Vous voulez devenir nomade digital et travailler pendant que vous voyagez ? Qui ne le souhaiterait pas ! C’ est une expérience incroyable ! Je ne vous dirai jamais le contraire. J’ai expliqué dans l’article C’est quoi être nomade digital? ma vision personnelle de ce style de vie et peut-être y trouverez-vous vos propres ressentis.

Opter pour ce mode de vie, vaut sans contexte d’y mettre du temps et de l’effort pour réussir la transition vers la liberté géographique que cela procure.  Mais il serait négligent d’ignorer les pièges et les inconvénients potentiels qui accompagnent ce type d’existence si l’on n’y fait pas gaffe.

Surtout que nombreux de ces ratés peuvent être évités en faisant preuve d’une bonne logistique.

C’est pour cette raison que je vous partage les 6 erreurs à éviter quand on veut devenir nomade digital.

Voici quelques-unes des principales erreurs que vous devez éviter :

1 – Ne pas faire votre recherche avant

Il est absolument essentiel que vous recherchiez la destination vers laquelle vous allez, avant de partir. De cette façon, vous pouvez vous assurer d’avoir identifié certains endroits avec un bon débit internet ou ayant de nombreux lieux (cafés, coworking) où travailler.

Quel est le coût de la vie sur place ? Est-ce une ville sécurisée ? Le site Nomad List est une référence dans le domaine.  Nous l’utilisons principalement pour connaitre les pays / villes ou le débit internet est satisfaisant. Cela nous donne aussi des idées de futures destinations.

2 – S’embrouiller avec les fuseaux horaires

Une autre grosse erreur est de se perdre en jonglant avec les écarts d’heure dans les différents pays. Vous allez devoir travailler avec des gens qui ne seront pas sur le même fuseau horaire que vous.

Cela peut vous compliquer la vie lorsque vous essayez d’organiser une réunion Skype ou de respecter une date limite. Assurez-vous d’éviter cette erreur en utilisant une application comme « World Time Buddy » qui vous permettra de rester en phase avec vos partenaires commerciaux et vos clients.

3 – Ne pas avoir de plan d’urgence

Il est également crucial que vous ayez toujours un plan d’urgence au cas où les choses ne fonctionneraient pas. En d’autres termes : Ayez un plan B !

Imaginez : vous arrivez au café pour envoyer une livraison importante à votre client et le Wifi est en panne.

Ou bien : vous travaillez sur un dossier important et votre ordinateur vous lâche ! Emportant dans son dernier souffle toutes vos données professionnelles et vos travaux.

Donc : sécurisez bien vos données et n’attendez pas la dernière minute pour livrer.

4 – Ne pas avoir le bon équipement

Vos outils sont essentiels lorsque il s’agit de travailler sur la route.

Vous avez besoin d’un ordinateur léger, puissant et doté d’une grande autonomie. D’un bon sac à dos suffisamment renforcé pour protéger votre matériel informatique des chocs éventuels.

Mais aussi d’un disque dur externe pour sauvegarder votre travail. Matériel indispensable si vous ne souhaitez pas vous retrouver dans une des situations catastrophiques que je vous cite plus haut (combiné avec une sauvegarde dans le cloud, Dropbox ou autre).

5 – Travailler trop

Ne commettez pas l’erreur de travailler trop ou trop dur !

Rappelez-vous : vous êtes aussi ici pour profiter du pays que vous visitez et pour explorer votre nouvel environnement !

C’est le concept de ce mode de vie ! Ne passez pas à côté de la beauté de votre pays hôte. Mettez la pause et laissez vous portez par l’instant présent.

Vous pouvez faire les deux, mais votre objectif devrait être avant tout de gagner le montant minimum dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs de voyage. C’est une question d’équilibre et il ne s’agit pas d’être « attiré » par la tentation de toujours gagner plus, aux dépens de votre existence.

Trouvez simplement la bonne organisation pour vivre pleinement votre quotidien de travailleur et de voyageur.

6 – Se déplacer trop souvent

Pour notre part, dès le départ en 2013, nous nous sommes fixés à 1 mois sur place.

Et honnêtement, c’est le minimum pour avoir le temps de bien travailler et de faire un peu de visite.

Changer d’hôtel tous les 3/5 jours, dormir dans une auberge de jeunesse et courir pour attraper le prochain avion… est un modèle auquel de nombreux nomades digitaux adhèrent à leurs débuts.

Je peux comprendre que, pour certains, cela corresponde à leur état d’esprit et qu’ils ressentent ce besoin de bouger souvent. Mais sur le long terme, la fatigue physique et émotionnelle peut se pointer. Restez vigilant ! Et aux premiers signes de faiblesses, ralentissez le rythme.

Je pense avoir fait le tour des erreurs principales que l’on peut éviter quand on décide de devenir nomade numérique.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais ce sont les situations auxquelles vous pourriez être confronté(e) si vous voulez devenir nomade digital(e).

Si vous avez des doutes sur la viabilité de votre activité en ligne.
Si vous vous demandez si cela est bien adapté au mode de vie d’un nomade digital, je vous invite à regarder le 1er module de notre programme « Deviens nomade digital »

Cet autre article sur les 10 jobs pour nomade digital pourrait vous intéresser.

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire.