Select Page

Bilan De Notre Vie Nomade En 2017

Bilan De Notre Vie Nomade En 2017

Le mois de janvier est bien entamé et je me résous enfin à vous présenter le bilan de notre vie nomade en 2017. C’est devenu comme un rituel que de mettre à plat les événements qui ont jalonnés le quotidien de notre famille nomade digitale. Cela me permet de faire le point et d’en tirer les conclusions et les solutions qui s’imposent pour nous. Mais peut-être aussi pour vous, si votre envie est de vous lancer dans cette vie nomade en famille.

peux-tu devenir nomade digital ?

Alors quel est le bilan de notre vie nomade en 2017 ?

L’année 2017 à été compliquée. En tout cas, au cours des premières semaines. Cela a failli ébranler cet idéal de vie qui nous porte depuis 2013. Mais, comme vous allez le lire dans les paragraphes qui suivent, nous avons puisé en nous toutes les ressources et l’énergie nécessaire pour poursuivre cette belle aventure en famille.

Janvier – Tout perdre et se relever

Aux premières lueurs de cette année 2017 qui se lève, nous savons combien les jours, les semaines qui s’annoncent vont être difficiles.

A la mi-décembre, nous avons déposé au tribunal de commerce une demande de liquidation judiciaire pour notre entreprise. Même si nous savons, au plus profond de nous, que c’est la seule solution qui reste pour ne pas sombrer plus encore, elle fut très dure à prendre.

Debout au milieu de cette salle d’audience emplie d’inconnus qui, au même moment que nous, vivent la fin de leur entreprise, j’ai les jambes qui tremblent, les mains moites et le coeur au bord des larmes. Il m’est difficile d’exprimer ce que je ressens à ce moment-là, mais cette étape, comme toutes celles qui vont suivre, vont me faire toucher du doigt ce qui me fait si peur : la perte de tous nos repères. La chute et peut-être la fin de notre vie nomade.

Étrangement les personnes que nous croisons au cours de cette parenthèse – car c’est ainsi que je veux la nommer – font preuve de bienveillance. Nous ne savons pas, à ce moment-là, comment nous sortir de ce gouffre dans lequel nous avons la sensation de tomber… personne pour nous accompagner, nous conseiller.

Traverser une liquidation judiciaire génère beaucoup de questionnements et de peurs. Certains couples n’y survivent pas. Parfois même, le passage est si dur que certains abandonnent toute envie de vivre. Heureusement, notre couple est solide et, comme à notre habitude, nous restons solidaires et unis face à la difficulté.

Patrice et moi nous laissons pourtant porter par les formalités à entreprendre, les rendez-vous qui se succèdent avec le liquidateur, l’huissier…  Nous accomplissons chaque tâche comme des fantômes. Cet état va durer quelques jours. Nous ne savons plus quoi faire de notre vie.

Comment rebondir ? Accepter la fermeture de son entreprise n’est pas si facile. Cette activité a alimenté notre quotidien pendant 11 ans et demi. Elle était notre moteur. Notre bébé. C’est une phrase de Logan qui nous sortira de cette torpeur dans laquelle nous nous noyons sans même nous en rendre compte : “Ne te trouve pas d’excuses, trouve une solution !”. Une phrase que lui avait dite son père et qu’il lui retournait alors ! Un électrochoc bienvenu pour nous pousser à avancer…

Nous avons posé nos valises de famille nomade dans un petit village du Var. Notre maison pour 2 mois se trouve dans une calanque et c’est ici que nous allons aborder un tournant décisif pour nous. Comme je le décris dans ce billet  sur notre  Vie Nomade En Famille : Nouvelles évolutions

Février – Une page qui se tourne

Les jours s’écoulent au coeur de notre petite calanque sous le soleil varois. Nous essayons de faire le point sur notre avenir sans trop nous affoler. De mon côté, je profite de cet environnement calme pour reprendre le dessus et apaiser la tempête intérieure qui me ravage. De naturel stressé et anxieux, je prend le temps d’apprécier ce qui nous entoure, comme je vous l’explique dans ce billet un peu différent de ce que j’écris habituellement : 2 mois entre ciel et mer : Vivre dans une calanque hors saison

Au cours de ce mois, nous allons avoir la visite d’une famille nomade qui voyage avec 2 jeunes enfants depuis mai 2016. Sur le chemin vers l’Italie, ils se sont arrêtés dans notre calanque pour faire connaissance.  Nous passerons un après-midi sympathique et une soirée pizzas avec Muriel, Christophe, Léna et Lissandre du blog Agotrip.

