Comment avoir des revenus en voyage quand on est digital nomad ? Cette question fait partie des sujets qui reviennent le plus souvent lorsque l’on aborde le nomadisme digital. Il était donc primordial pour moi d’en parler dés le début de cette formation gratuite pour devenir nomade digital.

Je ne compte plus le nombre de fois où l’on nous a demandé ce que nous faisions comme activité pour avoir des revenus en tant que famille nomade digitale !

Et c’est tout à fait logique. Car, sans entrée d’argent régulière, c’est difficile de tenir ce style de vie sur la durée.

Comment faire pour voyager sur du long terme si tu n’as plus d’argent qui rentre dans les caisses ? Vivre sur ses économies personnelles n’est vraiment pas le meilleur moyen.

Je ne vais pas aborder les principaux métiers que l’on peut exercer en tant que nomade digital dans ce chapitre. Nous y reviendrons prochainement.

Non, ici, nous allons mettre à plat les différentes solutions qui te sont offertes en fonction de ta situation afin d’avoir des revenus en voyage.

Pour certains, cela va être assez simple, car ils sont peut-être déjà des professionnels du web. Pour d’autres personnes, cela va être une totale remise en question de leur façon de travailler, voire de leur métier. Mais également de tout ce qui concerne l’argent.

Nous le verrons plus loin, mais le mode de vie nomade numérique te permet de dépenser différemment : d’adapter ton lieu de vie selon tes revenus de façon flexible.

Mais, avant d’aller plus loin dans cette formation, il faut que le point des revenus soit clair.

Quelles sont les solutions pour avoir des revenus en voyage ?

Nous discernons trois critères.

1) Tu n’as déjà pas besoin de te rendre dans un lieu pour travailler

  • Tu travailles déjà à domicile, grâce à une activité en ligne. Tes priorités seront d’avoir une bonne organisation des tâches et une certaine discipline.
  • Tu as des revenus immobiliers ou autres, des investissements fonciers. Tu es propriétaire d’un ou de plusieurs appartements que tu mets à la location. Tu peux faire appel une agence ou une conciergerie Airbnb pour gérer ton bien à distance. Ou demander à des proches de s’en charger contre une rémunération. En installant un boitier avec un code qui permet de récupérer les clefs de la location, tu rends les entrées et sorties autonomes. Une tierce personne peut être en charge du ménage et du minime entretien du logement quand tu es en voyage. Le business de la réservation peut-être très fructueux, avec une bonne organisation.
  • Tu es retraité : si tu as une petite rente, plutôt que de vivre à l’année dans ta ville, tu peux partir quelques mois, ou toute l’année, dans un pays à faible coût et profiter de la vie. Et pour ne pas te sentir limité sur le plan financier, rien ne t’empêche de te construire d’autres revenus à côté. Le voyage et le dépaysement vont faire du bien à ton moral et te rendre plus vif, plus enclin à te lancer des défis perso ou professionnels. En quittant ta routine, tu vas aussi prendre conscience de nouvelles possibilités, des activités auxquelles tu n’avais jamais pensé

2) Tu peux transformer ton travail actuel en un travail en ligne

Cherche tous les moyens possibles pour transformer ton métier actuel afin de le faire à l’autre bout du monde. Tu as un emploi de bureau ? Tu utilises un ordinateur ? Est-ce que ce que tu fais dans ce bureau peut se faire à distance ? De n’importe où dans le monde ? Peux-tu avoir des revenus en voyage en gardant ton travail actuel ?Réfléchis bien.

Parfois, il s’agit juste d’un blocage psychologique. Une peur irraisonnée de quitter une routine de travail installée depuis des années, voire des décennies.

La crise sanitaire a permis de faire connaitre à un plus grand nombre d’employés le travail à distance. C’est donc quelque chose de positif pour toi, si tu as déjà pu tester ce mode de travail pendant les confinements. Si cela s’est bien déroulé, bien sûr ! Parce que, malheureusement, beaucoup d’entreprises n’étaient pas préparées et n’ont pas su bien accompagner leurs salariés pendant cette période. Du coup, pour certains, la découverte du télétravail s’est faite dans la douleur.

