Digital Nomad en Airbnb,  comment bien choisir son logement ? Quels sont les avantages de ce type de logement pour un entrepreneur nomade ? Comment ne pas se faire avoir lors de la réservation ?

Lorsque nous avons pris la décision d’être nomades digitaux en famille, notre choix s’est tout de suite porté sur la location d’un logement entier pendant un mois via Airbnb. Être Digital Nomad en Airbnb est une solution parfaite quand l’on souhaite travailler de son domicile et, en même temps, profiter de la vie locale.

Se loger en Airbnb quand on est nomade digital

Dans les prochains contenus, je vais te présenter les différentes solutions pour se loger lorsque l’on est nomade digital.

Je démarre par celle que nous connaissons le mieux pour l’utiliser depuis des années et sans aucun souci : Airbnb.

Et quoi de mieux que de débuter en te donnant les avantages à utiliser la plateforme Airbnb pour se loger quand on est nomade digital ?

Digital Nomad en Airbnb : 5 Avantages

  • Trouver des logements partout dans le monde.
  • Sélectionner le logement en fonction de ses critères, de son emplacement dans la ville.
  • Louer sur de la longue durée.
  • Cuisiner sur place, ce qui est plus économique selon les destinations.
  • Se sentir “comme à la maison”, tout en vivant chez les autres.

Comment sélectionner un logement Airbnb ?

Notre logement à Orihuela, en Espagne

Avant de débuter tes recherches, assure-toi que ton profil invité est correctement rempli. Tu dois avoir une photo qui soit nette et une petite présentation personnelle. Ton identité doit avoir été vérifiée ainsi que ton téléphone, ton adresse e-mail, par la plateforme.

Cette présentation est importante, ainsi que les avis que tu as reçus de précédents hôtes. D’autant plus si tu veux pouvoir négocier ! Si un propriétaire accepte de baisser le tarif, c’est souvent qu’il se sent rassuré par le profil du voyageur.

Ceci mis à part, quelles sont les différentes étapes pour bien sélectionner le logement qui va bientôt t’accueillir durant ton voyage ?

Étape 1 : Faire une présélection de logements

Je fais tout d’abord un premier tri en choisissant les appartements par rapport au prix (2500 € maximum par exemple) et nos critères :

  • Wifi,
  • machine à laver,
  • espace de travail/études/repas suffisant pour nous 3.

Je crée une “liste de favoris” dans laquelle j’enregistre cette première sélection en mettant comme nom la ville ou le pays concerné. Ça me permet de retrouver plus facilement les logements que je considère comme intéressants.

Étape 2 : Privilégier une annonce avec des photos, un descriptif et des avis.

Je fais ensuite, un second tri. Cette fois-ci, je lis bien la présentation du bien et les commentaires des précédents voyageurs.

C’est de cette façon que l’on peut découvrir certaines petites choses que l’hôte n’a pas mentionnées dans son annonce : que le logement n’est pas propre, qu’il est mal isolé phonétiquement, etc.

Mais aussi des retours enflammés sur une literie parfaite et un environnement idyllique. Je vérifie également la liste des équipements. Ce qui y est indiqué doit y être quand tu prends possession de ta location. Si c’est marqué qu’il y a un four, il doit y être à ton arrivée.

Étape 3 :  Être attentif aux photos

Je suis un peu psycho-rigide à ce niveau-là. 😉 C’est sans doute ce qui nous a évité d’avoir de mauvaises surprises. Je me méfie des photos prises avec les rideaux tirés ou avec un appareil grand-angle. Quand dans l’annonce, il est indiqué un balcon et qu’il n’est pas en photo, c’est que la vue ne doit pas être terrible ou qu’il y a un vilain vis-à-vis (gros bulding devant la fenêtre ou une décharge à ciel ouvert). Mais parfois tout simplement, l’hote n’a pas pensé prendre en photo cet espace extérieur.

Je vérifie qu’il y ait bien des fenêtres dans les chambres. Cela n’est pas forcément un frein pour louer le logement, car tout dépend de l’agencement de l’appartement.
Si la chambre donne sur une autre pièce qui ELLE est aérée. Personnellement, je ne peux pas dormir dans une pièce sans fenêtre, Logan oui (c’est arrivé une fois en Malaisie).

Étape 4 : Comment faire lorsqu’il n’y pas d’avis ?

Si l’hôte à plusieurs annonces, n’hésite pas à lire les avis donnés par les clients pour ses différents logements. Il se peut que l’annonce soit récente et l’hôte nouveau venu.

Je suis toujours réticente à louer dans un cas pareil, car tu n’as aucune information sur la personne et sur son appartement. C’est vrai que cela peut-être l’occasion d’être son premier invité et de lui laissé son premier avis.