Afin, d’aborder notre nouvelle vie sans notre entreprise nous nous concentrons aussi sur Logan. LEE, son projet d’application pour mobiles d’aide pour les malvoyants a attiré l’attention d’Apple. Il échange plusieurs mails avec l’un des responsables qui souhaite le rencontrer. Il reçoit même un iPhone 7 Plus en cadeau pour lui permettre de développer plus facilement pour cette plateforme.

Mais surtout, Il est invité à “monter” sur Paris pour présenter LEE ainsi qu’une autre de ses applications à de hauts responsables de la société. Patrice l’accompagne. Ils auront la surprise de rencontrer Tim Cook, le dirigeant d’Apple en personne ! Une rencontre intimidante mais si enrichissante pour Logan.

Depuis, plusieurs mois, il échange avec différentes associations d’aveugles et de malvoyants afin de faire connaitre son projet. Même le chanteur Gilbert Montagné l’appelle pour en savoir plus. A ce moment-là, notre priorité est l’accompagnement et le soutien que nous pouvons apporter à notre fils.

Mais qu’en est-il de nous ? De notre avenir ? De notre vie nomade ? Nous savons que, pour rebondir, nous devons poursuivre nos voyages. Notre objectif principal est de trouver une nouvelle source de revenus afin de partir pour l’Espagne.

Mars – Départ pour l’Espagne

Patrice est inscrit depuis plusieurs mois sur la plateforme de micro services 5euros.com. Il y propose principalement ses services en tant que graphiste mais jusqu’à présent, c’était surtout pour pouvoir conseiller nos lecteurs sur des moyens d’avoir quelques revenus en ligne. La solution était peut-être tout simplement celle-ci pour avoir des revenus réguliers ? En s’y mettant sérieusement ? Patrice à toujours eu un talent pour l’écriture, il a toujours fait preuve de modestie et les nombreux retours qu’il a eu à ce sujet prouvent la qualité de ses écrits. Il décide au cours de ce mois de se lancer en tant que rédacteur web. La concurrence est rude dans ce domaine, mais après avoir étudié les autres profils de vendeurs, il se jette à l’eau. Il sait comment se différencier des autres et comment augmenter sa visibilité rapidement.

Nous quittons la France le 5 mars : direction l’Espagne ! Nous sommes hébergés pour 2 mois à Chipiona dans un lieu que nous connaissons très bien et dans lequel nous allons nous ressourcer. Dés notre descente de l’avion, le soleil andalou caresse notre peau et nos retrouvailles avec Beny réchauffent nos cœurs. Nous nous étions quittés le 15 novembre 2015, mais c’est comme si c’était hier. Nous retrouvons nos marques avec tant de facilité.

C’est ici, dans ce havre de paix et de chaleur, que nous allons nous rebooster et avancer dans nos projets respectifs.

  • Logan avec son financement participatif.
  • Patrice avec sa nouvelle activité de rédacteur web.
  • Pour ma part je m’occupe de la communication autour de LEE et du blog Famille Nomade Digitale.

Les premiers revenus en tant que rédacteur web tombent : Ce n’est pas énorme mais c’est un début !

“Il ne faut pas penser à l’objectif à atteindre,
il faut seulement penser à avancer.
C’est ainsi, à force d’avancer,
qu’on atteint ou qu’on double ses objectifs sans même s’en apercevoir.”
Bernard Werber

Avril – La douceur de vivre andalouse

C’est un peu comme une pause, même si nos journées sont bien remplies. Le rythme est plus léger. Je profite de la proximité de la mer pour m’offrir une petite balade quasi-quotidienne au bord de l’eau. Et, pour la première fois, nous assistons aux processions qui ont lieu lors de la semaine sainte ainsi qu’à un spectacle de flamenco dans une tabloa à Jerez de la Frontera.  Cela faisait longtemps que j’en avais envie et  je n’ai pas été déçue ! Merci encore une fois à Beny et Antonio pour cette découverte.

Mai – Un anniversaire et une belle rencontre

Il est temps pour nous de changer de maison et c’est en train que nous prenons la direction de Malaga, pour rejoindre Torremolinos  Il s’agit d’une station balnéaire très prisée en haute saison. Et, même en ce mois de mai, le flot des touristes anglais commence à s’approprier le lieu.