Mais si, au fond de toi, tu veux réellement trouver une solution pour ne plus être coincé entre les quatre murs de ton bureau, tu vas surmonter toutes tes craintes. Il existe de nombreux moyens d’avoir des revenus en voyage.

Pour avoir des revenus en voyage propose le télétravail à ton patron

Il est possible, avec l’accord de son employeur, de bosser à distance. Depuis la crise sanitaire, beaucoup de personnes ont découvert qu’elles pouvaient travailler de chez elle. Et, pour certaines, ce fut une révélation. D’autant plus lorsque ces personnes ont réalisé qu’elles pouvaient le faire de n’importe où en Europe, voire au Mexique. Le rêve !

Mais comment faire accepter à son employeur que ce job à distance occasionnel perdure ? Que ce télétravail devienne ta nouvelle norme de boulot ?

Honnêtement, ce n’est pas toujours évident. L’employeur a souvent du mal avec l’idée que son employé ne soit pas présent, au moins un jour par semaine, dans l’enceinte de la société. Certains chefs d’entreprise craignent sans doute que les tâches ne soient pas exécutées correctement. Que le salarié se sente « en vacances » et ne soit pas réellement rentable. C’est compréhensible : travailler en voyageant peut apporter bien des avantages, mais cela demande beaucoup d’autodiscipline.

Bref, c’est à toi de fournir les arguments qui vont faire mouche pour convaincre ton employeur.

Tu peux mettre en avant certains points pour cela.

Comme par exemple les économies qu’il va faire :

  • plus besoin d’un espace de travail pour toi ;
  • moins de frais d’électricité ;
  • plus de panier-repas ou d’indemnisation domicile-travail.

Tu seras :

  • plus productif, car tu ne perdras pas ton temps dans les transports en commun ;
  • en meilleure forme, plus concentré : pas de collègue pour de couper dans tes tâches ;
  • plus créatif grâce à ce mode de vie ;
  • reconnaissant et très impliqué dans le succès de l’entreprise.

Pour prouver le sérieux de ta suggestion, propose un test sur un mois. Mets en place un planning de travail rigoureux. Prévois un appel en visio avec ton employeur ou ton manager pour faire un point régulier.

Mets en place tout ce qui pourra le rassurer sur le sérieux de ta demande.

Tu peux peut-être également envisager une réunion journalière ou hebdomadaire avec tes collègues, via Zoom, s’il s’agit d’un travail d’équipe ?

Au début, choisis une destination ayant au maximum une heure ou deux de décalage horaire avec le pays où se trouve l’entreprise. Ce sera beaucoup plus simple à gérer pour tout le monde.

Si, malgré tout, ton boss reste réticent à l’idée que tu partes en Thaïlande ou au Mexique, tu ne pourras pas le faire en cachette.

Tu n’auras que deux options :

Renoncer, au moins provisoirement, à tes envies de contrées lointaines pour conserver ton boulot. Mais, à côté, rien ne t’empêche d’apprendre et de développer des alternatives, d’expérimenter. Ceci afin de commencer à gagner de l’argent en ligne. Ainsi, tu pourras reconsidérer tes choix dans un futur plus ou moins proche.

Si ton objectif est de voyager à travers le monde, que tu n’apprécies pas suffisamment ton emploi actuel et qu’il ne te permet pas de bosser à distance, il faudra le quitter !

3) Reconvertis-toi dans un métier du web

femme nomade digitale qui travaille avec son ordinateur en voyage

Attention : ne renonce pas à ton CDI brutalement, du jour au lendemain. Prépare ta transformation professionnelle de la même façon que ton changement de vie : en structurant ton plan d’action et en y allant par étapes. Avoir des revenus en voyage doit être ta priorité.

Avoir des revenus en voyage en tant que travailleur indépendant

Je comprends très bien que prendre la décision de quitter son CDI pour se mettre à son compte n’est pas une chose facile à faire. Tu ne peux pas te retrouver du jour au lendemain sans revenu. La solution ?