C’est, du coup, un moyen de mieux négocier. Ça peut très bien se dérouler ou être une mauvaise expérience. C’est un risque à prendre.

Nous l’avons fait lors de notre premier séjour en Thaïlande, à Chiang Mai et tout s’est merveilleusement passé. Ce sont les échanges réactifs et sympathiques avec l’hôte qui m’ont rassurée avant de réserver.

Étape 5 : Contrôler son emplacement.

Selon la destination, il peut être utile de connaitre son emplacement dans la ville ou le village. En zoomant, tu peux voir sa position approximative sur la carte qui se trouve dans l’annonce. Si le nom d’une rue est lisible, il te suffit d’aller dans Google Map pour vérifier son environnement (restaurants, épicerie, station de train ou de bus, distance de la plage, etc.).

Étape 6 : Lire le règlement intérieur.

C’est la dernière phase à ne surtout pas zapper ! C’est ici que l’hôte va indiquer par exemple un éventuel supplément financier (eau, chauffage, clim, machine à laver) à acquitter sur place.
Ou des frais de ménage à payer en espèces à l’arrivée.

Voire même la présence d’animaux de compagnie ou d’une personne dans le logement.

C’est une partie de l’annonce, que l’on a tendance à ne pas vérifier alors qu’elle est très importante. Moi qui suis, du genre très méfiant, je vais jusqu’à faire une capture d’écran de cet encart pour m’assurer qu’il ne soit pas modifié après la réservation… Moi, parano ? Non, pas du tout ! 😁

Suite à tout ça, je fais ma dernière sélection de logements et je me prépare à contacter les propriétaires.

Digital Nomad en Airbnb

Digital Nomad en Airbnb : on peut aussi louer une chambre chez l’habitant, mais c’est moins courant que le logement entier. C’était pourtant le principe originel du site.

Digital Nomad en Airbnb : 3 critères à surveiller

  • Lieu

Il s’agit du pays ou de la ville elle-même, mais le tarif dépend également de la région. S’il est connu pour être très touristique ou dans une bonne région, tu peux t’attendre à ce que les prix soient plus élevés que les zones moins populaires. Les hôtes peuvent donc être moins enclins à accueillir des invités à long terme et à appliquer des remises.

  • Saison

Les prix seront plus élevés ou les rabais seront plus bas (ou les deux) pendant une saison touristique « chaude » ou en raison d’une périodicité (fête religieuse, carnaval, etc.). Il faut que tu vérifies s’il n’y a pas un évènement (course automobile, etc) de prévu aux dates qui t’intéressent.

  • Popularité de l’annonce

S’ils reçoivent beaucoup de réservations, de multiples hôtes expérimenteront de fixer des prix un peu plus élevés. Un hôte avec de très nombreux avis sera plus réticent à baisser son tarif. Excepté en période « creuse ».

Digital Nomad en Airbnb : comment réserver son logement ?

Beaucoup de personnes n’y pensent pas, mais on peut contacter l’hôte AVANT de réserver le logement.

J’envoie un message tout prêt que je personnalise avec son prénom.

Il débute toujours par une courte présentation qui explique qui nous sommes et ce que nous faisons dans la vie.

Puis ce que nous voulons découvrir : la vie locale, les us et coutumes, la gastronomie. Je pose des questions sur le quartier, les commerces de proximité, les transports en commun. (Si ça n’est pas assez explicite dans l’annonce.)

Et le plus crucial concerne la connexion internet, bien sûr ! Je demande si elle n’est pas partagée avec un autre appartement. Mais surtout quelle est sa vitesse en précisant clairement pourquoi c’est important pour nous !

Si l’hôte me répond qu’il ne sait pas exactement je lui propose de vérifier en utilisant le site SpeedTest.
Il s’agit d’un site web qui teste la vitesse de la connexion internet.

S’il refuse ou que le résultat ne me convient pas, je ne sélectionne pas le logement. Nous avons déjà loué (dans la minorité des cas  !) des logements sans être sûrs de la fiabilité du débit internet et cela a généralement eu un gros impact négatif sur notre productivité.

Négocier le tarif quand on est digital nomad en Airbnb

Je termine mon message en lui donnant mon montant maximal. J’explique, encore une fois, que nous ne sommes pas en vacances. Que nous avons un budget mensuel fixé et que nous ne pouvons pas l’augmenter. Cela n’est pas systématique, mais il m’arrive de lui dire que, pour le remercier de son geste, nous pouvons lui offrir de la visibilité sur nos médias sociaux, de prendre des photos ou de tourner une vidéo de son logement.