La place principale de Torremolinos

Nous sommes en plein centre ville et avons tout à portée de mains. Notre appartement a 3 chambres, ce qui nous permet d’accueillir le temps d’un weekend et à l’occasion de mon anniversaire, nos chers cousins adoptifs : Beny, Antonio et sa fille Paula. Nous découvrons ensemble Malaga et ses principaux lieux d’intérêts .

La dernière semaine de notre séjour sur la Costa Del Sol, nous allons retrouver une autre famille nomade depuis février 2015. Nos échanges alors uniquement virtuels deviennent réels et c’est une belle surprise pour nous 3. Cédric, Sandrine et Mathys de La Famille Voyage font partie de ses personnes avec lesquels le courant passe sans difficultés. Nous nous découvrons des tas de points communs. Nous nous retrouvons plusieurs fois et partageons de supers moments conviviaux et enrichissants. Ils sont, depuis, de précieux amis, chers à notre coeur. Encore une rencontre magique dans notre vie de voyage !

Côté revenus, on est rassurés : en seulement 3 mois, les revenus mensuels par 5euros.com sont suffisants pour assurer la pérennité de notre aventure !

Juin – Budapest  en Hongrie

Nous passons une nouvelle étape  dans le choix de destinations plus lointaines, mais avec un brin de hasard. Le site Skyscanner est notre meilleur allié pour découvrir des tarifs intéressants et des villes auxquelles nous n’avions pas songé.

Ma façon de procéder est assez simple : j’indique la ville de départ puis je choisis “partout” pour la ville d’arrivée.  Dans les destinations que le site me propose, je prends celle qui est la plus attractive niveau prix et aspect découverte.

Niveau logement : c’est bien évidement sur Airbnb que nous dénichons notre appartement. Si d’habitude nous privilégions un logement avec 2 chambres, cette fois ci, c’est dans le salon que Logan dormira. Pas si évident au mois de juin, dans une ville très prisée, d’avoir un large choix d’appartement entrant dans notre budget. Mais l’appartement étant bien aménagé et très fonctionnel, chacun y  trouve son espace. La découverte de la capitale Hongroise se fait par étape. Je vous invite à lire ou à relire l’article que j’ai écrit et qui vous donne quelques conseils sur les lieux à voir et les bonnes adresses de Budapest.

Juillet – Sofia en Bulgarie

Nous prenons de plus en plus conscience de la chance que nous avons de vivre ainsi, d’avoir pu nous relever et vivre dans le pays de notre choix !

Bien évidement ce n’est pas réellement de la “chance”, dans le sens pour lequel beaucoup emploient ce mot, mais plutôt les choix que nous avons fait qui nous mènent à vivre ainsi.

Quand je me retourne et que je vois le chemin parcouru en l’espace de quelques mois, comment ne pas être reconnaissante ? Notre appartement est plus simple que le précédent dans un environnement plus populaire. Et c’est pour nous un coup de coeur ! Bien sûr, ici, l’anglais est peu utilisé et nos échanges avec les locaux est assez chaotique. Mais nous aimons l’ambiance de notre quartier. Nous ne ressentons aucune insécurité. Et, comme nous l’avons fait le mois précédent, nous réservons un Free Walking Tour pour découvrir Sofia 

Arend, notre hôte, est adorable. Ce néerlandais  installé en Bulgarie depuis de nombreuses années va nous donner l’occasion d’en savoir plus sur les us et coutumes du pays. Et il aura même la gentillesse de nous inviter au restaurant avec sa compagne la veille de notre départ. Depuis le début de notre vie nomade, nous sommes touchés par les rencontres que nous faisons et cela n’est pas fini !

Août – Athènes en Grèce

C’est la dernière ville de notre tour d’Europe. Mon coeur balançait entre elle et Rome, mais le prix des locations dans la cité italienne était bien au-dessus de nos moyens. Voilà encore un pays que nous découvrons. Enfin, un bout de pays car il y a tant à y voir qu’il faudrait y vivre plusieurs mois pour s’imprégner de toutes ses beautés. Ce n’est pas le meilleur mois pour arpenter la cité antique, la chaleur est lourde et nous apprécions la clim dans notre logement.

