Avoir un visa nomade digital qui permet de rester plus longtemps dans un pays est un rêve qui devient une réalité dans de nombreux pays. Tu es digital nomad (ou tu voudrais te lancer), mais tu voudrais te poser plusieurs mois, voire un an ou plus, dans un lieu ? C’est désormais possible comme tu vas le découvrir dans cet article!

Depuis un certain temps, nous entendons parler, de plus en plus, du digital nomad visa.

Quelles sont ces nations qui proposent un visa pour nomades digitaux ? Quelles sont les conditions pour l’obtenir et quel en est son prix ?

Faisons le point ici, en réunissant les informations sur ces différents visas pour digitals nomads .

Mais, tout d’abord, tu t’en doutes certainement : selon les formalités à entreprendre pour obtenir le visa nomade digital, tu devras contacter (ou te rendre directement dans) le consulat du pays dans lequel tu veux t’installer. Quelquefois, tu pourras effectuer les démarches en ligne (lorsqu’il s’agit d’un visa électronique). Dans tous les cas, il est préférable de t’y prendre assez tôt. Les délais d’obtention étant variables, ne te lance pas dans ce type de démarche juste avant de partir.😉

Je tiens à ajouter aussi que je ne vais pas aborder les visas de travail ou titres de séjours. Ce type de formalité s’adresse plutôt aux personnes qui souhaitent s’installer dans un pays et être employé dans une entreprise locale. Nous n’allons pas parler d’expatriation sur du long terme, non plus.

C’est un sujet différent du nomadisme digital.

Non, ici, nous serons concentrés précisément sur ces nouveaux visas destinés à ceux qui, comme nous, n’ont pas de bureau fixe et peuvent bosser à distance, grâce à leur ordinateur : les Digital Nomads, aussi appelés nomades numériques en bon français, ou – plus intimement – les DN !

C’est parti ! Entrons dans le vif du sujet.

Qu’est-ce qu’un visa pour nomade digital ?

Le mode de vie du digital nomad est assez particulier : pas de bureau pour travailler, ni de logement (en principe) fixe. Dans la majorité des cas, nous allons profiter des visas touristiques pour vivre dans un pays. Ceux permettant d’y rester entre 3 et 6 mois sont idéaux. Une grande partie des entrepreneurs web apprécient d’avoir un peu de stabilité. L’idée de changer de lieu tous les 15 jours ou tous les mois peut ne pas convenir à tout le monde. Quand tu as besoin de te poser dans un lieu pour travailler sur un gros projet, c’est appréciable de pouvoir y rester plusieurs mois sans avoir à gérer la logistique du déplacement.

Du coup, c’est une bonne nouvelle, lorsqu’un pays propose un visa adapté aux nomades digitaux. Cela permet de rester et de travailler à distance légalement sur son sol pour une plus longue durée. Bien sûr, pour obtenir un visa nomade digital, il faut répondre à certains critères comme nous le verrons plus loin.

Le principal étant d’avoir une activité que tu puisses exécuter à distance pour ton employeur ou pour ta propre entreprise. Dans les 2 cas, cela ne doit pas concerner des entreprises qui sont basées dans le pays qui propose le visa.

Digital Nomad Visa : Pourquoi et comment ?

2020 est une année qui a permis de faire connaitre à un plus grand nombre de personnes le travail depuis son ordinateur et son domicile. Mais aussi à étendre le concept du nomadisme digital auprès d’une population pour qui ce terme de digital nomad était totalement inconnu quelques mois plus tôt.

Le travail à distance est devenu plus courant. Avoir la possibilité de travailler de n’importe où, dans son propre pays mais aussi à l’étranger, est devenu soudainement à la portée de n’importe qui. Que l’on soit freelance web ou un employé en télétravail, avoir simplement un ordinateur et du wifi vous ouvre de nouvelles perpectives.

Une véritable petite révolution dans le monde du travail 2.0, et un potentiel futur boom des digital nomads pour les années à venir.

visa pour travailler tout en voyageant - digital nomad

Pourquoi les pays s’intéressent-ils soudainement aux nomades numériques ?

L’économie de plusieurs pays s’est effondrée avec la perte du tourisme au cours de l’année 2020. Les compteurs étant au rouge. Il a fallu donc vite trouver une solution pour remplir les caisses.

Attirer des travailleurs à distance pour un séjour à long terme avec, dans certains cas, un revenu bien au-dessus de celui de la population locale est une solution. Il ne faut pas oublier que pendant plusieurs mois de nombreux pays ont été fermés aux touristes ou contraint d’imposer des  “quarantaines” de 14 jours aux visiteurs. Il est clair qu’un nomade digital ou un employé à distance qui s’installe pour 6 mois, 1 an (voire plus) est une véritable aubaine pour le pays hôte.

Les avantages économiques et culturels à faciliter l’installation temporaire d’une communauté nomade digitale sont flagrants. Compenser la perte économique due au COVID-19 en acceptant des travailleurs à distance avec un pouvoir d’achat important est donc une option que plusieurs pays ont choisie.

Mais au-delà de cette restriction de voyage touristique en raison de la pandémie mondiale, certains nomades digitaux souhaitent aussi avoir une base. Ils peuvent se poser pour plusieurs mois dans un pays adapté à leur mode de travail et à leurs besoins de stabilité. Mais, sans un visa nomade digital, c’était assez compliqué. Actuellement, on peut généralement rester 3 à 6 mois maximum dans un pays sur une année civile.

Ce mode de vie, même s’il possède de très nombreux avantages, peut aussi être synonyme de solitude pour certains entrepreneurs nomades. Il peut être nécessaire de s’installer dans un lieu pour une plus longue durée et ainsi se créer une vie sociale et amicale.

Nous ne faisons pas exception à la règle. Nous sommes devenus nomades digitaux en famille à temps plein en juillet 2013… 9 années de voyage permanent ! Et un mode de vie dont nous ne nous lassons pas ! D’ailleurs, tu trouveras un article très complet dans lequel j’explique comment et pourquoi devenir nomade digital.

Nous vivons habtuellement entre 1 à 3 mois dans un pays, chaque fois différent, et sur 4 continents. Nous pratiquons le slow travel depuis le début de notre changement de mode de vie. Et c’est une pratique que nous essayons de promouvoir le plus souvent possible auprès de notre communauté et sur ce blog. Mais comme beaucoup de voyageurs permanents nous recherchons de plus en plus à ralentir.

L’arrivée de visas spéciaux pour les travailleurs du numérique ne peut que nous emballer.

Et puis, c’est un signal que notre style de vie n’est plus aussi marginal ! Que le fait d’avoir un job en ligne qui te permet cette liberté géographique et temporelle se popularise.

Pourquoi avoir un visa nomade digital est une révolution ?

Quand on voyage dans certains pays et que l’on est un ressortissant étranger, avoir un passeport en cours de validité n’est pas toujours suffisant. Il faut souligner qu’il existe un flou juridique en ce qui concerne les nomades digitaux.

En principe, lorsque l’on travaille depuis un pays, il faut un visa de travail. Sauf que, dans la majorité des cas, le digital nomad n’est pas dans le pays pour travailler pour une entreprise locale. Il exerce son activité indépendante à distance, bien souvent pour des clients se trouvant dans son pays d’origine. L’utilisation d’un visa touristique est donc « tolérée » tant qu’il n’y a pas d’abus.

Si tu es ressortissant d’un pays européen, tu bénéficies d’un délai de séjour de 90 jours dans un pays membre de l’espace Schengen. Cela veut dire que tu peux te déplacer d’un pays à un autre sans passeport et sans demander de visa. Puis revenir dans ce même pays pour 90 jours supplémentaires.

10 pays qui proposent un visa pour nomade digital

Plusieurs pays ont annoncé la mise en place, ou l’arrivée imminente, d’un visa de travail pour digital nomad.

1) L’Estonie

Visa digital nomad Estonie - Tallinn

Je débute cette liste par le pays précurseur en matière du numérique ! En 2014, l’Estonie avait déjà fait un gros buzz en annonçant la création d’une e.résidence.

Grâce à celle-ci, les entrepreneurs peuvent créer leur société dans le pays et tout gérer à distance grâce à une carte d’identité numérique.

6 ans plus tard, les Estoniens mettent en place un visa pour nomade digital. Que tu sois employé ou à ton compte, tu peux, en obtenant ce visa, vivre et travailler de l’Estonie légalement pendant au moins 1 an.