Ou bien de partager son adresse sur notre blog et nos réseaux sociaux si nous en sommes pleinement satisfaits. Si je “sens” que la négociation va être difficile (il s’agit d’un super hôte, le tarif est en promo, mais reste encore trop élevé), j’insiste sur le fait que nous prenons bien soin des logements dans lesquels nous vivons. Je peux mettre aussi en avant certains aspects de son logement qui vont lui montrer que j’apprécie les efforts qu’il met dans celui-ci. Parfois ça marche (ce fut le cas à Hawaii, par exemple) mais pas toujours, hélas !

Et, pour finir, je relis mon message et je le transmets. Je vais copier ce message en le personnalisant en fonction de l’annonce et l’envoyer aux hôtes dont les logements m’intéressent.

⚠️ Payer sa location en dehors de la plateforme

Je ne propose jamais de sortir de la plateforme et je refuse lorsqu’on me le demande.

Il faut savoir que cela est contraire aux règles d’Airbnb. Après, chacun fait comme il veut, bien sûr. Mais ce n’est pas une pratique que je conseille lorsque tu ne connais pas le loueur. Quand tu connais l’hôte, que tu lui as déjà réservé ce logement, ce n’est ni irrespectueux ni risqué de passer en direct.

Imaginons :  tu réserves quelques jours par la plateforme et tu indiques que tu verseras le reste de l’argent de ton séjour sur place. Si tu rencontres un problème avec ta réservation et que tu prends contact avec le site pour t’en plaindre, le service client aura accès à toute ta conversation. Y compris ta proposition de payer hors plateforme.

En tout cas, en gardant ces principes-là, nous n’avons jamais eu d’arnaque, de logement sale ou occupé en 9 ans. Note aussi que tu peux te faire bannir de la plateforme pour cette raison.

Opter pour un séjour plus long

Il faut bien prendre en considération qu’il est TOUJOURS possible d’avoir un tarif préférentiel en louant au minimum pour 1 mois. MAIS, depuis la pandémie et toutes les répercussions que cela a eu sur l’économie du tourisme… forcément, c’est un peu plus compliqué.

Sans oublier qu’en Espagne (qui est une destination réputée chez les nomades digitaux), l’électricité a augmenté de 41 % en 2021 (source) ! Les tarifs dans ce pays et au Portugal (une autre destination très prisée), comparés à ce qui se pratiquait avant 2020, ont explosé ! Et ce même hors saison.

Et puis, de plus en plus de logements appartiennent à des entreprises qui gèrent parfois des dizaines (voire des centaines) d’appartements. Tu peux les différencier car sur l’annonce c’est indiqué “géré par un professionnel”.

Mon conseil pour faire baisser les coûts

Si tu es véhiculé, évite les locations en plein centre-ville ou les stations balnéaires trop renommées. Si ton budget est un peu juste, tu trouveras plus facilement une maison moins chère dans une zone rurale et un brin isolée.

Digital Nomad en Airbnb : comment réagir en cas de problème à l’arrivée ?

Nous avons tous entendu des histoires de personnes déçues de leurs locations Airbnb et de la non-prise en charge de leurs réclamations par la plateforme. Ça existe, mais, bien souvent, ces désagréments auraient pu être évités en étant hyper attentif au descriptif de l’annonce, à la qualité des clichés, certaines pièces qui ne sont pas en photos, aux avis, etc.
Ou en suivant correctement le protocole instauré par la plateforme. Comme je te l’explique un peu plus haut dans l’article, il y a parfois des signes qui ne trompent pas sur la déplorable qualité d’un Airbnb. Tu peux aussi tomber sur un logement super bien noté et avoir une mauvaise surprise. Le risque zéro n’existe pas.

Airbnb à ajouté une nouvelle fonctionnalité :

AirCover qui est une nouvelle protection gratuite et très complète pour les voyageurs (et pour les hotes).

 

Problème n°1 : Il n’y a personne pour t’accueillir et tu ne parviens pas à joindre l’hôte

Consulte ta messagerie Airbnb pour voir si tu n’as pas reçu un réponse de sa part.
Patiente devant le logement (si ça t’est possible). S’il y a un bar ou un parc (à éviter de nuit surtout si tu as des bagages et selon la ville où tu es) à proximité, tu peux y aller en envoyant un message à ton hôte pour lui indiquer où tu l’attends pour la remise des clefs.
Un délai d’une heure d’attente (sans aucune réponse) me parait être le maximum… Au-delà, il est temps de contacter Airbnb pour expliquer la situation. Les solutions de la plateforme sont généralement de te reloger dans un appartement équivalent (ou supérieur )ou bien Airbnb rembourse s’ils ne parviennent pas à régler le problème avec l’hôte.

Ce protocole s’applique sur toutes les problèmatiques que je vais te citer.