Encore une bien belle rencontre faite lors d’un free tour. C’est vraiment une activité que je vous conseille quand vous voyagez. C’est une attraction touristique enrichissante mais aussi l’occasion de rencontrer d’autres personnes avec qui, peut-être, créer des liens. Cette personne, c’est Ariadne, une dame grecque d’une soixantaine d’année. Dynamique et souriante, elle est guide locale et cumule avec un autre travail d’assistance aux personnes en détresse (alcool, drogue). A ses côtés nous allons apprendre beaucoup de son pays. Pour fêter notre anniversaire de mariage, Patrice et moi, nous offrons une journée de croisière dans les îles. C’est une première pour nous ! Nos projets prennent vie et, à mon tour, je propose mon premier service sur le site de 5euros.com. Il s’agit plus d’un test de notre capacité à créer des formations car ce service est un guide en vidéo pour aider les personnes à sortir de leurs dettes.

Septembre – Retour en France

Parfois, il faut savoir se poser pour mieux repartir. C’est l’objectif de notre halte en France. Nous trouvons, un chouette appartement dans le centre de Toulon, la proximité des commerces et les transports en communs nous permettent de nous débrouiller sans voiture. Nous en profitons pour revoir nos proches, nos amis. Mais surtout pour préparer notre départ pour plusieurs mois en Asie du Sud Est.

Il y a tant à faire et à prévoir!!

  • Les vaccins
  • Le permis de conduire international
  • Refaire la Carte d’identité de Logan
  • Réserver notre 1er logement
  • Réserver le vol
  • Etc…

Si au départ, nous pensions qu’un mois suffirait nous nous rendons vite compte que notre planning est chargé. Heureusement, l’appartement que nous occupons est libre tout le mois suivant. Ouf ! Nous y resterons, et en plus nous nous y sentons bien, et pourrons peaufiner plus sereinement nos différentes tâches. Là encore, notre hôte est une personne très sympathique que nous sommes heureux d’avoir rencontrée. Béatrice nous accueille chaleureusement. Avec son mari, ils partent chaque année dans le sud de la Thaïlande où ils sont propriétaires. Béatrice est une dame charmante qui se fera un plaisir de me donner des conseils sur le pays du sourire. Sur le port de Toulon, face à la mer, tout en buvant un petit café, nous papoterons “entre filles” pendant un bon moment. Cette année est vraiment riche en rencontres et c’est ce que nous aimons dans notre mode de vie.

C’est à ce moment que Patrice publie sa première – et énorme – formation sur laquelle il travaille depuis plusieurs mois : comment avoir des revenus sur 5euros.com. La boucle se bouclait !

Octobre – Nos préparatifs pour un nouveau départ

La pression monte d’un cran. Nos réservations d’avion, d’hôtel à Bangkok, de logement à Chiang Mai sont faites. Ma to-do  list est loin de se vider car il reste encore beaucoup de choses en cours. Le stress est à son paroxysme car nous préparons un voyage auquel nous rêvons depuis plusieurs années.

Novembre – La Thaïlande, un rêve qui se réalise

Bon, nous y voilà ! Ce pays qui nous a fait tant rêver nous le foulons du pied. Le programme est le suivant :  2 nuits à Bangkok juste à côté du célèbre quartier touristique Khao San Road. L’hôtel est sympa et le quartier nous met tout de suite dans l’ambiance.

Puis un nouvel avion à prendre et nous voici dans le nord, à Chiang Mai ! Vous savez LA ville des digital nomads.

Finalement, nous ne ressentons pas de trop grosse différence – au niveau appréhension – avec nos arrivées dans les précédents pays dans lesquels nous avons vécus. Passé le stress du voyage en avion, tout le reste se déroule naturellement et agréablement. Notre appartement est au top, dans un quartier tranquille avec tout ce qu’il faut à proximité : cafés, restaurants, centres commerciaux.

 

Les gens sont souriants, il fait beau et chaud. Trois fois par semaine il y a un marché qui se tient à dix mètres de notre condo. Une rue à traverser et nous voilà à découvrir la nourriture épicée et la street food dont on nous a tant parlé ! Le centre de Chiang Mai, que l’on appelle le carré central, se parcourt facilement à pieds. C’est ici que nous retrouvons  Lucie du blog Voyages et Vagabondages, une jeune femme qui voyage en solo depuis plusieurs années. Encore une bien agréable rencontre !Le mois que nous passons ici se déroule si vite que nous quittons le pays à regret. Nous savons déjà que nous allons revenir.

