Il y a un métier lié à l’écriture qui a pris de plus en plus d’ampleur ces dernières années, avec l’évolution d’internet. Il s’agit de celui de rédacteur web freelance. Si vous voulez devenir rédacteur web ou rédactrice web, cet article va vous intéresser. Car c’est de ce métier en plein essor dont je vais vous parler.

C’est quoi un rédacteur web ?

Ce n’est pas parce que l’on parle souvent de cette activité que tout le monde sait de quoi il s’agit.

J’ai remarqué cela lorsque nous nous présentions comme des nomades digitaux. Ce terme fait tellement partie de nous que nous oublions trop souvent qu’il n’est pas forcément compris par tous.

Pour la rédaction web, comme d’autres métiers numériques, il en va de même.

Que fait donc un rédacteur web ?

Il s’agit d’une personne qui possède les compétences que je décris plus bas. Elle rédige du contenu de qualité pour des blogs et des sites internet.

Contrairement à un blogueur, qui écrit pour lui, le rédacteur web rédige du contenu pour un ou des clients, ou pour l’entreprise qui l’embauche. Il va ainsi créer, à la demande et en respectant les délais engagés :

  • un article sur un thème particulier : voyage, webmarketing, bien-être, enfance, mode, artisanat, etc.
  • des fiches descriptives de produits pour des boutiques en ligne ;
  • un livre numérique (ebook) ;
  • une newsletter…

Les prérequis pour devenir rédacteur web

L’activité de rédacteur web demande peu d’équipement. Elle peut aussi être exercée par quiconque qui désire apprendre. Mais il y a tout de même quelques éléments indispensables.

Le matériel du rédacteur web

  • Un ordinateur ;
  • Un logiciel de traitement de texte. Microsoft Word, par exemple. mais vous pouvez opter pour un logiciel gratuit comme Google Docs, ou une suite open source (LibreOffice, Open Office…) ;
  • Une bonne connexion internet.

Comme toute activité que l’on souhaite faire de chez soi, il est  préférable d’installer un espace de travail personnel. Mais aussi de mettre en place les conditions pour bien débuter son travail à la maison. Je vous invite à lire cet article : conseils pour bien organiser votre travail à domicile.

devenir redacteur web - formation

Les compétences pour débuter en rédaction web

Même s’il n’est pas nécessaire d’avoir des diplômes, il faut tout de même maîtriser certaines caractéristiques.

  • Une orthographe très correcte ;
  • Avoir une bonne culture générale ;
  • Aimer écrire ;
  • Être curieux ;
  • Être organisé ;
  • Être autonome.

Pour le premier point, cela semble couler de source, me direz-vous. Malgré tout, si votre orthographe n’est pas parfaite, mais que vous avez un joli style d’écriture, je vous rassure : il existe des outils qui permettent de palier à cela. À force de les utiliser, ils vous aideront à apprendre de vos erreurs et à vous améliorer.

Forcément, comme pour toute activité, lorsque l’on décide de se lancer dans celle-ci, il est préférable d’aimer cela !

Se lancer dans la rédaction de contenus pendant plusieurs heures par jour « impose » que l’on y prenne un minimum de plaisir.

Certains sujets sont loin d’être glamours ou enthousiasmants. Pourtant, ne pas se limiter à de rares thématiques permet de s’entraîner et de s’améliorer dans son activité de rédacteur web débutant.

Pour rédiger ces textes à la demande, il faut être capable de regrouper des sources trouvées sur les moteurs de recherches, et plus principalement Google. (Puisqu’il engloutit 95,3 % des parts de marché à mars 2019 !)

Cela afin d’avoir une documentation suffisante pour écrire votre article.

Il faut également être capable de vérifier ses sources. Car produire du contenu pour un client ne doit pas se faire à la légère. Votre client attend de vous un travail professionnel. Votre article doit être bon et amener sur son blog des visiteurs qualifiés. Mais il n’est pas question de mettre en péril la crédibilité du support avec des infos vaseuses !

Et puis, un bon article, cela signifie qu’il doit plaire à votre client, à ses potentiels lecteurs… mais aussi à Google !

Son contenu doit généralement être optimisé afin d’augmenter sa visibilité : on parle ici de SEO, d’optimisation pour les moteurs de recherche.

En tant que rédacteur web, vous apprendrez à maîtriser certaines techniques pour plaire aux petits robots de Google, afin de convaincre son intelligence artificielle de bien positionner l’article en question dans la page de résultats lorsque l’on recherche certains mots-clés.

Attention : ne confondons pas avec le métier de référenceur web, dont le but est totalement d’obtenir cette première page tant recherchée sur Google. D’ailleurs, c’est peut-être ce dernier, aussi appelé SEO manager, qui vous passera commande.

Mais un bon rédacteur web sait gérer les optimisations SEO dans son texte pour utiliser :

  • les bonnes structures,
  • placer les mots-clés,
  • mettre en forme pour souligner les points importants,
  • utiliser certaines balises,
  • voire maîtriser ce que l’on appelle l’optimisation sémantique.