Les conditions pour obtenir le Digital Nomad Visa estonien

Depuis l’été 2020, un nomade numérique ou un travailleur à distance peut demander ce visa nomade digital en répondant à certaines conditions.

  • Être en mesure de travailler indépendamment de l’emplacement,
  • Pouvoir effectuer ses tâches à distance par Internet,
  • Il faut soit :
    • avoir un contrat de travail actif avec une entreprise enregistrée en dehors de l’Estonie,
    • faire des affaires par l’intermédiaire de ta propre entreprise enregistrée à l’étranger,
    • ou travailler comme freelance pour des clients principalement en dehors de l’Estonie.
  • Fournir la preuve que ton revenu a atteint le seuil minimum au cours des six mois précédant la demande. Actuellement, le seuil de revenu mensuel est de 3504 € (brut d’impôts).

Il faut prendre rendez-vous à l’ambassade ou au consulat estonien pour soumettre ta demande de visa. Bien vérifier d’apporter des photocopies des justificatifs requis. Il faut compter un délai de 30 jours pour avoir une réponse.

Si tu te trouves déjà légalement en Estonie et que tu veux prolonger ton séjour, tu peux également demander ce visa dans un bureau de la police et du conseil des gardes-frontières. Attention, ce visa ne donne aucun droit de citoyenneté ou de résidence permanente en Estonie ou dans l’UE.

Coût du Digital Nomad Visa en Estonie

Les frais sont de 80€ pour un visa type C (court séjour) et de 100 € pour un visa de type D (long séjour).

Toutes les informations sur le visa digital nomad sont ici.


2) La Géorgie

voyager et travailler en GeorgieLa république de Géorgie est située dans la région du Caucase. Elle attire de plus en plus l’intérêt des nomades numériques. Son nouveau e.visa, qui porte le nom de Remotely from Georgia, va permettre à beaucoup d’entre eux de partir à la découverte d’un pays bien attractif.

Personnellement, nous prévoyons d’y faire un court séjour pour découvrir ce que vaut la vie locale ! Tbilissi, sa capitale, possède une belle architecture, et son coût de la vie sur place est plutôt bas.

Les conditions pour obtenir le visa Remotely from Georgia

Pour venir dans ce pays limitrophe de la Russie, de l’Arménie, de la Turquie et de l’Azerbaijan (pour te situer un peu géographiquement son emplacement ^^), tu peux faire une demande d’un e.visa. Pour cela, il faut te rendre sur le site officiel afin de remplir un formulaire de demande de visa avec un passeport valide.

Il te faut :

  • être propriétaire d’une entreprise indépendante
  • et/ou travailler à distance pour une entreprise localisée en dehors de la Géorgie ;
  • avoir un revenu d’au moins 2000 $ par mois ;
  • subir une quarantaine obligatoire de 14 jours à l’arrivée (pendant la période Covid) ;
  • être en possession d’une assurance voyage valable au moins six mois.

Coût du visa Digital Nomad en Géorgie

0 euro ! Gratuit. Nada. 🙂 

3) Antigua et Barbuda (Antilles)

visa pour nomade digital -Antigua et Barbuda

Le programme Nomade Digital Residence (NDR) a été lancé il y a quelques mois en pleine crise du COVID. Une fois encore, pour relancer une économie touristique au point mort.

Travailler en ligne depuis une île des Caraïbes a de quoi faire rêver, mais ça n’est pas à la portée de tout le monde. Il faut avoir la capacité de prouver que l’on peut subvenir à ses besoins et à ceux de son/sa conjoint(e) ou de sa famille.

Les conditions pour obtenir le visa NDR

  • Il faut être propriétaire de son entreprise ou travailler comme employé à distance pour une entreprise qui n’est pas locale. (Il faudra apporter la preuve de son emploi de salarié.)
  • Percevoir au minimum 50 000 USD par an.
  • Bénéficier d’une assurance santé.

il faut faire ta demande de visa en remplissant ce formulaire de candidature en ligne.

Lorsque le visa est accordé, la durée de résidence sur place est de 2 ans maximum. Cerise sur le gâteau, il n’y a pas d’impôts à payer sur place.

Coût du visa Nomade Digital Antigua et Barbuda

1500 USD pour une personne seule, 2000 USD pour un couple et 3000 USD pour une famille à partir de 3 personnes.

4) La Barbade 

Clairement, ce visa s’adresse aux gens plutôt aisés. Certes, le soleil est là et les plages sont paradisiaques, mais le coût de la vie sur place est élevé.

Si tu as un budget un peu serré, tu peux réduire tes dépenses en mangeant comme les locaux : du riz, des légumes et du poisson frais.

Comme sur beaucoup d’archipels, les produits alimentaires sont importés, donc assez chers. Ce n’est peut-être pas la meilleure option pour un freelance nomade débutant, mais avoir le droit de rester 12 mois sur l’île, sans y payer d’impôts, peut être un détail non négligeable pour certains entrepreneurs du web.

Les conditions pour obtenir le visa Digital Nomad de La Barbade

Si le programme Welcome Stamp de La Barbade t’intéresse, sache qu’il va falloir mettre la main au portefeuille.

Hé oui, une fois de plus, vivre au paradis ça a un prix ! 🙂

Tu dois avoir :

  • une photographie d’identité ;
  • des photocopies des pages principales du passeport ;
  • une preuve des liens de parenté pour les personnes à charge (livret de famille) ;
  • un revenu de 50 000 USD annuel minimum pendant le séjour sur place.

Coût du visa Welcome Stamp

2000 USD par personne, 3000 USD pour une famille.

Lien vers le formulaire en ligne

5) Les Bermudes 

Voici une autre île très attractive et qui sent bon le sable chaud ! Si tu as envie d’un style de vie détendu et de te créer une bonne routine de travail, cette destination peut t’intéresser.

La vitesse internet y est très rapide (jusqu’à 500mbp) et accessible, partout sur l’île. Avec ce tout nouveau visa nomade digital, tu peux y séjourner jusqu’à 12 mois sans avoir de taxes supplémentaires.

Les conditions pour obtenir le visa ND aux Bermudes

  • Casier judiciaire vierge.
  • Pouvoir justifier d’un emploi à distance, d’un statut d’entrepreneur ou de revenus suffisants pour y vivre 1 an.
  • Avoir une assurance voyage.

Coût du visa nomade digital aux Bermudes

283 USD.

Toutes les infos se trouvent ici, sur le site du gouvernement.

6) Île Maurice

Depuis le 16 novembre 2020, il est possible de faire une demande de visa en ligne pour s’installer à Maurice. Le Premium Visa permet aux ressortissants étrangers de profiter d’un climat doux et de superbes plages pour une durée de 1 an (renouvelable) à la seule condition de ne pas intégrer le marché du travail local. Si tu as des revenus à distance et que tu recherches une certaine douceur de vivre, cette destination a de quoi te séduire. En ce qui concerne l’imposition : si tu restes 183 jours ou plus à Maurice, tu y deviens résident fiscal. Ceci en sachant que la fiscalité y est très avantageuses (en gros : 15 % d’impôts sur les revenus, pas de taxe d’habitation, pas d’impôts locaux…)
Si tu veux savoir si tu es éligible à ce visa, rends-toi sur le site de /EDBMauritius Premium visa

Les conditions pour obtenir le Premium visa :

La demande se fait en ligne sur le site de EDBMauritius, avec une réponse sous 48 h (jours ouvrés).

Voir le site  MyMauritius  pour être informé des contraintes actuelles liés à la COVID.

Il te faut fournir les documents suivants :

  • Passeport ;
  • Copie des billets d’avion aller-retour (ça, c’est casse-pieds !) ;
  • Photo d’identité ;
  • Assurance voyage qui couvre la totalité de ton séjour ;
  • Preuve (relevé bancaire) des fonds suffisants pour la durée du séjour, pour toi et les personnes qui t’accompagnent ;
  • Adresse email.

Coût du visa digital à Maurice :

Gratuit ! 😀

7) La Croatie

visa pour travailler à distance en Croatie - Dubrovnik

La Croatie, et plus spécifiquement la ville de Dubrovnik, souhaite devenir LA référence au niveau des destinations européennes pour digital nomad.