Conserver ton emploi salarié et, en parallèle, démarrer une activité en ligne. Il y en a des tas : business dans l’affiliation, l’infopreneuriat, le blogging, le coaching, l’e-commerce, la création de logiciels, apps ou autres produits digitaux. Tout peut être passionnant, mais certains activités sont plus ou moins longues et risquées pour être rentables.

L’une des options les plus rapides et sûres est celle de devenir freelance sur le web.

C’est quoi un freelance ?

Il s’agit d’une personne qui a une compétence et qui la propose à un client contre rémunération. De très nombreux métiers de service peuvent s’exercer en ligne. Le freelance propose une tarification, horaire, à la journée ou au forfait, à la mission.

C’est quoi un entrepreneur web ?

Il vend une prestation (coaching, accompagnement, conseil, service) ou un produit (qu’il créée ou qu’il achète) à un particulier ou à une compagnie. Il est fréquemment seul aux commandes de sa société. Dans ce cas, on emploie souvent le terme « solopreneur ».

Freelance et entrepreneur web peuvent être des termes interchangeables, mais le freelance se différencie vraiment dans le fait qu’il propose de la prestation de services, destinée très majoritairement aux entreprises.

Un point les réunit dans tous les cas : ils sont indépendants. Ils n’ont pas de patrons à qui rendre des comptes. Mais ils ont des clients à qui ils doivent fournir un service, un produit de qualité. Ils peuvent avoir des revenus en voyage grace à l’activité en ligne qu’ils pratiquent

Faut-il créer son entreprise dés ses premiers revenus ?

En France, le statut juridique qui va être choisi, au moins au départ, est celui de la microentreprise : c’est le plus simple à mettre en place quand on débute. Des équivalents existent dans les autres pays francophones.

Je te rassure : tu es en phase de test de ton activité ? Tu peux ne pas créer ton entreprise dès tes premières missions ou tes premières ventes. Des plateformes, comme 5euros.com ou Fiverr, acceptent les inscriptions, même sans avoir de société.

Tu peux donc mettre à l’épreuve la viabilité de ton business, en ayant un service dans lequel tu proposes une de tes compétences : rédaction web, création de sites internet, montage vidéo, graphisme, développement, musique, etc. Lorsque tu commences à avoir un revenu récurent, tu ouvres ton entreprise.

Au bout de quelques mois, tu obtiens le revenu minimum que tu t’étais fixé ? Tu peux quitter ton emploi de salarié et démarrer ta nouvelle vie d’entrepreneur nomade !

Conclusion

C’est le moment pour toi de bien clarifier tes attentes sur le plan professionnel. D’identifier ce que tu veux réellement. Il te faut une activité que tu puisses exercer à distance, avec une rémunération au moins suffisante pour ne pas transpirer à chaque fin de mois ! C’est le fondement pour t’épanouir dans ce style de vie.

⚠️ Action !

Indique, dans les commentaires, ci dessous : quel est ton profil ?

  • Tu as un travail que tu ne peux pas faire par Internet et à distance ?
  • Tu as déjà un travail de « bureau » que tu peux transformer en un travail à distance ?
  • Tu veux quitter ton travail actuel et te reconvertir en te formant dans un job de digital nomad ?
  • Tu es retraité (ou rentier) ? Peut-être veux-tu augmenter tes revenus avec une activité en ligne complémentaire ?

Rejoins-nous !

Alors qu’en penses-tu ? Es-tu prêt(e) à te lancer dans l’aventure du nomadisme digital ? Si ta réponse est “oui”, inscris-toi, ci-dessous, à notre liste de contacts privés.

De cette façon, tu seras informé(e), lorsqu’un nouveau contenu de cette formation nomade digital entièrement gratuite  sera mis en ligne. En t’inscrivant, tu recevras également des checklists, des ressources gratuites, tous nos meilleurs conseils pour que tu sois un(e) nomade digital(e) accompli(e) !

Inscris-toi pour recevoir les ressources et les infos pour devenir nomade digital