Tout cela peut “faire peur” a priori, mais s’apprend assez rapidement avec les bonnes ressources de formation rédaction web.

Comment débuter son activité de rédacteur ou rédactrice web freelance

Vous avez un  talent pour l’écriture ? Vous  êtes pointilleux, organisé, observateur ?

Cela vous prendra  plus de temps, mais vous parviendrez peut-être à vous former aux bases par vos propres moyens. Sans toutefois avoir la certitude que ces méthodes soient réellement de bonnes méthodes à appliquer.

C’est un risque à prendre. C’est peut-être à ce moment que le syndrome de l’imposteur fera son apparition : ne pas se sentir qualifié. Ce qui peut générer du stress au moment de partir en quête de vos premiers clients.

Mais c’est effectivement possible, même s’il faut tout de même avoir déjà, un « terrain » propice.

Si vous nous suivez, vous connaissez notre histoire. Si vous arrivez par hasard sur notre blog, cela n’est sans doute pas le cas.

Patrice, mon cher et tendre époux, s’est formé seul à la rédaction d’articles, mais il partait avec un bon bagage en tant qu’auteur.

Du plus loin, que je m’en souvienne, je l’ai toujours vu en train d’écrire (ou dessiner).

Au cours des 10 années qui ont précédées le démarrage de son activité de rédacteur web :

  • Il a écrit un roman jeunesse qu’il a fait publier par une maison d’édition.
  • Il a participé à des ateliers d’écriture.
  • Il a écrit des milliers de poèmes en acrostiches personnalisés sur demande pendant 4 ans.

Bref, il avait déjà une belle plume, que je lui ai toujours enviée, et une bonne méthodologie pour écrire vite. Cela aussi, je le lui enviais beaucoup.

Lorsque nous avons procédé au dépôt de bilan de notre entreprise, après presque 12 ans d’existence, Il s’est donc tourné vers la rédaction d’articles. Il devait réagir vite et n’avait pas le temps de passer par la case « formation », car nous n’avions plus aucun revenu !

Son style a rapidement plu. Il a su s’attirer des clients fidèles et réguliers, même lorsqu’il a augmenté ses tarifs. À aucun moment, il ne s’est spécialisé dans un domaine.

C’est ce qui lui a permis d’obtenir des revenus suffisants en seulement 3 mois. Ceux-ci perdurent, nous permettent de vivre à trois et poursuivre nos voyages en Europe, puis en Asie du Sud-Est.

Alors, oui : tout est possible et l’on peut apprendre seul. Mais tout le monde ne le peut pas, et c’est prendre plus de risques, une plus longue courbe d’apprentissage, ainsi qu’accepter de passer par des écueils.

L’autre solution, c’est de s’informer sur les solutions à votre portée pour débuter dans la rédaction web. Et de se former auprès de personnes qui maîtrisent ce domaine. Des personnes qui vous donneront toutes les clefs pour devenir rédacteur web, pour gagner rapidement votre vie avec cette activité.

Quand on débute, on peut difficilement faire le difficile en refusant des sujets sous prétexte que cela ne fait pas partie des thématiques ou des domaines que nous apprécions.

Se spécialiser dans une thématique – la mode, la petite enfance, le bien-être, le web marketing, l’immobilier – peut  s’envisager. Mais plutôt lorsque l’on est parvenu à atteindre un certain objectif de revenus par mois.

Refuser une commande d’article alors que l’on débute à peine, c’est aussi laisser passer l’opportunité que ce client aurait pu vous offrir. Une collaboration sur du long terme et la possibilité, pour vous, d’avoir un client régulier et qui paye bien.

Oui, je reconnais qu’écrire dix articles sur des parquets en bois, sur les prestations d’un plombier-chauffagiste, sur une résidence pour seniors, cela n’a rien de réjouissant et cela peut être monotone. Mais cela est un bon apprentissage.

À chaque fois que l’on se documente sur un sujet d’article, on apprend une nouvelle chose, on s’enrichit de nouvelles connaissances. Quel que soit son âge, on ne doit jamais cesser d’apprendre.

La rédaction d’articles est une activité parfaite pour maintenir son cerveau toujours en éveil. Tout cela vous apporte de la valeur, sur le plan personnel, mais aussi pour de futurs clients. Tout ce que vous apprenez en vous documentant vous servira un jour ou l’autre.

Pour conclure, je dirais que si vous  possédez certaines des compétences citées plus haut, et que vous recherchez un travail  qui vous permette d’améliorer votre qualité de vie, la rédaction web est une activité à votre portée.

Si les points suivants font partie de vos priorités :

  • Travailler de chez vous.
  • avoir la liberté financière.
  • Gérer votre temps de travail.
  • Etre plus présent pour vos enfants, vos amis.
  • Avoir la liberté de voyager en même temps (digital nomad)…

Devenir rédactrice web, ou rédacteur web, est certainement une opportunité que vous devriez saisir. D’autant plus si la citation suivante que j’ai choisi pour clore cet article vous inspire :

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Confucius