Le gouvernement croate a donc pris la décision de proposer un visa nomade numérique temporaire. Cette autorisation de long séjour est accordée pour un an (voire moins) et ne peut pas être prolongée.

Si tu souhaites refaire une demande, il faudra patienter 6 mois. Si tu voyages en famille, sois rassuré ! Ta petite tribu pourra profiter également de ce visa et séjournez avec toi en Croatie.

Les conditions pour obtenir le visa

La demande doit être remplie en croate ou en anglais en allant sur ce site internet ICI

  •  Copie de ton passeport (❗️attention sa validité doit être de 3 mois supérieurs à la durée du séjour prévu.)
  • Attestation d’assurance voyage ou privée couvrant ton séjour en Croatie
  • Copie de ton contrat de travail (si tu es employé) ou une copie de l’enregistrement de ton entreprise personnelle.
  • Un relevé bancaire ou une fiche de salaire pour les employés.
  • Le montant requis est évalué sur une base mensuelle d’un minimum de 2 234,05 € soit pour un séjour de 12 mois la somme de 26 812 €.
  • Preuve d’un casier judiciaire vierge.
  • Avoir une adresse personnelle en Croatie au moment de la demande.

Coût du visa 

 Je t’invite à vérifier sur le site officiel Tempory Stay of Digital Nomads pour connaitre tous les tarifs.

8 ) Dubaï

C’est une destination de luxe devenu très réputé auprès des entrepreneurs du web (et des influenceurs issus de la téléréalité). Tu bénéfices à l’arrivée, d’un visa tourisme d’une durée de 90 jours. Ce qui laisse déjà pas mal de temps pour découvrir la ville. Et si le charme opère, tu pourras faire une demande pour un visa de travail à distance valable un an.

Les conditions pour obtenir le visa 

Si tu es salarié en télétravail, il faut fournir une preuve tel que ton contrat de travail actuel. Celui-ci doit être d’une durée d’un an minimum. Ou un document démontrant que tu es propriétaire de ton entreprise. En ce qui concerne les revenus : 5000 USD minimum par mois. Il faut dons produire des fiches de paies et des relevés bancaires de moins de 3 mois. Une assurance maladie qui te couvre aux Émirats arabes unis te sera également demandée.

Coût du visa 

287 USD

Pour en savoir plus c’est  ICI 

9) Le Mexique

 

Ce pays s’est transformé en l’espace de quelques mois en un incontournable hub pour digital nomad du monde entier.

C’est clair que le pays et plus particulièrement les villes de Cancún, Playa Del Carmen ou Tulum ont de quoi séduire les nomades numériques en mal de soleil et de plages paradisiaques.

Il est déjà possible d’y séjourner pendant 180 jours avec un visa touristique. D’où, son attrait soudain pour bon nombre d’entrepreneurs nomades.

Il n’y a pas à proprement parler de  visa digital nomad Mexique actuellement. Mais si tu souhaites rester plus de 6 mois, le pays propose également un visa de résidence temporaire appelé « no lucrativo » (non lucratif.).

Il s’adresse plus particulièrement aux entrepreneurs, aux retraités et aux nomades numériques qui peuvent prouver un montant suffisant de revenu pour vivre au Mexique.

Avoir ce type de document permet plusieurs choses :

  • Ouvrir un compte bancaire
  • Louer et acheter une voiture et l’immatriculer à ton nom
  • De pouvoir voyager dans les pays voisins et revenir au Mexique (ce que le visa touriste de 180 jours ne permets pas)

Sa durée est de 1 an et le visa peut être renouvelé pendant 3 années consécutives sans dépasser les 4 ans.

Si ensuite, tu veux installer ton foyer dans ce pays, tu pourras faire une demande de résidence permanente.

Les conditions pour obtenir le visa 

Le dépôt du dossier se fait au service de l’immigration ainsi que le paiement des frais en espèces. Il y a un formulaire à remplir que tu peux télécharger ici et que tu devras imprimer et signer.

Il faut fournir :

  • Un passeport ou document d’identité valide (original et photocopies des pages contenant la photo et les données personnelles)
  • Une photo
  • Relevés bancaires prouvant une épargne sur 12 mois d’un montant de 25 000 USD minimum. Ou un revenu mensuel de plus de 1600 USD  (après impôt)

Coût du visa digital Mexique

Le montant est de 40 USD pour déposer la demande. Mais il y a aussi des taxes supplémentaires lors du retrait de la carte de résident.  Je te conseille de réunir tes documents puis de prendre rendez-vous auprès du Consulat mexicain le plus proche.

