appartement. Et fiscalement c’est vraiment très intéressant sur le plan personnel (10 % d’imposition)  ou lorsque l’on souhaite y créer son entreprise ! (Je reviendrai sur ces sujets plus en détail, en vidéo ou par écrit.)

Le seul bémol : la langue !
En Bulgarie, l’alphabet est cyrillique.  On ne va pas se mentir : c’est une langue assez complexe à lire et à parler. Mais s’agissant du seul point négatif, cela ne nous a pas semblé insurmontable !
Nous apprendrons quelques mots de base, utiliserons un traducteur, l’anglais et nos mains si besoin pour nous faire comprendre ! 😀

Et puis, nous ne voulons pas y vivre 12 mois sur 12. Après avoir réglé l’aspect administratif de notre installation, nous serions libres de voyager où bon nous semble. Et de revenir pour y passer les beaux jours, par exemple, pour poursuivre notre vie nomade en Bulgarie en découvrant ses différentes régions.

L’idéal, sur le long terme, serait de devenir propriétaires et de louer notre logement pendant nos voyages… Nous n’y sommes pas encore, bien sûr ! Mais c’est une suite qui semble logique.

Bref.

Notre décision était prise : direction la Bulgarie !

vie nomade en bulgarie - un mois a sofia

Nous avons démarré par un mois dans la capitale. Tu peux lire le bilan de notre mois à Sofia ICI.
Nous voulions tester 2 ou 3 villes, pour voir laquelle nous conviendrait le plus avant d’entamer les formalités d’immigration.

Pour le mois d’août, nous hésitions entre Plovdiv et Bansko.
Suite à de nombreuses recherches, Plovdiv – qui se trouve à 2 heures de route en car de Sofia – nous paraissait être une ville très agréable à vivre.

En ce qui concerne Bansko, c’est une petite ville située dans les montagnes et réputée pour sa station de ski. Mais, hors saison d’hiver, la ville semble « en sommeil » et peu dynamique.

Nous avons donc repoussé à plus tard notre découverte de Bansko et sommes tout d’abord partis pour Plovdiv.

Elue capitale européenne en 2019, Plovdiv est une ville incontournable quand on voyage en Bulgarie. Et au fur et à mesure de notre séjour, le charme a opéré.

En moins de 15 jours, nous savions déjà que c’était ici que nous voulions poser nos valises pour plusieurs mois.
C’est une ville à taille humaine avec une belle architecture, des monuments historiques, des vestiges romains, un très joli centre, beaucoup de parcs, des collines et une large gamme de restaurants.

C’est aussi une ville moderne, dynamique, propre et qui nous semble plutôt sûre. Il y a des trains et des autocars pour rejoindre d’autres villes de Bulgarie ou bien la Roumanie, la Turquie, la Grèce. Il y a aussi un aéroport qui devrait, dans un avenir proche, proposer des vols low cost vers différents pays Européens.

Bref, cette ville avait tout pour nous plaire !

Notre installation à Plovdiv

Theatre romain plovdiv

Il ne nous aura fallu que quelques jours pour trouver un appartement dans le centre et signer le bail pour un an.
Depuis le premier septembre, nous sommes locataires d’un appartement entièrement meublé, avec deux chambres. Nous allons à présent entamer la procédure pour devenir résidents.

Je partagerai tout ça très prochainement également.

En ayant une « base » nous pourrons :

  1. Prendre le temps de découvrir notre nouvelle terre d’accueil.
  2. Partir à la découverte des pays limitrophes.

Nous n’avons pas encore de projets pour les 3 prochains mois, cela est devenu compliqué d’anticiper nos déplacements plusieurs semaines ou mois à l’avance.

Nous allons sans doute vivre notre premier vrai hiver (froid et neigeux ?), mais c’est une expérience qui peut être sympa (ou pas 😀) en étant bien préparé.

Nous en profiterons pour nous consacrer pleinement à nos activités professionnelles, tout en parcourant Plovdiv et sa région.
Tout cela va dépendre, bien sûr,  de la situation sanitaire de la Bulgarie et d’ éventuelles restrictions.

Je vais aussi pas mal documenter, par écrit et en vidéo, notre installation en Bulgarie, expliquer les formalités et les avantages à vivre dans ces belles contrées.

C’est un pays méconnu et qui, pourtant, présente de nombreux attraits pour qui souhaite s’expatrier ou qui recherche une « base pour digital nomad » en Europe.

La suite du voyage ? On en reparle en 2022 !