Décembre – Des déceptions au Vietnam

il m’est difficile de faire le bilan de ce séjour car il est très mitigé. A vrai dire, j’avais sans doute idéalisé un peu ce pays. J’aime me documenter avant notre arrivée dans un pays. J’ai cherché sur Youtube des reportages sur Ho Chi Minh Ville (ancienne Saigon).

J’avais réservé 2 nuits dans un hôtel dans le quartier touristique (D1). Les avis étaient très bons. Nous sommes arrivées en soirée, dans un quartier bruyant et pollué. L’hôtel était loin de ressembler à son descriptif sur Booking. Nous avions hâte de quitter la ville et de rejoindre, à 2 heures de route, notre logement Airbnb à Vung Tau.

Que vous dire ? Que la déception fut au rendez-vous ?

Malgré notre très gentille hôte, les jours qui suivirent ne nous donnèrent que peu de raisons d’apprécier notre lieu de résidence. Le vol à l’arraché de notre téléphone sur le trottoir, à Ho Chi Minh, par un homme en scooter nous a perturbés pendant un bon moment (et même toujours un peu aujourd’hui car cela nous a rendus plus méfiants). Le sourire ici n’était pas au rendez-vous. Un article complet est prévu et je m’étendrai plus sur tout ce qui a fait que ce séjour n’a pas été à la hauteur de nos espérances.

Heureusement, nous avons fini 2017 en passant un très bon réveillon dans un superbe hôtel. Même si nous étions pressés de quitter le pays, les derniers jours au Vietnam se passèrent sur une note plus gaie.

Qu’en est-il de nos prochaines destinations de famille nomade ?

C’est une question qui revient souvent. Bien évidement, notre tour de l’Asie du Sud-Est se poursuit. Je vous écris d’ailleurs de Johor-Bahru dans le sud de la Malaisie. Nous sommes agréablement surpris par l’accueil et la prévenance des gens que nous croisons. Si je vous dis que, encore une fois, nos hôtes sont des personnes au top, vous me croyez ?

Ce n’est pas la meilleure saison pour y venir, c’est assez humide et le soleil se fait rare. Mais cela nous permet de profiter de la proximité de Singapour. Si vous suivez notre page Facebook  vous savez que nous seront de nouveau en Thaïlande, à Chiang Mai de février à mai 2018. Nous avons eu un coup de coeur pour cette ville et avons envie de nous y poser tout en découvrant ses environs.

Et après la Thaïlande que faisons-nous ?

Cela fait un petit moment que le fait de changer de logement/pays chaque mois devient un peu plus pesant. Les semaines passent vite et nous avons l’impression de ne pas profiter suffisamment de notre environnement temporaire. Ici, en Asie cela n’est pas toujours réalisable pour une question de visa qui sont demandés pour de nombreux pays, au delà d’un séjour de 15 ou 30 jours. Par exemple, pour venir au Vietnam, nous avons dû faire un visa d’un mois. L’éventualité de prolonger ce visa nous avait trotté dans la tête… Et je ne regrette pas que nous ayons préféré choisir la Malaisie pour Janvier ! D’une part, je ne suis pas certaine que j’aurais aimé passé 2 mois à Vung Tau après toutes nos mésaventures dans ce pays ! D’autre part, nous aimons beaucoup notre séjour à Johor Bahru.

C’est  difficile de savoir à l’avance si tel ou tel pays va nous plaire suffisamment pour y rester plusieurs mois. En Europe, c’est plus facile. Le choc culturel est amoindri. En Asie du Sud-Est, chacun vit son voyage à sa façon et les ressentis des uns ne sont pas toujours en adéquation avec ceux des autres. Comme on dit : il existe autant de voyageurs que de manières de voyager.

Comme cela a souvent été le cas lors de nos choix de destinations, c’est en fonction de bons plans que je sélectionne l’aéroport d’arrivée. Notre vol au départ de Chiang Mai nous amènera à Hong Kong… et nous ne savons pas encore exactement comment va s’organiser la suite de nos voyages !

Peut-être allons nous rester 2 jours dans un hôtel à Hong Kong, mais rien n’est encore sûr.

La Corée du Sud et/ou Taiwan, et surtout le Japon, sont sur notre liste. Il n’est pas nécessaire d’avoir un visa pour y séjourner et ça c’est un bon point.

Le Japon à partir de juin ou juillet, pendant 3 mois, serait parfait pour découvrir à notre rythme un pays qui nous avait charmé lors de vacances en couple en 1995 ( Je sais ça date un peu mais nous ne sommes plus tout jeunes ^^).