Problème n°2 : le logement ne correspond pas à l’annonce ou aux promesses

Le logement est très sale ? Il n’y a pas d’électricité ? Il n’y a pas d’Internet alors que l’hôte t’avait assuré, dans tes échanges sur la plateforme, de la bonne qualité de connexion ?

  • Tu dois prendre contact immédiatement avec l’hôte via la messagerie d’Airbnb.

Explique clairement ce qui ne va pas et ce que tu attends de lui. Un nettoyage en profondeur ? Une réparation ? Un remboursement partiel ? Une annulation ?
Puis envoie lui une copie du message que tu viens de poster sur ton compte via un autre moyen de communication que l’hôte t’aura peut-être fourni : Whatsapp, mail, SMS.
Si l’hôte te répond en-dehors de la plateforme, prépare un double du message reçu (c’est important d’avoir des traces écrites).

Recontacte-le via Airbnb, en reprenant le contenu du message qu’il t’a envoyé. Par exemple : comme convenu avec vous par message, j’accepte votre proposition de… ou je refuse votre proposition de…

Airbnb doit pouvoir suivre ton historique de conversation et bien comprendre si des efforts d’arrangement ont été faits ou pas. Bien sûr, il faut toujours rester poli et correct dans tes propos.

  • Tu dois collecter des “preuves” pour appuyer ta réclamation.

Constate avec des photos, des vidéos, ce qui ne va pas dans le logement : la saleté, des objets ou des appareils cassés, une disposition de l’appartement non indiquée dans l’annonce ou la présence d’une autre personne…
Si l’hôte ne fait aucun effort pour régler le problème, dans l’heure qui suit tu téléphones au SAV d’AIRBNB.

  • Attention : ne quitte pas le logement tant qu’Airbnb ne t’a pas trouvé une solution de remplacement. Tu peux attendre ailleurs, bien sûr, mais bien attendre les consignes de la plateforme.

La nouvelle politique de protection AirCover est donc un énorme plus pour toi, voyageur.

Peut-on recevoir du courrier dans un Airbnb ?

En restant plusieurs semaines dans un même logement, tu seras peut-être confronté au besoin d’y recevoir de la correspondance personnelle ou de te faire livrer un colis.

Lorsque c’est possible, nous demandons au propriétaire ou au co-hôte un double de la clé de la boite aux lettres. Nous lui expliquons que nous attendons une  lettre importante (réception de notre carte bancaire, devoirs, etc.) ou devons commander un produit sur Amazon, par exemple.

Sur la boîte aux lettres, je scotche un petit bout de papier sur lequel est écrit notre nom. (Ne pas oublier d’enlever son nom avant de partir. 😅) Je fais la même chose sur l’interphone.

Si le logement est dans une résidence touristique avec un comptoir d’accueil, nous avertissons le personnel qu’il va y avoir du courrier ou des colis à nos noms.

Nous avons pu ainsi recevoir du courrier et des colis que ce soit en Espagne, Portugal, Vietnam, etc.

⚠️ ACTION !

  • Même si tu ne prévois pas d’être digital nomad en Airbnb bientôt, je te propose d’ores et déjà de t’inscrire sur Airbnb, si ce n’est pas déjà fait. Ainsi, si tu en as besoin d’urgence, par exemple, tu auras déjà ton compte tout prêt.
  • Remplis ton profil, ajoute ta photo et passe chaque étape de vérification.
  • Prépare ton message de présentation et enregistre-le dans une application de notes ou un fichier Word.
  • Optionnellement, choisis 5 destinations qui te font rêver. Puis crée tes premières listes de favoris en suivant mes conseils ci-dessus.

⚠️ ACTION 2

👉 Si ce n’est déjà fait, inscris-toi par le formulaire ci-dessous. Ainsi, tu seras averti de la parution du prochain contenu de cette formation pour devenir Digital Nomad. Tu recevras également, par mail, des conseils et des ressources pour t’accompagner dans ton changement de style de vie et pour développer tes revenus en ligne.

Rejoins-nous !

Alors qu’en penses-tu ? Es-tu prêt(e) à te lancer dans l’aventure du nomadisme digital ? Si ta réponse est “oui”, inscris-toi, ci-dessous, à notre liste de contacts privés.

De cette façon, tu seras informé(e), lorsqu’un nouveau contenu de cette formation nomade digital entièrement gratuite  sera mis en ligne. En t’inscrivant, tu recevras également des checklists, des ressources gratuites, tous nos meilleurs conseils pour que tu sois un(e) nomade digital(e) accompli(e) !

Inscris-toi pour recevoir les ressources et les infos pour devenir nomade digital

    Veux-tu recevoir nos conseils par e-mail ?