10) Costa Rica (bientôt disponible)

Et si le Costa Rica devenait le premier pays d’Amérique Centrale a présenté un visa nomade digital ?

Pendant plusieurs années les freelances et les entrepreneurs qui voulaient télétravailler depuis ce magnifique pays n’avaient pas beaucoup de choix : utiliser une autorisation touristique de 90 jours. Sortir du pays pour remettre le compteur à 0 puis y revenir pour également 3 mois. Mais ça, c’était avant !

Le 2 décembre 2021, la proposition d’un visa spécial pour les travailleurs à distance a été approuvée par la commission du tourisme de l’Assemblée législative.

Pour le moment, les informations à ce sujet sont toujours un peu floues. Les détails pour la demande de visa ne sont pas encore accessibles.

Je mettrai donc cet article à jour dès que j’en saurai plus. Je vais quand même te partager ce que j’ai pu trouver à ce sujet.

Si c’est une destination qui t’intéresse, garde dans un coin de ta tête la possibilité de t’y rendre un jour prochain pour y travailler depuis ton ordinateur.

Les conditions pour obtenir le visa nomade numérique pour le Costa Rica 

Un justificatif démontrant un revenu mensuel de 3000 dollars sur l’année précédente. Si tu voyages en famille, le montant est de 4000 dollars pour le foyer.

Un contrat d’assurance couvrant la durée de ton séjour sur place.

Une preuve que tu travailles pour ta société personnelle et non pas pour une entreprise locale.

Coût du visa digital

Pas encore déterminé.

Visa Digital Nomad : Conclusion

À la lecture de cette liste, tu constates certainement qu’aucun pays d’Asie du Sud-Est ne propose actuellement de visa adapté aux nomades numériques. C’est surprenant, sachant que l’Indonésie, par exemple, est un hub nomade réputé dans la communauté des nomades digitaux. Mais, nous entendons de plus en plus parler d’un visa adapté aux travailleurs à distance sur l’île de Bali. 😉

Pour la Thaïlande, il est fréquent d’utiliser un visa touristique qui permet de séjourner 60 jours. Puis, d’y ajouter une extension de visa de 30 jours pour obtenir 90 jours sur place.

Pour la Malaisie, Singapour et le Japon, il s’agit d’une exemption de visa de 3 mois. On peut donc rester sur place sans frais.

Pour le Vietnam, tu peux demander un e.visa et y rester 1 mois avec une entrée simple.

Mais attention : venir dans ces pays en utilisant un visa tourisme et y exercer son activité en ligne pendant plus de 6 mois consécutifs est illégal. Les autorités ferment les yeux, car il leur est impossible de se passer de cette économie-là. Mais tu dois savoir rester humble et discret, sans abuser de cette hospitalité : ils peuvent t’expulser à tout moment si tu es dans une telle situation.

Il arrivera certainement un moment où ces états devront, eux aussi, proposer un visa attractif pour les entrepreneurs nomades.En tout cas, trouver une solution pour légaliser le travail numérique des étrangers arrivant sur leurs territoires respectifs.

L’Indonésie sera certainement le premier pays asiatique à proposer son visa spécialisé pour les nomades digitaux.

La Thaïlande en fera de même, sans aucun doute. Ou, en tout cas, le royaume proposera une solution alternative pour faire revenir les voyageurs longue durée au pays du sourire. Il y aura peut-être des conditions d’obtentions plus strictes. Comme une justification de revenus, avoir une réservation d’hotel et l’obligation d’une assurance voyage.

À l’heure actuelle, rien ne filtre sur le sujet. Je ne manquerai pas de mettre cet article à jour, si cela le nécessite.

J’espère que ce long article t’a plu et te sera utile ! J’attends avec impatience de lire tes commentaires et de connaître ton avis sur ces visas pour nomades digitaux.

Pour faire connaître mon article à un plus grand nombre de personnes, tu peux le partager sur les réseaux sociaux ou sur Pinterest.

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout ! 🙂