A partir de septembre/octobre, je n’ai pour le moment aucune idée de la suite de notre itinéraire. Avec Patrice , nous aimerions partir aux USA et au Québec.

Mais le budget sera-t-il là ? La période est-elle un bon choix ? Et puis, on a très envie de rejoindre nos cousins d’Espagne pour les fêtes de Noël !

Rien  n’est encore figé. Nous nous donnons jusqu’au mois de mars pour préparer la suite. Car, même si nous apprécions de ne rien prévoir à l’avance, chose qui était envisageable en étant en Europe, voyager en Asie du Sud-Est nous oblige à anticiper sur 3 mois. Une logistique pour notre famille nomade digitale qui me demande une bonne organisation. Une chose est sûre : nous sommes heureux de vivre notre aventure de famille nomade digitale en Asie du Sud est !

Nos projets pour 2018 ?

On ne peut pas dire que l’on va s’ennuyer, niveau boulot, encore en 2018 !

Pour Logan, les projets pour 2018 sont :

  • Développement de son nouveau service sur 5euros.com
  • Création, avec son père, d’une nouvelle application liée à la poésie
  • Améliorations de l’application LEE
  • Développement d’un projet de jeu vidéo

Patrice travaille actuellement sur de futures formations. Les formations qu’il veut faire sont TRES complètes et les “élèves” sont vraiment soutenus et accompagnés dans le Groupe Facebook dédié. La satisfaction des membres de la formation sur les micro-services le booste et on ne l’arrête plus !

De mon côté, je voudrais pouvoir me consacrer à 100% à Famille Nomade Digitale. Mon  objectif pour 2018 est de continuer – toujours plus et mieux – à partager avec vous, ici et sur nos réseaux sociaux.

Quoi qu’il en soit, j’aimais beaucoup le format des vidéos “J’ai quelque chose à te dire” et je souhaite les reprendre. Tout d’abord parce que je reçois de nombreuses questions, que ce soit sur notre quotidien en tant que famille, mais aussi sur les moyens existants pour vivre ainsi. Et puis, parce que cela me permet de me pousser à sortir, de plus en plus, de ma zone de confort et d’oser dépasser ma timidité naturelle.

La création de contenus, quelle qu’en soit la forme, me demande pas mal de temps et d’énergie. Mais cela me plait et me permet de m’épanouir dans un domaine qui m’intéresse. C’est ce qui compte, non ?

Malgré cela, il faudrait que j’arrive à penser un peu “monétisation” même si je n’aime pas ce terme. Nous y passons de très nombreuses heures et de frais. Ce serait bien que j’arrive à concilier cette passion qui m’anime avec des résultats “professionnels”. Apporter plus de visibilité aux produits que nous vendons, par exemple, et rechercher des partenariats.

Cette ambition de “passer pro” n’est pas une priorité mais y être ouverte peut créer des opportunités.

Je sais, par expérience, que beaucoup de choses peuvent changer. En créant les conditions de l’évolution. En étant attentif aux autres et à nous-même. En provoquant les événements avec bienveillance. En embrassant le quotidien… nous réunissons les éléments pour aller vers où l’on souhaite aller.

Ce qui est génial c’est que, de plus en plus, tout se rejoint. Au lieu d’avoir une vie personnelle et une vie professionnelle divergentes, plein de projets qui vont dans tous les sens et même à contre-courant, tout se rejoint.

Nous devons juste rester concentrés sur ce qui compte le plus pour nous : notre liberté !

Qu’il s’agisse de liberté géographique, de liberté d’éducation, de liberté de pensée, ou de liberté financière… Nous allons nous donner à fond pour être toujours plus libres et aider ceux d’entre vous qui visent l’une – ou plusieurs – de ces libertés.

Tu veux changer de vie ?
Reçois nos conseils exclusifs et infos en mettant ton email dans le champ ci-dessous et clique "Oui !".
Oui !
Pas de spam (beurk), désinscription en 2 clics.

Au sujet de l'auteur

Christine

Christine, la mère dans la Famille Nomade Digitale. Aimant le partage, les réseaux sociaux, les voyages (forcément !), la cuisine, la photographie et son rôle de maman (bien sûr). Etre une nomade digitale est à présent son quotidien et c'est une experience qu'elle ne regrette pas

12 Commentaires

  1. Eh bien je vous félicite sincèrement pour toutes ces aventures qui démontrent votre courage et votre détermination.
    Vous êtes créatifs, réactifs, et libres.
    Vous avez su rebondir et construire, à nouveau, une vie riche, n’en déplaise aux aléas du porte-monnaie et de la grosse tuile au Vietnam.
    Bravo à vous 3 🙂
    Amicalement,
    Olivier.

    Réponse
    • Christine

      Merci Olivier.Quand on a touché du doigt cette liberté géographique,ce mode de vie, on ne peut pas y renoncer. C’est ce qui nous pousse à toujours chercher des solutions pour continuer ainsi.

      Réponse
  2. Quel beau rebondissement ! Bravo à vous et à la ptite phrase de Logan qui vous a permis de rebondir !
    Je vous souhaite vraiment le meilleur pour cette année 2018, je ne suis pas sûre que nous nous rencontrons cette année, nous devrions débuter en juillet et par l’Asie !
    En tous cas, je vous suis avec plaisir et belle résolution que de combattre ta timidité ! Avec la vie que vous menez, tu ne peux qu’avoir confiance en toi ! Garde ça en tête, peu sont ceux qui vont au bout de leur rêve… Bref tu n’as pas à être timide !

    Bises à vous !
    Delphine

    Réponse
    • Christine

      Merci Delphine.Effectivement, Logan a su trouver comment nous booster, les enfants sont pleins de ressources 🙂

      Réponse
  3. Super article toutes mes félicitations. Cela me donne encore plus envie de vous suivre.

    Réponse
    • Christine

      Merci Thierry pour votre commentaire.Je suis ravie si cet article vous plait et je vous remercie de nous suivre.

      Réponse
  4. hello comme je l’écrivais sur facebook vous êtes trop fort, un bien bel exemple d’un changement de vie rèussi bravo !!!

    Réponse
    • Christine

      Merci encore Angéline pour votre soutien.

      Réponse
  5. Merci pour cet article bilan, vraiment très motivant !
    Le premier pays que je rêve de visiter, c’est le Japon, un pays qui me fascine, donc lorsque vous y serez, je ne vais plus dormir de la nuit ! hi hi hi !
    Une merveilleuse année 2018 :)))

    Réponse
    • Christine

      C’est clair que le Japon est un pays qui fait rêver. En tout cas, nous allons tout faire pour y aller et y rester le plus longtemps possible 🙂

      Réponse
  6. Nous sommes partis un peu moins d’un an avec nos enfants autour du monde et je dois dire que je suis admirative, notamment de votre capacite de création et de celle de Logan. Nous rependrons bientôt notre vie sédentaire, et la liberté dont vous parlez dans l’article et que nous avons touchée du doigt risque de nous manquer, mais nous avouons aussi que retrouver un peu le confort de notre vie d'”avant” ne nous déplaît pas complètement… Alors je vous tire mon chapeau pour vos choix de vie, professionnels et d’éducation car aller à contre-courant n’est pas toujours simple même si c’est toujours enrichissant. Bien chaleureusement

    Réponse
    • Christine

      Merci Anne pour votre commentaire qui me touche. Nous sommes tellement attachés à cette liberté que nous ne pouvons plus revenir en arrière ; ) Bien évidement quand on fait un TDM, la logistique n’est pas la même et le confort n’est pas toujours au rdv. Je comprends très bien que vous puissiez ressentir certains manques et avoir hâte de retrouver un peu de stabilité.Vous avez vécu une belle expérience et cela laissera son empreinte sur vous et vos enfants. Le voyage nous enrichit forcément. Je vous souhaite un bon retour chez vous en attendant peut-être de reprendre, un jour, la route vers de nouvelles destinations 🙂

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restons en contact !

Entrez votre adresse email et cliquez sur "Je veux suivre vos aventures et conseils" pour être dans nos contacts et ne rien louper de notre vie nomade !
JE VEUX SUIVRE VOS AVENTURES ET CONSEILS
Famille nomade digitale
close-link
Tu veux changer de vie ?
Reçois nos conseils exclusifs et infos en mettant ton email dans le champ ci-dessous et clique "Oui !".
Oui !
Pas de spam (beurk), désinscription en 2 clics.
Fermer
.slidein-overlay.content-5b4dedcd57fce .cp-slidein-body-overlay { background: #ffffff; }

Restons connectés !

Entrez votre adresse email et cliquez sur "M'inscrire" pour être dans nos contacts et ne rien louper de notre vie nomade !
close-link